Grippe : pourquoi faut-il se faire vacciner ?

Grippe : pourquoi faut-il se faire vacciner ?

06 décembre 2018
En période de fin d’année, la grippe peut jouer les trouble-fêtes : ses symptômes vous mettent K.-O. une à deux semaines entières, et elle peut s’avérer extrêmement grave chez les individus les plus fragiles. La vaccination contre la grippe reste à ce jour le meilleur moyen de prévention individuelle, notamment pour les personnes à risques et respecter les règles d’hygiène élémentaires.

 

L’épidémie de grippe touche chaque année la France métropolitaine durant la période automne-hiver. Elle concerne entre 2 et 6 millions de personnes, et cause (encore) en moyenne 9000 décès, dont 90% de patients de plus de 65 ans. (Chiffres de Vaccination Info Service/Santé Publique France)

 

Pourquoi parle-t-on d’épidémie de grippe ?

La grippe est une infection respiratoire aiguë causée par un virus : c’est donc une maladie très contagieuse, qui se transmet par l’air, en éternuant, postillonnant, toussant… Et ce n’est pas tout : si le malade met les mains devant sa bouche en toussant, le virus va se transmettre via une poignée de main ou même via un objet qu’il aura touché et donc contaminé. En effet, il n’y a pas forcément besoin de contact avec un malade pour être touché à son tour. Si une personne grippée contamine la poignée de porte d’un lieu public par exemple, l’épidémie peut vite gagner du terrain !

On recommande toujours de bien se laver les mains régulièrement, surtout en période épidémique (grippe, gastro…). Après contamination, les premiers symptômes grippaux se déclarent sous 48h, puis le malade restera contagieux à son tour durant 5 à 7 jours. Il est donc préférable de s’isoler totalement en restant chez soi. De toute façon, il est très compliqué de poursuivre une activité normale le temps d’une grippe.

 À lire aussi : Comment bien se laver les mains

 

Les symptômes de la grippe : intenses et identifiables

Une à deux semaines cloué au lit, sans voir personne, c’est bien souvent l’image que l’on a de la grippe… à raison ! C’est brutal : les premiers symptômes de la grippe débarquent soudainement, sans prévenir, avec une intensité immédiate pour la fièvre, les courbatures, la fatigue et les maux de tête. À cet état général peuvent s’ajouter une toux sèche et une gêne nasale (écoulement, congestion). La maladie dure une bonne semaine, mais la toux peut persister encore deux semaines, et la fatigue générale ne s’estompera qu’au bout d’un mois. La grippe est violente pour l’organisme, toutefois elle n’est pas considérée comme une maladie dangereuse pour une personne en parfaite santé. En revanche, la grippe peut s’aggraver et devenir mortelle lorsqu’elle touche des sujets vulnérables.

 À lire aussi : Otite externe et otite moyenne aigüe

 

Qui sont les personnes à risques face à l’épidémie de grippe ?

La vigilance est de mise pour ces catégories de personnes :
– les nourrissons (notamment les prématurés)
– les personnes âgées de plus de 65 ans
– les femmes enceintes
– les personnes souffrant d’obésité
– les malades chroniques (diabète, mucoviscidose, insuffisance respiratoire…)

Chez ces personnes les plus faibles face au virus de la grippe, la maladie peut entraîner une infection pulmonaire bactérienne ou une pneumonie, on encore aggraver et compliquer une pathologie déjà présente.

 

Le vaccin contre la grippe, pour qui ?

La vaccination est un acte qui permet de se préserver soi-même de la grippe saisonnière, mais aussi de préserver ses proches par la même occasion, en évitant de les contaminer. Toute personne désireuse de se faire vacciner contre la grippe saisonnière peut en parler à son médecin traitant. Plus le nombre de personnes vaccinées sera élevé, plus l’épidémie pourra reculer. C’est un vaccin saisonnier, il convient donc de le refaire chaque année, de préférence à l’automne.

Une liste de recommandations a toutefois été établie pour cibler les personnes les plus exposées à la maladie. Celles-ci sont vivement encouragées à se faire vacciner. En plus des personnes de plus de 65 ans, des femmes enceintes, des personnes obèses ou souffrant de maladie chroniques, la liste intègre aussi les gens exposés au quotidien à des personnes à risques. Les professionnels de santé travaillant au contact de personnes à risques, l’entourage proche de nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risques élevés, et le personnel travaillant à bord de bateaux de croisière ou d’avions de ligne, ou accompagnant des voyages de groupe : ces populations sont ciblées par les recommandations 2018 de vaccination contre la grippe saisonnière.

Le vaccin contre la grippe peut être prescrit par un médecin ou une sage-femme, puis administré par eux-mêmes, ou par un(e) infirmier(ère) ou encore un pharmacien dans certaines régions.

 À lire aussi : À quoi sont dus les maux de gorge et quand faut-il consulter ?

 

La vaccination en pharmacie dans quatre régions tests

Pour faciliter l’accès à la vaccination, les autorités publiques testent actuellement la vaccination en pharmacie dans ces quatre régions.

-Auvergne Rhône Alpes
-Nouvelle Aquitaine
-Hauts de France
-Occitanie

Si vous vivez dans l’une des ces régions, vous pourrez vous faire vacciner contre la grippe directement dans votre pharmacie habituelle. Il s’agit d’une expérimentation, reconduite et élargie en 2018. Dans les régions concernées, les pharmaciens d’officine ont été préparés pour vacciner contre la grippe saisonnière les personnes majeures concernées par la liste de recommandations 2018.

Sylviane Gougeon

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.