SPRAY ANTI MOUSTIQUES
Line Renaud : «Le secret du bien-vieillir ? Écouter les jeunes !»

Line Renaud : «Le secret du bien-vieillir ? Écouter les jeunes !»

18 février 2019

L’actrice et l’infatigable militante contre le sida sont des facettes de Line Renaud bien connues des Français. Son dernier livre lève le voile sur sa vie de chanteuse et meneuse de revue à Las Vegas.

 

Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire Mes années Las Vegas ?

Me replonger dans mes souvenirs est plutôt une surprise parce que je pensais que le sujet était clos. Il y a quelque six ou sept ans, je suis retournée à Las Vegas. J’ai vendu la maison que j’y possédais et j’en ai rapporté mes archives. Et, comme je suis toujours en tournée, ces archives, je n’y ai plus pensé. Mais, à l’occasion de mes 90 ans, il m’a fallu fouiller dans mon passé pour nourrir les émissions que je devais faire. Et, dans un coin de la cave, parmi ce qui avait été rapporté de Las Vegas, j’ai retrouvé une boîte portant l’indication « Loulou Ektachromes ». J’ai mesuré alors à quel point mon mari avait aimé me photographier, aussi bien sur scène que dans la vie de tous les jours. J’étais toujours dans l’objectif de son Hasselblad.

Toutes ces photos ont une histoire ?

Si quelques-unes me montrent dans ma cuisine, sur d’autres figurent des personnalités que nous avons côtoyées : Ella Fitzgerald, Dean Martin, Frank Sinatra, Judy Garland, Louis Prima, Nat King Cole, Bob Hope, Cary Grant, Marlon Brando, Liz Taylor, Gregory Peck, Elvis Presley, Hitchcock, Jane Russell… Et c’est avec son œil de journaliste et d’auteur que mon ami David Lelait-Helo me dit : « Line, il faut absolument que vous commentiez ces photos. Qui pourrait le faire quand vous ne serez plus là ? » Et il a eu raison : ce livre est une magnifique visite guidée de mes années Las Vegas avec ce côté rétro qui le rend encore plus précieux.

France 3 a diffusé récemment Meurtres à Brides-les-Bains.

J’ai pris réellement du plaisir à tirer les ficelles de cette nouvelle enquête policière menée par Patrick Catalifo. J’ai un lien très étroit avec Brides-les-Bains car je m’y rendais déjà avec ma mère – les Thermes n’étaient pas encore rénovés. J’aime me baigner aux Grands Bains de Salins, dont l’eau est presque rouge. Autrefois, la douche à jets ne me semblait jamais assez forte mais maintenant ma peau réclame plus de douceur ! J’adore les enveloppements d’algues et les massages – le californien ou aux pierres chaudes, et surtout celui sous affusion et à quatre mains avec cette pluie fine d’eau thermale qui vous fait tellement de bien !

Êtes-vous prévoyante au niveau de votre santé ?

Je fais tous les contrôles nécessaires et complets une fois par an. Là, je viens d’en sortir ! Je fume une cigarette par jour quand, la journée terminée, j’arrive à la maison. C’est un peu mon « ouf » libérateur – il ne me viendrait jamais à l’idée de fumer une cigarette dans la journée ! Ma mère n’a jamais prêté attention à sa santé, elle a pourtant vécu jusqu’à 92 ans ! J’adore la viande ou le poisson à la plancha. Je ne mange pas de plats en sauce ou préparés industriellement. J’évite les graisses et les sauces toutes faites. Je ne mange pas du tout de sucre, je ne prends pas de dessert. C’est plus par goût que par nécessité. Dans le Nord, on n’est pas « gourmet ». Je n’aime pas les trucs « sophistiqués ». Je préfère le pot-au-feu ou l’aïoli… 

Quelles sont vos astuces pour rester en forme ?

Mon bonheur, mon paradis, ma santé, c’est ma maison parce qu’elle est au milieu des bois. Je vis dans la chlorophylle, je laisse mes fenêtres ouvertes la nuit. Je dispose d’un bassin où je fais mes exercices quand je ne peux pas utiliser la piscine. J’y ai mis une barre et je fais tous les mouvements que je connais par cœur. Je commence par les muscle du cou et des épaules, je continue par le dos – j’insiste tout le long de la colonne vertébrale –, puis je passe au fessier ! Je vois un coach deux fois par semaine pour m’étirer. Tous les étirements sont bénéfiques. Mon secret est donc double : j’ai toujours su profiter du plein air et je n’ai jamais abandonné les exercices !

La lutte contre le sida vous anime toujours autant.

