Archive de mots clés: « stress au travail »

Je gère mon stress au travail

Pressions du résultat, tensions entre collègues, surcharge de travail… Le burn out guette. À moins? De suivre ces conseils pour ne pas perdre le sommeil et pour gérer son anxiété.

 

Gérer son emploi du temps et son stress

Tout le monde connaît cette pile de dossiers en souffrance sur le bureau, cette déferlante de mails auxquels il faut répondre en urgence, ce téléphone impatient qui sonne à tout bout de champ… Face à eux, tout le monde s’est senti, un jour ou l’autre, agressé, assailli, envahi, oppressé, en panique de ne pas savoir par où commencer ou épuisé à l’idée de ne pas y arriver. Et pour cause! Mal gérée, l’exécution des tâches professionnelles pousse le baromètre de la sérénité au bord de l’explosion et le stress au travail à son paroxysme.

 À lire aussi : Épuisement professionnel : êtes-vous au bord du burn-out ?

 

Question de concentration

La priorité lorsqu’on arrive sur son lieu de travail est d’avoir les idées claires et l’esprit exempté des tracas de la vie privée. La condition pour permettre à votre matière grise de se focaliser les missions de la journée. Ne pas laisser libre cours à ses états d’âme permet en effet d’optimiser son temps de présence. L’efficacité pendant les heures de bureau fait taire le stress au profit de la satisfaction.

Des temps de pause salutaires

Comme un moteur qu’on laisse trop longtemps chauffer, le cerveau finit par saturer. Pour redémarrer, vos neurones ont besoin de s’aérer, ne serait-ce que 5 minutes pour décompresser.

À l’heure du déjeuner, évitez le sandwich devant l’ordinateur. Sortez du bureau, allez marcher ou déjeuner entre collègues.

 

Je favorise un climat détendu

Bon nombre de collègues sont probablement dans votre cas, soumis à la pression d’un patron exigeant et/ou d’une surcharge de travail. L’important reste donc de se préserver au mieux d’un climat anxiogène et d’œuvrer pour une ambiance zen afin de gérer son stress.

Un bureau calme

C’est connu: le chaos environnant déteint sur son état d’esprit. En revanche, maintenir son espace de travail agréable, si possible sans bruit et en ordre contribue à rester serein et aide à se concentrer sur ce qu’on a à faire.

Désamorcer les conflits

Dans un contexte professionnel, les non-dits et les malentendus ont vite fait d’installer des tensions, démotivent et font perdre confiance en soi. Rivalités, jalousies, désaccords entre collègues, mais aussi pressions et critiques infligées par un supérieur, enclenchent des mécanismes de stress qu’il est difficile de stopper sans instaurer le dialogue et la transparence. Parce que la parole soulage, n’attendez pas que les malaises s’installent pour exprimer vos ressentis dans des situations conflictuelles.

 À lire aussi : Où est passée votre motivation professionnelle ?

 

Besoin d’aide pour gérer son stress au travail ?

La gestion du stress peut aussi passer par l’accompagnement de spécialistes. Ce que ces derniers appellent le coping, de l’anglais to cope with, « faire face à », s’enseigne au cours de stages ou de coaching personnalisé d’une durée moyenne de deux jours, et généralement pris en charge dans le budget de formation de l’entreprise à la demande de l’employé.

Renseignements : Institut français de l’anxiété et du stress (IFAS), 5 rue Kepler, 75016 Paris. Site Internet : www.ifas.net ou tél. : 01 53 23 05 20.