MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Chronobiologie nutritionnelle

Mettez la chrono-nutrition au menu

21 décembre 2017
Plutôt que de vous lancer dans un énième régime, et si vous vous essayiez à la chronobiologie nutritionnelle ? Sa promesse : éliminer vos kilos tout en continuant à manger de tout, en adaptant simplement votre alimentation à l’heure de la journée. Incroyable ? On vous explique.

 

Vous rêvez de retrouver votre poids de forme, de dire adieu à cette petite bedaine, cette culotte de cheval, ou à ces rondeurs sur les bras ? Vous faites peu d’excès (enfin vous essayez), et pourtant, les kilos s’empilent avec détermination sur votre silhouette. Pourquoi ? Tout bonnement parce qu’ils ne sont pas bien assimilés (et peut-être aussi par manque d’activité physique). Pour y remédier, la chrono-nutrition offre des réponses intéressantes. Démonstration.

 

La chronobiologie nutritionnelle : mais qu’est-ce que c’est ?

La chrono-nutrition n’est pas un régime à proprement parler : cette méthode, développée il y a 30 ans par le Docteur Alain Delabos, consiste à adapter son alimentation à son horloge biologique. L’idée n’est pas de supprimer des aliments mais de les manger au bon moment. L’organisme ne sécrète pas les mêmes enzymes tout au long de la journée. En identifiant ses besoin en fonction du moment de la journée, on peut apporter l’aliment adapté, qui est ainsi aussitôt assimilé et utilisé. À contrario, un aliment consommé au « mauvais » moment se dirige vers les voies de stockage, c’est à dire dans les fesses, le ventre, sur les hanches… Tout ce qu’on veut éviter !

Avec cette méthode de chronobiologie nutritionnelle, il est possible d’éliminer les kilos superflus et retrouver une silhouette équilibrée. Attention, il ne s’agit pas d’un régime drastique visant à mincir à tout prix, cette méthode s’accorde avec votre métabolisme : elle n’occasionne pas de perte de poids spectaculaire, mais plutôt un rééquilibrage progressif.

 

Une nouvelle organisation de l’alimentation, clé de la chrono-nutrition

Si vous suivez une alimentation variée, nul besoin de la revoir de A à Z. On modifie la forme, pas le fond. Dans la chrono-nutrition, comme son nom l’indique, le chronos (« le temps », en grec) est primordial. Les règles d’or à respecter pour que cela fonctionne sont assez simples :

  • Espacer d’au moins 5 heures le petit déjeuner et le déjeuner
  • Idem entre le déjeuner et le goûter
  • Goûter (oui, vous avez bien lu)
  • Attendre au moins 1h30 avant de dîner (léger)
  • Attendre au moins 1h30 avant de se coucher pour une bonne nuit de sommeil
 À lire aussi : La detox, faux régime ou vraie intox ?

 

Que mange-t-on et quand ?

Hors de question de sauter le petit-déjeuner, on ne le répètera jamais assez. Dans le cadre de la chronobiologie nutritionnelle, il doit être riche et gras : c’est le moment de manger du pain, du fromage et de la charcuterie pour faire le plein d’énergie et éviter le petit creux en milieu de matinée.

À midi, cap sur les protéines et féculents, avec un plat unique. On zappe l’entrée, le fromage et le dessert, mais on peut se faire plaisir avec une viande en sauce accompagnée de féculents. C’est le repas le plus dense de la journée.

L’après-midi, on prend un goûter – oui vous avez bien lu, le goûter, repas incontournable dans la chrono-nutrition. Il permet de ne pas être affamé le soir et de se contenter d’un diner léger, facultatif quant à lui. Au goûter donc, on privilégie le sucre et les fibres : chocolat noir, fruits frais et fruits secs au menu.

Le mot d’ordre du dîner, c’est « léger » ! En effet, le diner est le repas le plus propice au stockage, tout ce qu’on cherche à éviter avec cette méthode. De plus, un menu trop riche le soir perturbe le sommeil. Pour le dernier repas de la journée, on se contente de poisson ou viande maigre, et de légumes.

 À lire aussi : Comment stabiliser son poids après un régime ?

 

Avec la chrono-nutrition, on met la rigueur au menu

Cette méthode de chronobiologie nutritionnelle requiert un suivi minutieux des horaires, pas toujours facile à appliquer au quotidien quand on a des obligations professionnelles, familiales et sociales. Les menus vous permettent de manger de tout, tout en surveillant les quantités pour atteindre le résultat attendu.

Cependant, le Dr Delabos, à l’origine de la méthode, encourage à relâcher la pression deux fois par semaines : restaurant, repas de fête, entrée-plat-dessert… on oublie tout, pour justement éviter toute forme de frustration ! Et réussir à maintenir le cap dans la durée.

 À lire aussi : Bienfaits et inconvénients des nouveaux régimes

 

Sylviane Gougeon

Le choix de la rédac

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

ORLIMAN DOS