L’Association des artistes contre le sida, créée au départ, en 1985, dans le seul but de collecter des dons, a poursuivi son action jusqu’en 1994. Date à laquelle, avec Pierre Bergé, nous avons fondé l’association Ensemble contre le sida, devenue en 2004 Sidaction, dont je suis la vice-présidente. La lutte contre le sida est un combat sans fin qui nous mobilise depuis 1985. Je pense aux médecins, aux chercheurs, aux bénévoles, à toutes ces générosités, à toutes ces initiatives qui ont permis, au fil des années, d’aider la recherche et d’améliorer les conditions de vie des personnes atteintes du sida. Nous ne sommes pas des anciens combattants s’accrochant à une guerre passée. Nous nous battons pour l’avenir. Au niveau de la recherche, il y a eu de tels progrès que l’on pourrait penser que nous avons réalisé suffisamment de choses au niveau des thérapies. Aujourd’hui, on peut vivre avec le sida. Mais ce n’est pas fini : il faut que l’on arrive à trouver un vaccin anti-VIH. Nous avons toujours besoin d’argent pour la recherche, pour la prévention, pour en parler et changer les mentalités. C’est pour cela qu’il est important de faire un don pour le Sidaction !

Que vous inspire le temps qui passe ?

Combien de fois m’a-t-on demandé le secret du bien-vieillir ? Il réside, je crois, dans une constante reconquête de soi et dans la découverte de l’autre. Le secret – le mien en tout cas –, c’est d’être à l’écoute des jeunes. Ils savent tant de choses que nous ne connaissons pas. Il faut leur tendre l’oreille et suivre les chemins qu’ils nous indiquent, ceux que nous n’aurions pas osé prendre seuls. Il faut entendre l’inattendu, ne pas se répéter « à quoi bon ? » mais plutôt murmurer « après tout pourquoi pas ? ». Sinon, en ce qui me concerne, je dirais qu’un an de plus, ce n’est pas un an de moins, c’est du bonheur en plus.

D’où vient votre optimisme contagieux ?

Avant l’optimisme, il y a d’abord la passion de mon métier. J’ai des motivations de jeune fille. La longévité suppose d’avoir toujours des envies, de vouloir atteindre un autre but. Je dois une bonne part de cette motivation aux trois femmes qui m’ont élevée : ma mère, ma grand-mère, mon arrière-grand-mère, qui étaient des battantes. Dans la famille nous avons de bons gènes ! Mon tempérament m’a toujours portée davantage vers les projets que vers les souvenirs.

Justement, quels sont vos projets ?

Je viens de tourner dans Huguette, un téléfilm pour Arte, avec Romane Bohringer – j’y joue le rôle d’une ancienne directrice d’école qui se retrouve à la rue en raison de loyers impayés. Puis je serai à l’affiche de Let’s dance, le premier film coécrit et réalisé par Ladislas Chollat. C’est lui qui réalisa la mise en scène de Très chère Mathilde, pièce pour laquelle j’ai obtenu le Molière d’honneur en 2009, et depuis il n’arrête pas. Aussi m’a-t-il dit : « Tu m’as alors porté bonheur ; fais-le encore en jouant dans mon premier film. » Dans Let’s dance j’interprète un professeur de danse et j’ai une petite fille qui pratique la danse classique à qui j’essaie de faire comprendre qu’il n’y a pas que la danse dans la vie !

 

À lire

À lire

Mes années Las Vegas, par Line Renaud, avec la collaboration de David Lelait-Helo, éd. de La Martinière. Ce livre, illustré de photos inédites et de documents rares, est bien plus qu’un récit de voyage ou un album souvenir. Il représente une leçon de vie et une part de rêve – que Line est heureuse de partager avec nous.

 

À voir

À voir

Let’s dance, un film coécrit et réalisé par Ladislas Chollat avec Line Renaud, Rayane Bensetti, Alexia Giordano, Guillaume de Tonquédec, Brahim Zaibat. Sortie en salles le 27 mars.

 

À soutenir

À soutenir

Soutenez la recherche et luttez contre le sida en faisant un don à Sidaction dont Line Renaud est la vice-présidente. Plus d’infos en cliquant sur www.sidaction.org.

Propos recueillis par Didier Galibert

Le choix de la rédac

Des bouchons d’oreille qui font des merveilles

Maladies ORL

Le yoga, cet atout santé
Bien-être

Yoga / qi gong / watsu

Des aisselles fraiches sans sels

Corps

Des aisselles fraiches sans sels

Efficacité et douceur

Des fleurs bien intentionnées

Phytothérapie

Des fleurs bien intentionnées

Rétablir un équilibre émotionnel