Calculs urinaires : que faire ?

Calculs urinaires : que faire ?

12 novembre 2021
Les chats émettent naturellement une urine très concentrée. Cette particularité les expose à la formation de calculs dans les voies urinaires. L’alimentation peut aider à limiter ce risque.

 

Les aliments secs pour chats ont longtemps été suspectés de favoriser la formation de calculs urinaires, mais leur formulation a depuis beaucoup évolué. Aujourd’hui, les croquettes peuvent au contraire contribuer à prévenir les calculs en agissant sur la concentration et la composition minérale de l’urine.

 

Calculs urinaires : plusieurs types

Les chats souffrent essentiellement de deux types de calculs : ils sont soit composés de phosphate ammoniaco-magnésien (ou struvite), soit d’oxalate de calcium. Les autres calculs (urate, cystine, phosphate de calcium, etc.) sont très minoritaires par rapport aux précédents, sauf chez certaines races. Les persans semblent par exemple plus exposés que d’autres à former des calculs d’urate. Si votre chat a été victime de calculs – on parle alors d’urolithiase –, le vétérinaire vous proposera de les faire analyser dans un laboratoire spécialisé pour déterminer le type d’aliment à lui donner ensuite, afin d’éviter les récidives.

À savoir

À savoir

Les chats très sédentaires et en excès de poids sont les plus menacés par les calculs urinaires. Les raisons : ils urinent moins fréquemment et l’urine stagne plus longtemps dans la vessie. Les calculs peuvent se développer chez un mâle ou une femelle, mais les symptômes sont plus évidents chez les premiers, car leur urètre, long et étroit, peut plus facilement être obstrué par un calcul.

 

Acidification légère de l’urine ?

Chez les chats qui ont moins de 4 ans, les calculs de struvite sont les plus fréquents. Pour empêcher leur formation, il suffit d’acidifier légèrement l’urine. Cette acidité se mesure grâce à une échelle de pH : un pH à 7 est « neutre » et, sous cette valeur, il est dit « acide ». Lorsqu’il est inférieur à 6,5, les cristaux de struvite ne se forment plus. Cette acidification urinaire peut être obtenue grâce à l’alimentation. Les protéines animales, la méthionine, le chlorure d’ammonium ou l’acide phosphorique sont des exemples d’acidifiants naturels qui peuvent être inclus dans les croquettes.

 À lire aussi : Comportement Faire jouer son chat avec la nourriture

 

Bienfaits de l’acidification

Les croquettes destinées aux jeunes chats adultes sont majoritairement acidifiées, pour empêcher le développement des calculs de struvite. Pour les petits félins présentant déjà des calculs de struvite dans les voies urinaires, un régime encore plus acidifiant permet parfois d’obtenir la dissolution des calculs. Ce type d’aliment n’est disponible que sur prescription vétérinaire et les effets de ce régime devront être contrôlés par un examen radiographique au bout de quelques semaines.

Contre-indications

L’acidification doit être évitée chez les chats âgés, les plus enclins à souffrir d’insuffisance rénale, qui constitue une contre-indication à l’acidification. Comme elle peut aussi perturber la minéralisation du squelette, les aliments destinés aux chattes gestantes et aux chatons en croissance ne sont en principe pas acidifiés.

 À lire aussi : Stérilisation des chats : une mesure anti abandon

 

Pas d’excès de minéraux

Lorsque des chats qui avancent en âge présentent des calculs, la probabilité que ces derniers soient composés d’oxalate de calcium augmente. Pour lutter contre ce type de calculs, acidifier l’urine est inefficace. Contrairement aux calculs de struvite, les calculs d’oxalate se développent plus facilement dans une urine acide. Pour empêcher leur formation, l’approche nutritionnelle consiste à favoriser la dilution des minéraux dans l’urine. Plus leurs concentrations seront basses, moins les minéraux seront susceptibles de cristalliser, puis de s’agglomérer pour former un calcul. Pour freiner la formation des calculs urinaires, les aliments pour chats doivent donc contenir de justes quantités de minéraux : les besoins en calcium, en phosphore, en magnésium, notamment, doivent être couverts mais sans excès de matières minérales, qui pourrait être préjudiciable à la santé urinaire. Le vétérinaire peut vous aider à choisir l’aliment qui convient à votre chat de ce point de vue.

 À lire aussi : Chats persans : des soins d’hygiène particuliers

 

Un aliment qui donne soif ?

La dilution de l’urine peut aussi être obtenue en encourageant le chat à boire plus que d’habitude. Quand un chat augmente sa consommation d’eau, il élimine en effet plus souvent, ce qui réduit le temps de séjour de l’urine dans la vessie et par conséquent la probabilité que se forment des calculs. Plus il boit, moins le risque est important. Certains aliments secs sont formulés de manière à encourager l’abreuvement spontané par le chat : leur taux de chlorure de sodium est en général un peu supérieur à la moyenne. Ils produisent le même effet sur le chat que lorsqu’on consomme un aliment salé : ils donnent soif ! Chez un animal en bonne santé, même âgé, une légère augmentation de la consommation de sel n’a pas de conséquence sur la fonction rénale ni sur sa pression artérielle.

Secs… et humides

Secs… et humides

L’alimentation mixte associe des croquettes et des pâtées en boîtes, en sachets ou en barquettes. Elle est recommandée pour limiter le risque de calculs urinaires : les aliments humides permettent au chat de consommer de l’eau qui favorise la dilution naturelle des minéraux dans l’urine.

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL