Archive de mots clés: « parcours sportif »

Vitalité avec les parcours santé

Vous en avez assez de courir autour d’un lac, parc, ou pâté de maisons ? Vous perdez votre motivation et votre plaisir ? Jalonnés d’obstacles, ces itinéraires de remise en forme vous éviteront de tourner en rond.

 

Le parcours santé : de nombreux avantages

Gratuits et ouverts à tous, les parcours santé sont de véritables salles de gym de plein air. Très souvent implantés au milieu de la forêt ou dans un parc, ils permettent de se balader tout en développant sa condition physique et sa musculature. « Peut-être pas aussi physiques qu’un vrai entraînement sportif, ils offrent l’avantage de travailler à la fois l’endurance cardiovasculaire et le renforcement musculaire, précise Christophe Ruelle, ancien athlète et décathlonien pour qui le sport est une véritable passion. Le fait que ces parcours soient ponctués d’étapes permet d’alterner les pics d’intensité et les phases de récupération. » Rien de tel que les circuits training ou les séances de fractionné contre les petites rondeurs, les capitons récalcitrants, les fesses flasques, le manque de souffle… Il suffit de vous promener à un rythme plus ou moins rapide et de vous arrêter aux endroits indiqués et d’effectuer les exercices proposés. « Au début de chaque parcours, tout est expliqué sur un grand panneau. Aux différentes stations, les mouvements sont également décrits. » Slaloms, tractions, poutres, barres parallèles ou fixes, échelles suspendues, passages de haies, abdominaux… il y en a pour tous les goûts. Installés par l’Office national des forêts en étroite collaboration avec le service des sports de la ville, chaque parcours comporte une phase de progression et une autre de récupération. Mieux vaut respecter l’ordre des étapes. L’important c’est de faire travailler muscles et articulations sans danger. N’attendez plus ! Ils sont une des meilleures façons de bouger pour retrouve la forme, s’évader du quotidien, lutter contre le stress et la sédentarité.

À éviter

À éviter

  • Se fixer des objectifs surréalistes. Vous n’arriverez pas à les atteindre.
  • Jouer les gros bras au risque de se blesser. Certaines épreuves peuvent tenir plus du parcours du combattant que d’autre chose.
  • Ressortir sa vieille paire de tennis du placard. De bons amortis sont nécessaires.
  • Claquer les pieds sur le sol. Déroulez bien la cheville pour faire travailler les muscles en longueur.
  • S’arrêter de courir brutalement. Prévoyez toujours une phase de récupération. Marchez lentement jusqu’à ce que le pouls reprenne un rythme normal.
  • Zapper l’échauffement et les étirements. Ils sont indispensables.

 

1/ Développer souffle, équilibre, agilité

Activité d’endurance, la course à pied renforce les capacités cardiaques et respiratoires en augmentant la résistance à l’effort. Au fur et à mesure des entraînements, le cœur se tonifie et pulse davantage de sang dans les artères afin d’alimenter muscles et tissus. Plus il travaille, moins il se fatigue. Attention ! Ne dépassez pas vos limites. Entre 130 et 150 bpm, tout va bien. Au-delà, vous êtes dans le rouge.

 

2/ Tonifier et modeler le corps

Entre deux joggings ou marche rapide, ces parcours offrent toutes sortes d’exercices qui tonifient la poitrine, affinent la taille, dessinent les abdos ou encore modèlent fessiers et cuisses. À chaque atelier son groupe musculaire : bras dorsaux, cuisses…

 

3/ Se concentrer sur les obstacles

Contrairement à un tapis de course ou à l’asphalte, il y a des dévers, de petits ruisseaux à franchir ou des trous à éviter. La concentration est de rigueur. Quant aux slaloms et autres passages sur des rondins, cela demande maîtrise de soi, équilibre, agilité et vivacité.

 

4/ Commencer au bon moment un parcours de soins

Accessibles à toute la famille, mieux vaut cependant attendre la fin de la puberté. Avant ce stade, les enfants n’ont pas beaucoup d’endurance. À moins d’utiliser les étapes comme phases de repos, de remplacer les mouvements de renforcement musculaire par des assouplissements. Quels que soient l’âge, le passé sportif… si vous reprenez l’activité physique ou sportive partez du principe que vous recommencez à zéro. Même si le corps a une mémoire, l’important est de reprendre en douceur et progressivement. Augmentez graduellement la fréquence et l’intensité. Que vous couriez ou marchiez rapidement, si vous partez en groupe, mettez-vous toujours au niveau du plus jeune.

 

5/ Créer son propre parcours sport et santé

Mal connus du grand public, ces parcours existent dans la plupart des parcs et des forêts de France. Renseignez-vous auprès de la mairie ou du syndicat d’initiative. Ce n’est pas le cas ? Créez le vôtre en improvisant et en tirant parti de votre environnement. « Optimisez votre sortie en utilisant les éléments que vous rencontrez. Contre un arbre, renforcez votre gainage avec l’exercice de la chaise. Avec les petites haies en bois évolutives, travaillez puissance et explosivité, en effectuant des bonds et des sauts. » Profitez d’un banc pour travailler les triceps. En appui sur les bras, jambes tendues, dos bien droit et perpendiculaire au banc, descendez comme si vous vouliez poser délicatement les fesses sur le sol. Puis remontez. Rien de tel contre les bras en drapeau.

Réponses d'expert : Les parcours santé sont très complets

Réponses d'expert : Les parcours santé sont très complets

Christophe Ruelle
Coach sportif et fondateur d’Oxhwave, une nouvelle formule d’entraînement mêlant indoor et outdoor.

Alterner les phases de cardio et de renforcement musculaire permet de jouer sur toutes les filières énergétiques. Souffle, force, agilité, équilibre, coordination, prise de risque… Toutes les aptitudes sont sollicitées. C’est pourquoi il est primordial de bien s’échauffer avant de commencer. Ça l’est d’autant plus lorsque l’on n’est pas du tout préparé à l’effort physique. Respectez les consignes sur les panneaux afin d’effectuer le mieux possible l’exercice. Une personne qui ne connaît pas les placements ou la progression peut vite se faire mal. Alors, si vous voyez ou sentez que vous n’y arriverez pas, ne vous entêtez pas. Passez au suivant.

À lire

À lire

livre_parcours_santéLA MEILLEURE FAÇON DE COURIR, MIEUX COURIR SANS FATIGUE NI BLESSURE
Vous aimez courir et vous souhaitez vous perfectionner ? Vous craignez la fatigue et les douleurs tendineuses ? L’auteur, sportif de haut niveau, vous apprendra entre autres à vous échauffer correctement, à bien respirer et à bien récupérer après l’effort.
Christophe Carrio, Thierry Souccar éditions, 128 pages, 17,80 €.