Advertisement Banner
Soulager et traiter les rhumatismes et les maladies des articulations

Soulager et traiter les rhumatismes et les maladies des articulations

14 mars 2016
Arthrose, rhumatisme inflammatoire chronique, arthrite ? Pas de fatalisme ! Les traitements contre ces maladies des articulations, médicamenteux et chirurgicaux, sont aujourd’hui bien au point.

 

Chiffres

Chiffres

30 %   des Français environ souffrent plus ou moins de rhumatismes
50 % en souffrent après 50 ans

Quand on dit j’ai des rhumatismes, on parle très souvent d’arthrose, car c’est, de loin, le cas le plus fréquent. On dit aussi que le cartilage est usé, ce n’est pas tout à fait exact. En recouvrant les os, le cartilage leur permet de s’articuler les uns sur les autres et amortit les chocs. C’est un tissu vivant qui, normalement, se régénère en permanence. Dans cette sorte de gel, les cellules, les chondrocytes, assurent le renouvellement de ses constituants, y compris à un âge très avancé. Mais le cartilage peut se dégrader, perdre de son élasticité, se fissurer, s’amincir et quand l’articulation est sollicitée (pour marcher, ouvrir un bocal, soulever une charge), la douleur est là. C’est cela l’arthrose, une maladie des articulations. Différentes causes sont possibles : anomalie propre au cartilage, de cause inconnue, malformation anatomique, terrain génétique dans un tiers des cas. Un traumatisme (fracture, entorse), la répétition de certains gestes fragilise les articulations et la pratique intensive de certains sports (rugby, haltérophilie, danse) augmentent le risque d’arthrose. Selon l’articulation touchée, on parle de gonarthrose aux genoux, de coxarthrose, hanches, de rizarthrose, doigts, base du pouce, d’omarthrose, épaule, mais la colonne vertébrale peut aussi être atteinte, surtout au cou et aux lombaires. Quand plusieurs articulations souffrent en même temps, le handicap est forcément plus important.

 

Rhumatismes inflammatoires chroniques : l’éventail des solutions

Les solutions contre la douleur rhumatismale proposées par le pharmacien et le médecin diffèrent beaucoup en fonction de la gravité et de l’ancienneté de l’arthrose.

Par voie orale

Vous pouvez envisager de soulager et soigner l’arthrose par la prise de médicaments ou encore de compléments alimentaires.
– Les antalgiques
Disponibles sans ordonnance, ceux de niveau 1 : paracétamol, mieux supporté que l’aspirine, et ibuprofène. Sur prescription, ceux de niveau 2 : associations de paracétamol ou d’aspirine et de dérivés morphiniques.
– Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, (AINS)
Ils sont prescrits à plus hautes doses en cas d’échec des antalgiques ou quand la douleur est importante avec des signes d’inflammation, car ils agissent aussi sur les phénomènes inflammatoires. Mais la durée du traitement doit être la plus courte possible, car les AINS augmentent le risque de lésions ulcéreuses de l’estomac. À forte dose et en prise prolongée, le médecin prescrit en même temps un médicament gastroprotecteur.
– Les compléments alimentaires
À base de glucosamine et de chondroïtine, ou de collagène et d’acide hyaluronique, de manganèse, d’huiles de poissons et de plantes, harpagophytum, reine des prés, saule, ils visent à apaiser les articulations sensibles, à favoriser leur souplesse et à les régénérer.

Infiltrations ou prothèses

À savoir

À savoir

LES KILOS EN TROP pèsent lourd sur les articulations, genoux, hanches, vertèbres lombaires. Si vous êtes arthrosique, contrôlez votre poids, vos articulations souffriront moins. Doucement aussi sur les sports qui les sollicitent beaucoup : football, tennis, judo, etc.
Les traitements locaux et chirurgicaux contre les rhumatismes inflammatoires chroniques ne cessent de se perfectionner.
– Les infiltrations de corticoïdes
Elles sont indiquées dans l’articulation, surtout au genou, en cas de poussée résistant à un traitement associant repos articulaire et prise d’AINS par voie orale, ou d’épanchement de synovie.
– Le lavage articulaire
Pratiqué sous anesthésie locale, il consiste à faire passer à l’intérieur de l’articulation du sérum physiologique pour la nettoyer et retirer débris de cartilage et résidus d’inflammation qui entretiennent la douleur.
– Les injections d’acide hyaluronique
Elles sont pratiquées en traitement d’entretien.
– Les prothèses articulaires
Surtout de hanche et de genou le plus souvent, mais aussi d’épaule, elles s’imposent en cas d’arthrose très invalidante. Elles durent aujourd’hui très longtemps, 20 ans pour la hanche.
– L’ostéotomie
C’est la section totale ou partielle d’un os, permettant de modifier l’axe de la jambe quand la déformation entraîne un appui excessif sur un côté du genou.

Les cures thermales

La kinésithérapie est très utile, mais les cures thermales de 3 semaines d’affilée apportent un soulagement durable face à la douleur rhumatismale et servent à apprendre les bons gestes » et les bonnes attitudes. Bagnères-de-Bigorre, Barèges-Barzun, Beaucens et Cauterets dans les Hautes-Pyrénées, Ax-les-Thermes, Casteljaloux, Gréoux-les-Bains, Eugénie-les-Bains, Jonzac et Rochefort.

