11 vaccins désormais obligatoires

11 vaccins désormais obligatoires

05 septembre 2018
Depuis le début de l’année, l’obligation vaccinale a été étendue à onze vaccins nécessaires à la protection du petit enfant.

 

Les maladies les plus contagieuses touchent les enfants très tôt dans leur vie et elles peuvent entraîner des complications, parfois graves. La plupart sont évitables par la vaccination. Cependant, il existe un niveau insuffisant de couverture vaccinale pour certaines d’entre elles (rougeole, oreillons, rubéole, infection à méningocoque C) et l’on a constaté la réapparition d’épidémies et de leurs conséquences graves. Alors que les décès ou handicaps dus à ces maladies sont facilement évitables par la vaccination.

 

Efficacité prouvée

La généralisation de la vaccination contre certaines maladies a permis leur éradication. En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez efficacement et durablement contre des maladies infectieuses graves et vous protégez les autres en empêchant que les maladies se propagent.

L’efficacité (à 90% ou plus) et l’innocuité de ces onze vaccins obligatoires sont scientifiquement prouvées malgré toutes les rumeurs des lobbys anti-vaccins qui circulent entre autres sur les réseaux sociaux.

 À lire aussi : Les différents types de vaccins

 

Innocuité des vaccins

Aucun lien n’est prouvé entre la vaccination contre la rougeole et l’autisme ou encore entre la vaccination contre l’hépatite B et la sclérose en plaques.

De même, pour ce qui concerne les sels d’aluminium, utilisés comme adjuvants, il n’existe aucun lien avec un risque de développer une myofasciite à macrophages (une lésion musculaire) pour certaines personnes prédisposées.

Les effets indésirables communs à tous les vaccins sont mineurs et de courte durée (rougeur, gonflement au site d’injection, fièvre…).

 

Calendrier vaccinal 2018

Plusieurs vaccins qui étaient jusqu’alors recommandés sont devenus obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Ils doivent se faire vacciner contre :

  • la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (ces trois vaccins étaient déjà obligatoires) ;
  • la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le pneumocoque, le méningocoque et l’Haemophilus influenzae B (huit vaccins devenus obligatoires chez l’enfant de moins de 18 mois).

La plupart des vaccins obligatoires et recommandés sont remboursés par l’Assurance maladie sur prescription médicale.

 À lire aussi : DOSSIER – La vaccination insuffisante en France

 

Bon à savoir

Bon à savoir

Si votre enfant est né en 2018, il vous faut justifier de la réalisation des vaccins obligatoires pour toute admission en collectivité (crèche) sauf lorsqu’un certificat médical atteste que l’une (ou plusieurs) de ces vaccinations est contre-indiquée.

 

En pratique, 10 injections

En pratique, 10 injections

Ces vaccins sont administrés en dix injections étalées jusqu’à l’âge de 2 ans :

  • 3 injections pour une vaccination complète qui protège contre six maladies (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae de type b et hépatite B).
  • 2 injections pour une vaccination complète ROR (rougeole, oreillons, rubéole).
  • 3 injections pour une vaccination complète contre le pneumocoque.
  • 2 injections pour une vaccination complète contre les infections à méningocoque de type C.

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.