La lutte contre le cancer se passe aussi dans nos assiettes

La lutte contre le cancer se passe aussi dans nos assiettes

16 mars 2016
Bonne nouvelle, les cellules cancéreuses détestent les choux, les champignons et les fraises. Pas vous, ça tombe bien : découvrez nos idées recettes pour faire le plein d’aliments anti-cancer.

 

On le sait : bien manger réduit non seulement le risque de développer un cancer, mais les d’aliments « anti cancer » sont un soutien extraordinaire pour les cellules de notre corps pour les aider à combattre les inflammations et le développement de cellules cancéreuses.

 À lire aussi : Prévenir le cancer via l’alimentation, c’est possible !

 

Salade de chou rouge

Les choux et les crucifères sont les méga-stars des aliments anti-cancers, à condition toutefois d’en manger 3 à 4 fois par semaine. Des recherches ont montré que leur consommation régulière était associée à une baisse des cancers du sein, du poumon et du système gastro-intestinal. Bon à savoir : leurs molécules à l’action anti-cancéreuse sont très solubles dans l’eau (10 minutes de cuisson divisent par deux le taux de ces molécules) et n’aiment pas la chaleur, aussi est-il préférable de les consommer crus ou légèrement cuits à la vapeur. La congélation détruit aussi une bonne partie de ces molécules : on les choisit donc bien frais ! Et on pense à bien mastiquer pour favoriser la libération des molécules actives.

Vue d’ensemble :
Difficulté : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
Temps de préparation : 10 minutes

Les ingrédients pour 6 convives :
Chou rouge : 1
Oignon : 1
Persil plat : 1 botte
Citron : 1
Huile de noix : 4 cuillères à soupe
Vinaigre de vin : 1 cuillère à soupe
Sel et poivre du moulin à votre goût

La préparation :
1/ Lavez votre chou, ôtez le pied et enlevez les premières feuilles. Hachez le reste.

2/ Épluchez votre oignon avant de le découper en petits cubes.

3/ Lavez votre persil plat, puis ciselez-le finement.

4/ Mélanger l’huile, le vinaigre et le jus de citron pour confectionner une vinaigrette.

5/ Versez le tout dans un grand saladier et mélangez bien. Servez frais !

 

Pleurotes à la crème

Saviez-vous que les champignons contiennent tous des polysacccharides et de la lentinane ? Non, et vous vous en moquiez, d’ailleurs. Sauf que ces deux composés actifs stimulent la multiplication et l’activité des cellules immunitaires. Tout de suite je vous sens plus attentifs. Au Japon, les champignons sont d’ailleurs fréquemment utilisés en complément de chimiothérapies pour aider le système immunitaire, et en Chine, une étude australienne de 2009 a montré que les Chinoises qui consommaient 10 grammes de champignons par jour réduisaient de 64 % leur risque de cancer du sein. Tout à coup, ça vous donne envie de croquer un champignon ? En avant la recette !

Vue d’ensemble :
Difficulté : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

Les ingrédients pour 6 personnes :
Pleurotes : 1.1 kg
Beurre : 60 grammes
Farine : 5 cuillères à soupe
Crème : 20 centilitres
Bouillon de volaille : 1, dilué dans 30 centilitres d’eau
Sel et poivre du moulin à votre goût.

La préparation :
1/ Commencez par nettoyer vos pleurotes, et coupez-les dans le sens de la hauteur.

2/ Dans une cocotte, faites fondre le beurre à feu doux puis ajoutez la farine. Fouettez bien.

3/ Versez le bouillon de volaille en continuant à fouetter énergiquement jusqu’à faire légèrement épaissir.

4/ Mettez les champignons dans la cocotte, et mélangez sans les brusquer. Ajoutez du sel et du poivre.

5/ Faites cuire 10 minutes en couvrant à moitié, sans oublier de mélanger régulièrement. Si vous trouvez la sauce trop liquide, découvrez la cocotte et augmentez le feu pour faire réduire.

6/ Ajoutez la crème, et laissez encore cuire 5 minutes.
C’est prêt ! Servez vos pleurotes à la crème avec par exemple un filet de veau. Bon appétit.

 

Les fraises (chic)

Vous les adorez déjà, mais vous aimerez encore plus les fraises et tous les copains fruits rouges (framboises, myrtilles, mûres…) quand vous saurez qu’ils sont très riches en polyphénols aux effets anticancéreux (hé oui). On vous épargne les noms barbares de ces précieux composés actifs, mais dans les grandes lignes, ils empêchent la transformation d’éléments cancérigènes de notre environnement en substances toxiques pour les cellules, ce qui bloque leur action sur notre ADN et prévient les mutations pouvant déclencher un cancer. C’est technique, on vous l’accorde. Les composés actifs des fruits rouges empêchent l’angiogenèse, c’est-à-dire la formation de nouveau vaisseaux sanguins pour irriguer les tumeurs cancéreuses : l’acide ellagique de framboise a ainsi été identifié comme potentiellement aussi efficace que certaines médicaments pour lutter contre la croissance de ces vaisseaux sanguins. Pour ne pas perdre les propriétés anti-cancéreuses des fruits rouges, l’idéal est de les manger crus et frais. Et puisque c’est bon pour la santé, on y va carrément avec une recette de fraisier, l’un des classiques des desserts à la fraise.

Vue d’ensemble :
Difficulté : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
Temps de préparation : minutes

Les ingrédients pour 6 gourmands :
Fraises : 200 grammes
Pâte d’amandes : 200 grammes
Pâte de pistaches : 1 cuillère à soupe
Crème pâtissière : 500 grammes
Beurre : 150 grammes
Génoise : 1
Coulis de fraises

La préparation :

1/ Dans un saladier, mixez ensemble la crème pâtissière et la pâte de pistache jusqu’à ce que la pâte devienne lisse.

2/ Ajoutez le beurre, légèrement ramolli au préalable, et mélangez l’ensemble.

3/ Découpez votre génoise en deux. Placez la moitié de la génoise à l’envers bien au fond de votre cercle, puis tapissez-la de coulis de fraise pour que la pâte devienne bien moelleuse.

4/ Lavez et séchez vos fraises, puis coupez-les en deux, et disposez-les face coupée vers l’extérieur.

5/ Versez votre crème de pistache au centre du fraisier pour tout jointer.

6/ Ajoutez des fraises au-dessus de la crème, puis versez une nouvelle couche de crème de pistache au-dessus des fruits. Terminez en ajoutant au-dessus la deuxième partie de la génoise pour refermer votre fraisier.

7/ Aplatissez votre pâte d’amande au rouleau à pâtisserie, en veillant à mettre du sucre glace dessus au préalable pour qu’elle n’accroche pas.

8/ Dans votre pâte d’amande bien étalée, découpez un cercle de la taille du fraisier à l’aide d’un emporte-pièce, puis posez le cercle en pâte d’amande sur le dessus du fraisier.

9/ Laissez reposer le fraisier au frais pendant au moins deux heure pour faire bien durcir la crème, puis décorez-le avant de servir !

Nos autres idées de dessert aux fruits rouges :
Tartare de fraises et poivron rouge au basilic
Tarte festive aux fraises

Agathe Leclerc

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais