Advertisement Banner
CONSEILS PHARMACIEN ZONA

Zona, mode d’emploi

18 mai 2017
« Comment se manifeste un zona ? Qui est concerné ? Quels sont les traitements ? » Gérard, 61 ans

 

Le zona est une maladie infectieuse virale qui se manifeste par des lésions douloureuses au niveau de la peau. Elle peut entraîner des complications nerveuses chroniques très invalidantes.

 

Les symptômes douloureux du zona

Le zona peut se manifester par des picotements, des démangeaisons, des brûlures qui surgissent dans les zones situées sur le trajet du nerf suivi par le virus. Des éruptions vésiculeuses peuvent survenir, accompagnées de douleurs d’intensités et de durées variables. Des complications, appelées névralgies post-zostériennes, peuvent persister pendant des mois, voire des années après la disparition des lésions cutanées. Elles se manifestent par des sensations de décharges électriques pouvant aller jusqu’à des douleurs violentes et lancinantes.

 À lire aussi : Les douleurs neurologiques dues au zona

 

Virus de la varicelle et du zona : même combat

Le zona peut toucher toute personne qui a eu la varicelle, car il résulte de la réactivation du virus à l’origine de la varicelle appelé VZV (Varicelle-Zona Virus). Celui-ci est resté latent dans les ganglions nerveux après la première infection survenue durant l’enfance. De façon imprévisible, il peut quitter le ganglion et prendre les voies nerveuses pour se déplacer. On estime qu’une personne sur quatre y sera confrontée au cours de sa vie. Le zona touche particulièrement les personnes à l’âge adulte : plus de 60 % des cas surviennent après l’âge de 45 ans, et plus de 50 % des personnes âgées de plus de 80 ans feront un zona.

Comment réagir face à l’éruption

La zone touchée doit être gardée le plus possible à l’air libre, propre et sèche. Ne cédez pas à la tentation de gratter les lésions. Des compresses fraîches humidifiées avec de l’eau et du vinaigre peuvent soulager la douleur. N’hésitez pas à vous plonger dans un bain d’eau tiède à fraîche dans lequel vous aurez versé une cuillère à soupe de bicarbonate de soude.

Le traitement du zona

Il est aujourd’hui bien difficile de soulager efficacement les douleurs associées au zona. Le traitement antiviral doit être débuté dans les 72 premières heures après l’éruption. Plus le traitement est précoce, plus il sera efficace. La disponibilité du vaccin Zostavax ouvre de nouvelles perspectives dans la prévention du zona chez les adultes de 50 ans et plus. Il est recommandé chez les seniors de 65 à 74 ans, une population particulièrement touchée par cette maladie. En revanche, il n’est pas possible de vacciner un adulte qui souffre d’un zona au moment de l’injection.

 À lire aussi : Les complications dues au zona

 

Christine Nicolet

Sur le même sujet

tension

Quand s’inquiéter d’une poussée de tension artérielle?

Le point sur les symptômes qui doivent donner l’alerte.

HERPES

Herpès labial, gare à la contagion

Les précautions d’hygiène à appliquer.

CANICULE

Que faire en cas de canicule ? Et que faut-il éviter ?

Savez-vous vraiment ce qu’il faut éviter quand il fait très très chaud ?

PHLEBITE

5 choses à savoir pour éviter la phlébite

Les conseils pour limiter les risques.

Produits & Livres

HORMETA

Maxi produits de beauté en format mini

En voyage, ne renoncez plus à vos rituels de beauté !

Les sels de bain, c’est le pied

Les sels de bain, c’est le pied

Mettez-vous les doigts de pieds en éventail.

OENOBIOL AUTOBRONZANT

Bronzer sans s’exposer, on dit oui

Bonne auto-bronzette !

slim design

La chasse aux capitons est ouverte

Le nouveau soin Slim Design Nuit d’Elancyl prend le problème à bras le gras !