Les aides techniques

Les aides techniques

Les orthèses, de série ou sur mesure soulagent les articulations douloureuses et enflammées, et facilitent le mouvement. Genouillères thermiques ou élastiques Avec renforts latéraux souples, rigides ou articulés, ce sont un bon appoint en cas de gonarthrose. À choisir selon la gravité de l’atteinte. Orthèses poignet-main et poignet-pouce Elles jouent un rôle antalgique, mais préviennent aussi les déformations dues à la rhizarthrose. Ceintures de soutien lombaire De niveaux de tension variés, elles permettent, en soulageant, de continuer ses activités, et de prévenir les crises en cas de port de charges lourdes par exemple. Aujourd’hui, elles sont plus efficaces, plus confortables et plus faciles à ajuster. Les cannes simples, anglaises, tripodes ou pliantes Elles ne doivent pas être négligées, car elles rendent de grands services en cas de crise. Elles peuvent réduire jusqu’à 50 % les contraintes exercées sur le genou opposé à la main sur laquelle s’appuie la canne. Votre pharmacien vous réglera à la bonne hauteur. Toutes les orthèses ne sont pas remboursées, demandez conseil à votre pharmacien.

 

Inflammation : quand la douleur rhumatismale, est là…

Dans l’arthrose, l’inflammation peut s’installer sur un point de départ mécanique. L’arthrite, elle, est d’emblée une inflammation de l’articulation. La membrane synoviale sécrète anormalement le liquide synovial qui s’accumule dans l’articulation, laquelle gonfle et devient douloureuse. Les rhumatismes inflammatoires chroniques les plus connus sont la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite. D’autres maladies rhumatismales ou inflammatoires diffuses, plus rares, s’expriment par une atteinte des articulations mais aussi de la peau : sclérodermite systémique, lupus érythémateux, rhumatisme psoriasique.

Polyarthrite rhumatoïde

Comme son nom l’indique, plusieurs articulations sont touchées, en particulier les mains et les poignets au début, les genoux et les pieds.
Pourquoi ?
Les causes ne sont pas encore élucidées, mais de nombreux facteurs, génétiques, hormonaux, environnementaux, psychologiques interviennent sans doute dans sa survenue. Le système immunitaire se dérègle, s’emballe et s’auto-agresse, provoquant une réaction de défense inflammatoire au niveau des articulations.
Lésions et déformations
Le plus souvent, le tissu synovial s’épaissit, des lésions du cartilage, de l’os et des tendons apparaissent, suivies, sans traitement efficace de déformations. Les douleurs occasionnent souvent des réveils en deuxième partie de nuit et un enraidissement matinal.
Crises et poussées
La maladie, qui provoque aussi fatigue et anémie, évolue par poussées plus ou moins longues et d’intensité variable, entrecoupées de périodes de tranquillité imprévisibles, rarement définitives.

Spondylarthrite ankylosante

Également à composante génétique et multifactorielle, la maladie débute le plus souvent avant 30 ans par des douleurs fluctuantes, déconcertantes, une raideur matinale et une très grande fatigue. Elle évolue aussi par poussées, mais surtout au niveau de la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques (fesse), provoquant douleurs et raideurs dorsales qui limitent les mouvements, en particulier la marche. Dans les formes avancées, la cage thoracique peut être touchée.

Douleur intense de la goutte

Les crises nocturnes de goutte touchent aussi les articulations, généralement du gros orteil et parfois de la cheville ou du genou.

L’orteil, enflammé, rouge, chaud, double de volume et la douleur empêche de dormir. Le malade a l’impression d’avoir son pied pris dans un piège à loup.
Le mécanisme est particulier, des cristaux d’acide urique en excès dans le sang se déposent dans l’articulation et les tissus environnants.
Le facteur génétique est certain mais, selon les spécialistes, l’augmentation du nombre de personnes atteintes un peu partout dans le monde entier, 600 000 en France, s’explique par l’alimentation et l’obésité.

 

Traitements

Traitements


Les antalgiques et les AINS sont encore utilisés pour soulager les symptômes des rhumatismes inflammatoires chroniques. Cela dit, un traitement de fond est recommandé le plus tôt possible.
Le méthotrexate reste le traitement de référence, mais quand il ne suffit plus ou que la maladie est d’emblée très évolutive, place à une biothérapie ciblée.
Les anti-TNF alpha et les immunosuppresseurs, administrés par voie sous-cutanée ou intra-veineuse, à l’hôpital ou à domicile (en auto-injectable), ne guérissent pas mais c’est un gros progrès. Ils entraînent même des rémissions dans la polyarthrite rhumatoïde et réduisent les interventions chirurgicales dans la spondylarthrite ankylosante.
Le traitement de la goutte est très différent : colchicine pour stopper les crises et, dans les formes graves, traitement de fond, allopurinol ou fébuxostat.
Evelyne Gogien

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.