THALASSEO THERMES
REGLES

Les règles sang tabou

23 mars 2017
Les règles, les ragnagnas, les Anglais qui débarquent, un sujet tabou ? Pas pour Élise Thiébaut, journaliste et féministe, qui a décidé d’en parler à cœur ouvert, et même avec de l’humour, dans « Ceci est mon sang », qui vient de sortir aux éditions La Découverte.

 

Quel sujet plus intime – mais aussi assez méconnu – que celui des règles et du cycle féminin ? Ce livre est l’occasion d’en parler sans réserve mais aussi et surtout d’apprendre de nombreuses choses étonnantes sur ce sujet !

 

Le charme discret… de l’endomètre

Depuis quelques années, les organes mal-aimés semblent prendre leur revanche, du moins en librairies. Après les intestins et l’incontournable best-seller venu d’Allemagne (« Le charme discret de l’intestin », pour celles et ceux qui auraient raté un épisode), zoom sur l’endomètre. Élise Thiébaut y fait d’ailleurs une référence assumée en intitulant l’un de ses chapitres « Le charme peu discret de l’endomètre ».

Son rôle, ses particularités… tout est passé au crible. On y apprend par exemple que cet organe, destiné à accueillir l’embryon, passe de 0,5 mm au début du cycle à 5 mm juste avant les règles. « C’est un peu comme si, écrit la journaliste, vous décidiez de refaire votre salle de bains tous les mois, en enlevant d’abord les enduits et papiers peints, puis en ponçant, en enduisant de nouveau, en repeignant une ou deux couches, voire trois, sans oublier le carrelage et la déco. Et puis à la fin, non, vous recommencez tout. » Vu sous cet angle, le cycle féminin paraît bien futile…

 À lire aussi : Les 10 symptômes de l’endométriose qui doivent alerter

 

Les règles et le cycle féminin sous toutes leurs coutures

La journaliste se penche ensuite sur la manifestation la plus visible – et souvent la seule – que les femmes appréhendent vraiment de leur cycle : les règles. Au programme : une description complète, avec l’odeur (de violettes fanées), la quantité et bien sûr les différentes sortes de protections dont disposent les femmes (et l’énorme marché que cela représente), sans oublier les nouvelles solutions à la mode comme la coupe menstruelle.

Elle explore aussi tous les mythes aujourd’hui un peu dépassés liés aux règles. Par exemple, l’idée reçue (que certaines d’entre nous ont d’ailleurs déjà entendue de la bouche de leur mère) qu’il ne faut jamais essayer de faire monter une mayonnaise quand on a ses règles ! Pourquoi ? Parce qu’elle tourne ! Pourquoi ? Nul ne sait…

 

En parler pour s’émanciper ?

Elle tente aussi de répondre à cette question cruciale : pourquoi ce sujet est-il aussi tabou ? Pourquoi une femme ne peut-elle pas parler librement de ce qu’il se passe dans son propre corps, et encore moins le montrer ? Pour y répondre, elle retranscrit une partie d’un texte publié en juillet 2016 par une jeune femme indo-américaine : « Ne pas pouvoir parler de ses règles est la forme d’oppression la plus efficace. » Pour bien comprendre l’enjeu de ces propos, soulignons que cette jeune femme, Kiran Gandhi, a couru le marathon de Londres en 2015 dans des conditions tout à fait particulières puisqu’elle accomplit cette performance le premier jour de ses règles, sans aucune protection. Ni tampon ni serviette. Au bout de la course, on voit clairement les coulées de sang sur son entrejambe. Un geste qui a suscité de très nombreuses critiques, toutes plus acerbes les unes que les autres, sur les réseaux sociaux. « Le silence continue d’être de règle quand il s’agit de menstruations », conclut la journaliste. Comme si l’émancipation de la femme passait aussi par la libération de la parole autour de ce sujet éminemment féminin…

Alix Lefief

Le choix de la rédac

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades