Avoir une belle peau

Quels soins pour avoir une peau lisse ?

10 février 2017
Ovale du visage, contour des yeux, décolleté… Quand on veut lisser sa peau sans recourir au bistouri, la baguette magique s’appelle cosmétique.

 

C’est bien connu, le temps qui passe entraîne avec lui la fermeté épidermique. Une contrariété esthétique qui s’explique par le ralentissement du renouvellement cellulaire. Se raréfiant et se montrant moins alertes au fil du temps, nos cellules cutanées produisent moins d’élastine et de collagène, les deux piliers du maintien de la peau. Pour pallier le manque de fermeté et défier les lois de la gravité, la cosmétique met à notre disposition de multiples soins antirides. Qu’ils se destinent à booster le renouvellement cellulaire, à combler les ridules ou à hydrater la peau, ces produits n’ont cependant pas le monopole des armes anti-âge.

 

Gels, sérums, crème : les soins tenseurs ont un effet stretch

Sans piqûre ni bistouri de jouvence, l’action des soins tenseurs – gels, sérums, crèmes, patchs à effet stretch – est visible tout de suite et dure toute la journée. Si leurs cousins antirides pénètrent dans les couches supérieures de l’épiderme et combattent la ride à long terme, ces soins tenseurs se déposent à la surface de la peau et la tendent en séchant. Ils s’utilisent au gré des besoins, ce qui compense leur effet éphémère.

 À lire aussi : Les masques, alliés de la beauté du visage

 

Les soins liftant travaillent en surface et en profondeur

Mais ce n’est pas tout. À mi-chemin entre les « anti-âge » et les « tenseurs », se trouvent les soins liftants. Ayant le même comportement à la surface de la peau que les tenseurs, les soins liftants ont une action moins éphémère, et comme un produit anti-âge traditionnel, traitent la ride en profondeur.

 À lire aussi : 10 bons gestes pour entretenir l’ovale du visage

 

Au choix des textures

Les gammes liftantes proposent fréquemment des gels ou des gels-crèmes car ces galéniques, de par leur texture gélifiée et leur pauvreté en phase grasse, contribuent au ressenti de l’effet liftant. Les crèmes procurent plus de confort à l’utilisation, mais ont été travaillées pour préserver cet effet liftant, grâce à un temps d’étalement un peu plus court que d’ordinaire.

 

Et ça marche aussi sur le corps ?

Et ça marche aussi sur le corps ?

Lorsqu’on parle de soins liftants pour les cuisses ou le ventre, il s’agit de produits qui opèrent sur la fermeté des tissus. Leurs actifs agissent sur la matrice – le tissu de soutien – en reboostant, par exemple, la synthèse de collagène. L’action raffermissante s’obtient sur la durée, et requiert une utilisation quotidienne du soin sur deux semaines au minimum.

 

Mettre ses ridules sous tension pour avoir une belle peau

Sérum, patch, ampoule, gel, crème… Si la palette des soins tenseurs ne cesse de s’étendre, c’est pour mieux s’adapter aux besoins de chaque zone à traiter.

 

Sans pitié, la fatigue décuple les pernicieux effets de l’âge sur l’épiderme de notre visage. Gorgée de toxines, en mal d’oxygène, la peau se froisse encore plus volontiers et laisse les rides apparaître d’avantage. Au secours de nos mines de papier mâché, trois principaux types d’actifs : des sucres, des peptides et des céramides.

Des traits lissés comme par magie

Certains sucres, dits de haut poids moléculaires, sont capables de former un film cohésif à la surface de peau et de provoquer ainsi un effet liftant. Les peptides stimulent la synthèse de collagène et d’élastine et protègent ces protéines de la dégradation. Et, enfin, les céramides améliorent l’élasticité et la fermeté cutanée. Reste à savoir si on doit utiliser les soins liftants au quotidien. Servent-ils de base de maquillage ou de crème de jour ? Doit-on les combiner avec d’autres produits? Réponse : ces soins liftants se substituent aux crèmes de jour et conviennent aussi en base de maquillage. Il est généralement conseillé d’appliquer un sérum tenseur puis une crème liftante.

 À lire aussi : 5 gestes beauté anti fatigue

 

Sans traces d’émotions

Les rides d’expression sont des petits sillons creusés sur le visage par un mouvement répété – en général dû à une émotion, heureuse ou chagrine. C’est à partir de 25/30 ans, lorsque la production de collagène commence à baisser, que ces marques s’installent autour des yeux, de la commissure des lèvres, ou sur le front. Même si elles dévoilent les personnalités et ne sont pas dénuées d’un certain charme, elles sont sans pitié lorsque, en fin de journée, le maquillage va se loger dans ces ridules. Les produits liftants prennent ici tout leur sens, en évitant ce désagrément. Les produits ciblés « yeux » ou « lèvres » recourent aux mêmes actifs que les soins liftants pour le reste du visage. La différence réside dans la texture. On privilégie pour ces zones sensibles des émulsions légères ou des gels-crèmes, peu riches en phase grasse. 

Soleil + gravité = sensualité en danger

Les morsures de l’âge ne se limitent pas à l’ovale du visage. Un épiderme qui s’affaisse le fait uniformément, et même plus rapidement sur les zones particulièrement exposées au soleil comme le cou et le décolleté. Comme le reste du corps, les seins – dénués de muscles – subissent la loi de la gravité et leur peau se déshydrate. Là encore, les trésors cosmétiques nous viennent en aide. Les molécules qu’ils contiennent vont « gonfler » les cellules graisseuses présentes au niveau de la poitrine pour assurer l’effet tenseur.

 

Conseils de Pharmacien

Conseils de Pharmacien

Qu’ils soient destinés au corps ou au visage, les cosmétiques à effet tenseur ou stretch sont probants sur des ridules voire des rides existantes. Or, une peau jeune, et donc non marquée, jouit de sa pleine tonicité et n’a donc pas besoin de soins qui liftent à la demande. Avant l’apparition des premiers signes de l’âge, en général vers 30 ans, l’épiderme présente un relief intact et une surface lisse. Et le contour du visage ou le galbe du buste se maintiennent harmonieux. Inutile donc d’utiliser des produits destinés à leur donner un aspect dont ils bénéficient déjà. Bien que souvent hydratante, la formulation d’un tenseur ne contient pas de molécules préventives qui retarderaient l’apparition des rides.

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps