AIL NOIR
Comprendre et traiter le mal de dos

Comprendre et traiter le mal de dos

14 mars 2016
Il existe différents types de mal de dos, plus ou moins graves. Dans tous les cas, le mal de dos ne doit pas être banalisé et s’il devient chronique, vous devez consulter.

 

Le mal de dos est une affection si fréquente que de nombreuses personnes le banalisent. Elles pensent que leurs douleurs bas du dos dues à de mauvaises postures vont disparaître avec le temps ou au contraire, qu’il faut vivre avec, que c’est un signe de vieillissement… Il n’en est rien ! et de toute façon pourquoi souffrir, alors qu’il existe des traitements ! Dans la plupart des cas, le mal de dos ou les douleurs lombaires, lombalgies, lumbago… sont d’origine mécanique, liées à un effort physique trop important (port de charges lourdes) ou à un traumatisme, mais pour environ un patient sur vingt, la douleur est d’origine inflammatoire. Un diagnostic précoce et une prise en charge appropriée de la maladie à l’origine du mal de dos inflammatoire (spondyloarthrite) permettent de réduire la douleur et d’éviter des complications à long terme. Certaines personnes peuvent attendre jusqu’à 10 ans ou plus avant de mettre un nom sur leur douleur. N’attendez pas ! Les principales questions à vous poser sont les suivantes : Où se situe la douleur ? Quand survient la douleur ? Depuis combien de temps ? Comment évolue-t-elle ? Quels sont vos antécédents ? Avez-vous des signes associés ?

 

Origine mécanique

Ce mal de dos survient à tout âge. La douleur est décrite comme une douleur vive ou lancinante.

  • La douleur bas du dos est souvent associée à un traumatisme ou à un effort physique. Les symptômes sont variables au début et ils peuvent s’aggraver rapidement.
  • Les symptômes s’atténuent avec le repos et la douleur n’est pas associée à des raideurs matinales (si c’est le cas, elles durent moins de 30 minutes).

 

Traitements du mal de dos

Le traitement associe généralement médicaments (antalgiques, AINS), rééducation et ceinture lombaire.

Le paracétamol possède contre les douleurs lombaires une bonne efficacité antalgique. Ne dépassez pas les doses maximales recommandées, chez l’adulte, 4 grammes par jour, en quatre prises espacées de 4 heures minimum.

Le kinésithérapeute proposera des exercices de musculation ou de rééducation à l’effort. Au départ, il peut faire appel à des massages ou à l’électrostimulation transcutanée.

Le port d’une ceinture lombaire permet de redresser la colonne lombaire, de corriger les mauvaises positions du rachis et de soulager la zone lombaire. Il favorise la reprise des activités.

 À lire aussi : Quand consulter un chiropracteur ?

 

Origine inflammatoire du mal de dos

Les principaux critères sont les suivants.

  • Apparition chez des personnes jeunes, généralement âgées de moins de 40 ans.
  • Apparition progressive de la douleur qui ne s’améliore pas avec le repos.
  • Symptômes qui s’améliorent avec de l’exercice.
  • Douleurs nocturnes, réveillant dans la deuxième partie de la nuit.
  • Raideurs matinales qui durent plus de 30 minutes.

Le mal de dos d’origine inflammatoire altère grandement la qualité de vie. Les activités élémentaires comme sortir du lit, se brosser les dents, s’habiller… mais aussi marcher, conduire peuvent devenir difficiles. Avec le temps, il peut limiter le mouvement et, dans les cas sévères, causer une fusion des vertèbres entre elles très invalidante.

 

Traitements du mal de dos

Il existe plusieurs types de pathologies susceptibles d’être à l’origine d’un mal de dos inflammatoire, spondyloarthrite axiale, rhumatisme psoriasique, arthrite réactionnelle… Dans ces cas, il est nécessaire de faire des examens plus appropriés et d’examiner les articulations à l’aide de technique telle que l’IRM (imagerie par résonance magnétique), la radiographie n’est pas suffisante. Ces pathologies sont généralement d’origine auto-immune, le système immunitaire s’attaquant aux tissus sains, et leur prise en charge doit être adaptée. Les progrès scientifiques des dix dernières années permettent aujourd’hui de mieux les traiter. Les biothérapies (antiTNF-alpha) constituent une avancée thérapeutique majeure dans la prise en charge de ces pathologies.

Pour calmer la douleur, anti-inflammatoires non stéroïdiens et antalgiques sont utilisés. La rééducation est indissociable du traitement médicamenteux.

Conseils de Pharmacien

Conseils de Pharmacien

  • Quand consulter un médecin
  • Si vous souffrez depuis 3 mois ou plus.
  • Si votre douleur n’est pas calmée par le repos et s’aggrave la nuit.
  • Si votre consommation d’antalgiques et/ou d’anti-inflammatoires est excessive.
  • Si votre douleur s’accompagne d’autres symptômes.
  • Mal de dos d’origine mécanique
  • En cas de crise : limitez le repos au lit au minimum ; reprenez une activité le plus vite possible et de façon progressive grâce au port d’une ceinture lombaire.
  • En prévention : pliez les genoux avant de se baisser et éviter le port de charges trop lourdes ; pratiquez une musculation abdominale ; évitez de dormir sur le dos ; évitez la station assise prolongée ; faites attention à votre poids ; évitez les talons aiguilles et les ballerines, les sports violents ou asymétriques (tennis, sports de combat…) et préférez les activités telles que la marche, la natation.
À savoir

À savoir

La colonne vertébrale est constituée de 33 vertèbres empilées et articulées les unes sur les autres depuis la base du crâne jusqu’au bassin. On distingue 24 vertèbres mobiles (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires), 5 vertèbres sacrées soudées et 4 vertèbres fixes et atrophiées constituant le coccyx.

Entre deux vertèbres successives se trouvent des coussinets (disques intervertébraux) qui favorisent les mouvements et amortissent les chocs.

La zone lombaire est la partie la plus sollicitée : elle supporte le plus gros du poids du corps. C’est elle qui souffre le plus !

 À lire aussi : Quel sport choisir quand on a mal au dos ?

 

 

En savoir plus :

Association française de lutte antirhumatismale (AFLAR) : www.aflar.org
Association France spondylarthrites (AFS) : www.spondylarthrite.org
Site Internet : www.neluitournezpasledos.fr

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Adieu imperfections !

Dermatologie

Adieu imperfections !

La gamme Eucérin

ARKOPHARMA

Compléments alimentaires

Parce qu’une peau préparée est une peau mieux protégée

Nourrissez votre peau de l’intérieur…

Comment se débarrasser des pellicules

Dermatologie

Comment se débarrasser des pellicules

Pour avoir un cuir chevelu en bonne santé

On mange quoi ce soir ? Spécial kids

Les bons aliments

White Box Icon