L’homéopathie : aux petits soins des traumas

L’homéopathie : aux petits soins des traumas

04 novembre 2020
Connaissez-vous l’homéopathie vétérinaire ? Une alternative intéressante de soins sans effets indésirables ni accoutumance à donner à votre animal pour soulager notamment blessures et chocs.

 

D’abord utilisée pour soigner l’homme, l’homéopathie a ensuite été adaptée aux animaux, et cette branche de la médecine vétérinaire a de nombreux adeptes, à la fois chez les praticiens et chez les propriétaires. Des remèdes homéopathiques sont souvent prescrits lors de maladies chroniques, en fonction du « terrain » des animaux, et peuvent être envisagés pour des problèmes aigus, par exemple pour aider à limiter les conséquences de traumatismes.

 

L’arnica, la star

On vous a peut-être déjà conseillé de prendre quelques granules d’Arnica après avoir subi un choc. Ce médicament homéopathique est en effet un grand classique qui a fait ses preuves : il est surtout utilisé pour soulager les hématomes, les contusions musculaires et les entorses. Si l’animal doit subir une opération, une dose d’Arnica donnée la veille de l’intervention peut permettre de limiter l’hémorragie. Elle peut très bien être accompagnée d’autres remèdes plus spécifiques.

 

Les autres remèdes

Lorsque le traumatisme a touché des tissus profonds et que le chien ou le chat ne cherche pas à bouger tant il a mal, Bellis perennis est souvent recommandé. Ce remède est indiqué en postopératoire, lorsque l’intervention a touché les viscères. Si le traumatisme concerne une articulation et que la douleur semble être soulagée par l’application de froid (glace, par exemple), Bryonia alba sera mieux indiqué. Rhus toxicodendron peut être prescrit en cas de traumatisme lié à un effort (une tendinite, par exemple) et/ou lorsque la douleur est améliorée par l’échauffement. Staphysagria peut favoriser la cicatrisation lorsque la plaie a été causée par un instrument tranchant, par exemple par un scalpel lors d’une intervention chirurgicale.

Un mécanisme inexpliqué

Un mécanisme inexpliqué

L’homéopathie vétérinaire se base sur les mêmes principes fondamentaux et les mêmes connaissances que l’homéopathie humaine. Elle s’applique d’autant plus facilement aux animaux de compagnie que la relation entre le propriétaire et l’animal est forte. Si l’homéopathie présente de nombreux avantages, son mode d’action n’est pas encore connu et présente des limites. Il faut donc parfois beaucoup de patience pour trouver le remède véritablement adapté à un cas particulier.

 

Un mode d’administration idéal

La distribution des remèdes homéopathiques, en granules ou en gouttes, ne pose généralement aucun problème, ce qui facilite grandement le traitement. Après un traumatisme, les homéopathes recommandent le plus souvent de donner trois granules (de faible dilution) et de répéter l’administration toutes les demi-heures, toutes les heures ou toutes les deux heures selon la gravité des symptômes.

 

Ne jouez pas à l’apprenti homéopathe !

Tous ces remèdes sont donnés à titre d’exemple et rien ne remplace l’avis d’un spécialiste. Dès lors qu’un traumatisme vous paraît important, consultez un vétérinaire. La possibilité d’associer un traitement allopathique avec des remèdes homéopathiques sera à discuter avec lui : si l’animal doit recevoir des anti-inflammatoires de type corticoïdes, l’homéopathie risque d’être inutile.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL