AIL NOIR
Vrai ou faux, les jumeaux ?

Vrai ou faux, les jumeaux ?

06 mars 2016
Lorsqu’on parle de jumeaux, le premier mot qui nous vient à l’esprit est « ressemblance ». Or, tous les jumeaux ne se ressemblent pas… et c’est là que le mystère – pour les non-initiés – commence. Décryptage.

 

Un œuf ou deux ? Monozygote ou dizygote ?

C’est simple. Deux vrais jumeaux ne sont issus que d’un seul œuf qui est le fruit d’un seul ovule et d’un seul spermatozoïde. C’est cet œuf unique qui décide de se diviser et de devenir deux œufs qui, quelques mois plus tard, donneront deux jumeaux VRAIS, ou monozygotes. Les vrais jumeaux se ressemblent beaucoup, et cette ressemblance est liée à leur identité génétique. On y reviendra un peu plus loin. Les faux jumeaux proviennent pour leur part de deux œufs. Une sorte de rendez-vous à quatre : deux ovules qui matchent avec deux spermatozoïdes. Et donc deux œufs pour le prix d’un. Et donc deux FAUX jumeaux, aussi appelés dizygotes. Ils sont génétiquement aussi différents que des frères et sœurs peuvent l’être : ils ne partagent que 50 % de leurs séquences ADN.

 

Les jumeaux seraient des clones ?

Eh bien non, point de clone à l’horizon, en tout cas en matière de gémellité. Au tout début, in utero, oui ils sont semblables, mais l’ADN n’est pas un long fleuve tranquille – il bouge, se transforme, mute – et les VRAIS jumeaux ne possèdent pas des séquences ADN 100 % identiques.
Certes les vrais jumeaux se ressemblent beaucoup, et cette ressemblance est liée à leur identité génétique, mais n’avez-vous pas remarqué, au fil des ans, des dissemblances apparaître ? Un nez plus fort, des yeux plus écartés, etc. ? Donc raison n°1 de cette dissemblance : les mutations génétiques (qui expliquent par ailleurs qu’au sein d’une paire de jumeau, l’un des deux peut développer une maladie génétique et pas l’autre). Et raison n°2 : l’environnement. En effet notre mode de vie – l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, etc., – a des conséquences sur nos gènes.

 

L’hérédité des naissances multiples

Avoir des jumeaux, est-ce héréditaire ? Oui et non. Un peu oui pour les faux jumeaux et tout à fait non pour les vrais jumeaux. Plusieurs facteurs entrent en jeu lorsqu’il s’agit d’une grossesse dizygote (les faux jumeaux, donc). D’abord, l’âge : plus on vieillit plus on produit d’hormones et donc plus la possibilité d’avoir deux ovules d’un coup existe. Ensuite, le nombre d’enfants déjà nés : plus une femme a eu d’enfants, plus elle a de chance d’avoir des jumeaux dizygotes. Viennent ensuite des facteurs liés à la saison, aux hormones, etc. Mais ce qui nous occupe plus ici, c’est le rôle de l’hérédité. Et plusieurs études tendent à prouver que  les jumelles (la transmission se fait par les femmes uniquement) ont plus de chances (environ deux fois plus) d’avoir des jumeaux (dizygotes).

Vous voici prévenus. Et incollables !

Caroline Dubois

Le choix de la rédac

ARKOPHARMA

Compléments alimentaires

Parce qu’une peau préparée est une peau mieux protégée

Nourrissez votre peau de l’intérieur…

Comment se débarrasser des pellicules

Dermatologie

Comment se débarrasser des pellicules

Pour avoir un cuir chevelu en bonne santé

On mange quoi ce soir ? Spécial kids

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !