Fenêtres et balcons : attention, danger

Fenêtres et balcons : attention, danger

12 novembre 2021
Posté sur le bacon ou à la fenêtre, un chat a vite fait de se laisser emporter par son élan en tentant d’attraper un insecte ou un oiseau. Pour prévenir les chutes, son environnement doit être sécurisé.

 

Dans deux tiers des cas, les chats victimes de chute grave sont âgés de moins de 3 ans. Les mâles sont plus souvent concernés que les femelles et, sans surprise, 80 % des accidents ont lieu au printemps ou en été, quand les fenêtres sont souvent laissées ouvertes. Pas question évidemment de s’interdire d’ouvrir les fenêtres de l’appartement à la belle saison quand on a un chat mais pas question non plus de laisser l’animal prendre des risques inconsidérés. C’est à vous qu’incombe la responsabilité de sécuriser son environnement.

 À lire aussi : Chat : les phéromones d’apaisement

 

Filets de protection

Un filet tendu sur une hauteur suffisante devant une fenêtre empêche le chat de sauter à travers tout en lui permettant de continuer d’observer l’extérieur – l’une de ses activité favorites. Même si le petit félin est depuis longtemps domestiqué, son instinct de chasser reste intact. Pour satisfaire ce besoin naturel, ménagez-lui des endroits en hauteur à partir desquels il pourra contempler le monde qui l’entoure par les fenêtres. Attention cependant aux filets trop fragiles, du type moustiquaire. Ils ne résistent pas aux chats déterminés à vouloir se frayer un passage à coups de griffes ! Choisissez un filet résistant (certains intègrent du fil de fer), dont les mailles ne sont pas trop larges pour que le chat ne soit pas tenté de passer à travers. De nombreux modèles de filets adaptés aux chats sont commercialisés, avec des systèmes de fixation simples à poser. Si vous n’êtes pas du tout bricoleur, quelques sociétés proposent même de procéder à l’installation à votre domicile, mais l’intervention a un coût non négligeable.

Des balcons sécurisés

Si votre chat a accès à un balcon, prenez les mêmes précautions pour éviter qu’il ne joue les parachutistes (sans parachute). Les vétérinaires parlent d’ailleurs du « syndrome du chat parachutiste » pour désigner les blessures causées par une chute d’une grande hauteur. En tombant de plusieurs étages (plus de cinq), l’animal adopte une position dite « de la feuille morte », en étendant ses membres à l’horizontale, comme le font les parachutistes, et ne parvient plus à retomber sur ses pattes. Lorsque votre chat s’installe sur le balcon, vous pouvez y placer un panier confortable pour ses siestes au soleil, mais assurez-vous qu’il ne peut pas monter sur la rambarde. Pour éviter les accidents, tendez un filet ou un grillage en plastique pour obturer les espaces entre les barreaux de la rambarde, ainsi qu’entre le sol et le bas de cette dernière. Si votre chat n’hésite pas à sauter sur l’appui du balcon, le filet protecteur doit monter au-dessus. Certes, le petit félin est réputé pour son sens de l’équilibre, mais, s’il se perche ou déambule sur la balustrade du balcon, un accident peut vite arriver. La hauteur idéale du filet dépend des capacités physiques de l’animal : plus il est jeune et athlétique, plus il est susceptible de sauter haut et plus le risque d’accident est élevé.

En cas de chute

En cas de chute

Si jamais votre chat est tombé d’un balcon ou d’une fenêtre, il est très important de le retrouver au plus vite car le pronostic dépend de la rapidité du traitement. Même si aucune lésion n’est apparente, portez-le en urgence chez le vétérinaire ; des examens s’imposent pour détecter d’éventuelles lésions internes. Dans de telles circonstances, il est fréquent d’observer des traumatismes de la vessie, de la cage thoracique et/ou de la voûte du palais. La gravité des blessures n’est pas forcément liée à la hauteur de la chute : si le chat n’a pas eu le temps de se redresser pour atterrir sur ses pattes (en tombant d’une hauteur de moins de deux étages, par exemple), ce sont la colonne vertébrale, le thorax, le bassin et la tête qui encaissent le choc à l’atterrissage.

 

Sous surveillance

Les fenêtres « à guillotine » et oscillo-battantes sont très dangereuses pour les chats. Les premières, qui coulissent verticalement, peuvent parfois se refermer brutalement lors du passage de l’animal. Même si elles ne lui coupent pas la tête, elles peuvent le blesser très gravement. Vérifiez toujours que le système de blocage est en place pour éviter que la fenêtre glisse intempestivement vers le bas.

Les fenêtres oscillo-battantes sont faites pour empêcher quelqu’un de l’extérieur d’entrer : seul le haut de la fenêtre bascule vers l’intérieur. Un chat peut cependant profiter de l’espace libre entre l’encadrement et le haut de la fenêtre pour essayer de sortir. Malheureusement, il restera probablement coincé dans l’ouverture en ce faisant. Plus il cherchera à s’extirper du piège, plus son poids l’entraînera vers le bas, dans la pointe la plus étroite du triangle. Ainsi pris en étau, de nombreux chats décèdent à cause des lésions causées par l’écrasement. Pour prévenir cet accident dramatique, il existe des grilles spécifiques de protection qui se fixent aux montants latéraux des fenêtres et empêchent le chat de passer.

  À lire aussi : Canaliser les griffades du chat

 

La solution du harnais

S’il vous est difficile de sécuriser efficacement votre balcon, vous pouvez essayer de faire porter un harnais de sécurité à votre chat, attaché à une longe. S’il est habitué jeune à ce dispositif, il l’acceptera très bien. Commencez toujours par le familiariser au port du harnais lui-même avant de fixer la laisse. Surveillez-le attentivement au début pour éviter qu’il s’empêtre dedans ! Attention aussi à choisir le bon modèle : il faut qu’il soit suffisamment robuste pour résister à une chute éventuelle et adapté à la taille de l’animal pour ne pas le blesser. Attachez fermement la longe à un objet fixe quand votre chat sort sur le balcon et réglez la longueur pour l’empêcher d’atteindre la balustrade. Au début, surveillez attentivement le comportement de votre animal ainsi attaché pour vérifier que tout se passe bien.

  À lire aussi : Mon chat miaule la nuit : que faire ?

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL