Advertisement Banner
pénurie vaccin

Vaccin DTP : les causes de la pénurie

11 mai 2017
Le vaccin DTP est en rupture ou en tension permanente. Que se passe-t-il dans les laboratoires ?

 

Alors que le nouveau calendrier de vaccination 2017 vient d’être rendu public, les parents souhaitant faire vacciner leurs enfants contre le DTP sont confrontés en officine à une pénurie sans précédent.

 

Les raisons d’une pénurie

Obligatoire pour les bébés âgés de 2 mois, le vaccin DTP simple (ditphérie, tétanos, polyomélite) est aussi difficile à trouver dans nos pharmacies de quartier qu’une pépite d’or dans une rivière du Far West. Et pour cause, il est indisponible depuis 2008 ! La commercialisation de ce vaccin, qui ne contenait pas d’aluminium, a été arrêtée cette année-là car il provoquait des réactions allergiques chez certains enfants.

Les nourrissons reçoivent depuis un vaccin dit pentavalent, qui couvre également la coqueluche et l’haemophilus en plus des 3 souches obligatoires, ou hexavalent, intégrant l’hépatite B en plus. Le DTP pentavalent (sans hépatite B) est soumis à un approvisionnement très fluctuant au niveau mondial en raison d’un accroissement spectaculaire des vaccinations dans le monde ces dernières années, notamment dans les pays en développement où la fondation de Bill Gates mène de grandes campagnes de vaccination pédiatrique, et la fabrication a du mal à suivre. Il existe aussi un vaccin tétravalent (DTPolio + coqueluche), lui aussi régulièrement en rupture en raison d’une épidémie mondiale de coqueluche depuis 2015.

 À lire aussi : Le calendrier vaccinal 2017

 

Un climat de défiance contre les vaccins

41% des Français ont une opinion défavorable des vaccins, estimant qu’ils ne sont pas sûrs1. La pénurie de DTP, obligeant les parents à une poly-vaccination forcée sur des souches non obligatoires, n’arrange pas les choses. D’autant plus que ces versions de vaccins contiennent des sels d’aluminium en quantités infimes, accusés par certains de jouer un rôle dans l’apparition de douleurs musculaires chroniques.

À ce jour, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n’a démontré aucun lien entre la présence d’aluminium dans les muscles et les symptômes douleurs musculaires, et a décidé de poursuivre leur commercialisation.

Le vaccin hexavalent qui inclut l’hépatite B, soupçonné d’un lien avec la sclérose en plaques (l’Agence du Médicament a conclu en 2012 qu’il n’y avait pas de lien causal entre l’apparition de sclérose en plaques et le VHB) suscite toujours la méfiance de certains parents. D’autres redoutent de provoquer une réaction immunitaire incontrôlée en vaccinant les enfants contre six maladies en même temps.

 

Quelles alternatives au vaccin hexavalent ?

Les parents qui le souhaitent peuvent faire la demande gratuite d’un kit couplant le vaccin DT Vax (Diphtérie Tétanos) et l’Imovax Polio par l’intermédiaire de leur médecin traitant. Le DT Vax étant lui aussi régulièrement en rupture, il est possible de se procurer un produit de substitution importé du Canada.

A la demande des médecins et parents qui exigeaient une clarification sur les vaccinations obligatoires (soit rendre obligatoire les 6 souches du vaccin hexavalent, soit remettre à la disposition des patients le vaccin DTP simple), le Conseil d’Etat a tranché en février 2017 et demandé à ce que soit remis sur le marché le vaccin DTP « simple ». Sauf que Sanofi Pasteur, le fabricant, déclare qu’il lui faut entre 18 mois et 3 ans pour relancer la fabrication…

 

Où se faire vacciner ?

Si les pharmacies de ville sont souvent en rupture de stock, ce n’est pas le cas des hôpitaux et des centres de vaccination qui sont approvisionnés en priorité. Si vous avez besoin de faire vacciner votre enfant, et que vous souhaitez vous limiter au DTP pentavalent, prenez rendez-vous dans l’un de ces centres prioritaires, en vous renseignant auprès de votre pédiatre ou de votre PMI.

 

  1.  Etude menée par les chercheurs de la London School of Hygien et Tropical Medicine, Imperial College de Londres et des équipes françaises, menée dans 67 pays sur plus de 65 000 personnes en 2015, et publiée dans la revue EBioMedecine.

 

 

Clémentine Garnier

Sur le même sujet

YLANG YLANG

Les super pouvoirs de l’Ylang ylang

À découvrir d’urgence.

MUGUET BEBE

Reconnaître et soigner le muguet de bébé

Une maladie fréquente chez les tout-petits !

signalement tiques

L’appli qui lutte contre la maladie de Lyme

L’application Signalement-Tique ! est disponible dès maintenant par téléchargement gratuit.

BOBOS ÉTÉ

Soigner les bobos vite et bien

Tous ces petits bobos du quotidien sont sans gravité !

Produits & Livres

AVENE

Coup de frais annoncé sur votre beauté

Éclat et fraîcheur en une seule application.

diffuseur de beauté

Ravivez votre éclat

Restez aussi fraîche que la rosée du matin !

URGO

Allô Maman Bobo

Comment soigner une plaie ?

Doriance Solaire

Bien bronzer, ça s’anticipe

Profiter au max des effets du soleil !