Le VAE, l’autre manière de pédaler

Le VAE, l’autre manière de pédaler

18 avril 2018
Après la marche, le vélo est l’activité physique préférée des Français. Un engouement que l’on doit notamment au vélo à assistance électrique. Tendance, écolo, et bon pour la santé.

  

Moins polluant que la voiture ou le scooter, plus rapide que la marche ou la trottinette, plus fiable que les transports en commun… Le vélo à assistance électrique, ou VAE, est idéal pour se déplacer en ville comme à la montagne. Considéré comme une bicyclette, il permet une grande mobilité, tout en ayant accès aux pistes cyclables ou aux voies vertes… Il constitue une autre manière de pédaler, sans s’épuiser ni se faire mal.

 

C’est toujours un vélo !

Non, il ne suffit pas de s’asseoir sur la selle d’un VAE et de regarder le paysage défiler… Si, au premier coup de pédale, les capteurs déclenchent l’assistance électrique, le moteur se coupe dès que l’on cesse de pédaler, quand on freine ou qu’on atteint 25 km/h. Le VAE reste un vélo ! Les muscles des jambes sont sollicités tout au long du trajet. L’assistance – faible, moyenne ou forte – se règle en fonction des besoins. En forme, vous pédalez. Si vous ne l’êtes pas ou que vous voulez arriver au bureau sans mouiller votre chemise, activez l’assistance. Autre atout, le VAE est aussi bon pour la santé que le vélo « classique », à condition de savoir l’utiliser.

 À lire aussi : Comment bien pratiquer la marche nordique

 

Bouger sans souffrir

Vous n’êtes pas un grand sportif ? Vous avez des problèmes cardiaques, respiratoires ou articulaires ? Du diabète ? De l’hypertension ? Vous êtes en surpoids, voire obèse ? Le VAE est pour vous ! En contrôlant vos efforts, il vous permettra de renouer avec l’activité physique et de profiter de ses bienfaits.

Lorsque vous pédalez, tout le corps est sollicité. Vous améliorez le système cardiovasculaire et pulmonaire en douceur, stimulez la circulation sanguine, renforcez la force musculaire, augmentez le métabolisme de base, diminuez l’anxiété, le stress et la dépression, transformez la masse grasse en masse maigre… Tout cela en évitant les douleurs articulaires : le moteur évite une intensité trop importante dans le pédalage, que ce soit au niveau des genoux et des cuisses. Comme avec les vitesses d’un vélo mécanique, il suffit d’augmenter ou de diminuer l’assistance. Ainsi, en jouant avec les différents modes, vous gagnez en force et en résistance à l’effort.

 À lire aussi : Se remettre au sport mode d’emploi

 

À tout âge

Grâce à ses différents niveaux d’assistance, vous vous surprendrez à pédaler plus vite et avec plus d’aisance au bout de quelques semaines. En fonction de votre état de forme, du relief, le moteur supplée votre manque d’endurance et de puissance. Dans les côtes ou face au vent, il donne un coup de pouce. Rien de tel pour retrouver le plaisir de faire une activité physique. Que vous ayez 14 ou 75 ans, à vous les promenades à bicyclette et les moments de partage en famille ou entre amis. Vous pouvez même tirer une carriole sans y laisser vos cuisses et vos poumons. Mieux vaut pédaler assisté que de rester assis sur le canapé ! Il ne vous reste plus qu’à choisir votre modèle de VAE. Celui de ville ou le VTC pour un usage urbain, le « pliant » pour les trajets courts, le VTT, le vélo de route et de randonnée pour une pratique plus sportive.

 

Plus haut, plus loin

Le VAE ne remplacera pas une sortie vélo classique, mais ce sera une sortie tout de même. Comme le dit Frédéric Paupert, coach sportif et cofondateur du studio Workout & Detox, le côté assisté du VAE est un faux problème. « Si l’on choisit le mode sport, on va devoir forcer, en particulier en montagne. Sans compter que l’on parcourt facilement 25% de distance en plus, sans se blesser ni tomber dans le surentraînement. Ce n’est pas un hasard si le Français Julien Absalon, double champion olympique de VTT cross-country, utilise un VAE en complément de sa préparation physique, notamment dans ses entraînements fonciers. Le VAE est idéal pour repousser son seuil d’endurance sans se mettre dans le rouge. »

 À lire aussi : Faites du muscle à vélo

 

Réponses d'expert : le VAE ce n’est pas pour les fainéants !

Réponses d'expert : le VAE ce n’est pas pour les fainéants !

FRÉDÉRIC PAUPERTFRÉDÉRIC PAUPERT
Coach sport et cofondateur du studio Workout & Detox

Ce n’est pas parce que vous avez une assistance électrique que vous ne dépensez pas d’énergie – vous pédalez donc vous faites du sport. Commencez par utiliser votre VAE dans vos déplacements quotidiens – aller au bureau, faire de petites courses… Ensuite, le week-end ou le soir, à condition d’avoir choisi un modèle hybride, tentez des sorties plus sportives. Empruntez des chemins en forêt, montez des côtes… Ou faites du fractionné sur une piste, en alternant phases rapides et de récupération, par exemple 1 km à bloc avec un minimum d’assistance puis 2-3 km avec une assistance moyenne. Attention, en mode détente ou sportif, le port du casque est fortement conseillé. Et n’oubliez pas de vérifier la batterie ! Un VAE pèse entre 20 et 25 kg. Si vous devez rentrer en pédalant, vos cuisses s’en ressentiront !

 

Clarisse Nénard

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais