Archive de mots clés: « champignons »

Mycose ou psoriasis de l’ongle ?

Arthur, 48 ans : Comment savoir si je souffre d’une mycose ou d’un psoriasis de l’ongle ? Quelles en sont les causes ? et le traitement est-il similaire ?

 

Il s’agit de deux pathologies de l’ongle d’origine très différente. La mycose de l’ongle ou onychomycose, est une infection due à des champignons (essentiellement des dermatophytes). Elle touche principalement les orteils. Cette pathologie est contagieuse.
Le psoriasis unguéal quant à lui concerne plus de 60 % des patients psoriasiques. Il n’a pas d’origine infectieuse et n’est donc pas contagieux. Il est dû à des troubles de la kératinisation (hyperkératose) et se caractérise par un ongle épaissi, parsemé de dépressions en « dé à coudre ». Il peut être douloureux et constitue un véritable handicap esthétique et physique.

Diagnostic différentiel : prélèvement d’un bout d’ongle

Le diagnostic différentiel entre ces deux pathologies demande une confirmation par examen biologique. Un prélèvement de fragments d’ongles et de matière sous-unguéale est effectué par un dermatologue ou un biologiste préalablement à tout traitement.

Des traitements différents très spécifiques

Les formes médicamenteuses utilisées pour les traitements locaux de ces pathologies sont particulières : solution filmogène (semblable à un vernis) ou pommade sous pansement occlusif.
Le traitement du psoriasis de l’ongle consiste en l’application d’une solution filmogène à base d’urée, à action kératolytique.
Quant à celui de l’onychomycose, il fait appel à des antifongiques existant sous deux formes médicamenteuses. Il dépend de la localisation et de l’étendue de l’infection et du nombre d’ongles atteints. Il doit être instauré rapidement pour limiter l’extension de l’infection aux autres orteils. Dans les formes plus avancées, un traitement par voie orale peut être instauré.

Des précautions communes avant traitement

Dans les deux cas, l’application de ces traitements doit être précédée d’une toilette soigneuse de la surface de la tablette unguéale : l’ongle doit être limé et nettoyé avec du dissolvant. Les traitements doivent toujours être initiés par le médecin et de longue durée (trois à douze mois). Les mycoses étant contagieuses, des mesures de prévention et d’hygiène sont indispensables pour éviter les récidives et la contamination de l’entourage.

Rillettes végétales de champignons au tofu fumé

Difficulté : 1 – 2 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Temps de repos : 2 heures

 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 350 g de champignons de Paris
  • 150 g de tofu fumé
  • 2 échalotes
  • 8 cl d’huile de tournesol
  • 2 cuill. à soupe de graines de tournesol
  • 4 cuill. à café de tamari (sauce de soja)
  • 1 pincée de thym
  • Poivre du moulin.

 

Préparation :

1 / Lavez et séchez les champignons.

2 / Émincez les échalotes et les champignons.

3 / Coupez le tofu fumé en cubes.

4 / Faites revenir les échalotes dans 2 cl d’huile. Ajoutez les champignons et faites-les suer à feu moyen.

5 / Versez le tout dans le bol d’un mixeur et ajoutez le tofu, les graines de tournesol, le tamari et le reste d’huile.

6 / Mixez par impulsions jusqu’à ce que la consistance soit lisse.

7 / Incorporez le thym, assaisonnez de poivre, goûtez la préparation et ajoutez un peu de tamari si nécessaire.

8 / Réservez 2 heures au moins au réfrigérateur avant de servir.

 

À lire

À lire

Découvrir et cuisiner les produits bios

Recette issue du livre Découvrir et cuisiner les produits bios, Julie Soucail et Dr Florence Solsona, Larousse

k]