Traiter l’insuffisance veineuse

Traiter l’insuffisance veineuse

20 février 2020

« Existe-t-il des traitements permettant de me débarrasser de mes varices ? », Sophie, 53 ans

 

Les varices caractérisent un problème d’insuffisance veineuse. Les veines en bonne santé sont en effet équipées de petits clapets, les valvules, qui s’ouvrent pour laisser remonter le sang et se ferment pour l’empêcher de retomber. Le problème survient lorsque ces valvules ne sont plus hermétiques parce que les veines se sont dilatées à cause d’un excès de poids, d’un manque d’activité physique, de la chaleur, d’une grossesse, de l’âge… Résultat, le sang ne parvient plus à circuler correctement et finit par stagner dans certains vaisseaux des membres inférieurs. Les veines gonflent alors et les varices apparaissent en relief sous la peau.

 À lire aussi : Comment améliorer son retour veineux

 

Contention et veinotoniques

Dès les premiers symptômes, il est recommandé de porter des chaussettes, bas ou collants de contention. La pression qu’ils exercent réduit la dilatation des veines et favorise la circulation du flux sanguin. Votre médecin déterminera la pression (de 1 à 4) adaptée à votre cas et le pharmacien, selon votre morphologie et la saison, vous aidera à choisir parmi les marques, modèles et coloris. Ces collants, dont les présentations n’ont plus rien à envier aux accessoires non médicaux, ne font pas disparaître les varices mais freinent leur évolution.

 À lire aussi : Les symptômes à surveiller pour dépister une phlébite

 

Il est possible aussi de prendre des traitements capables de renforcer la tonicité des parois des veines et d’améliorer ainsi la circulation du sang. Qu’ils soient formulés à partir d’extraits végétaux (vigne rouge, marronnier d’Inde…) ou de molécules de synthèses, les veinotoniques sont disponibles en pharmacie sans ordonnance. Ils s’avèrent très efficaces pour soulager la sensation des jambes lourdes et diminuer l’aspect des varices – sous réserve d’adopter en parallèle une hygiène de vie appropriée. Une activité physique, à commencer par le vélo ou 30 minutes de marche quotidienne, est recommandée. Il faut également préférer les douches tièdes aux bains chauds, ne pas s’exposer longtemps au soleil, éviter de s’asseoir en croisant les jambes et de porter des pantalons dits « slim »… Et enfin, le cas échéant, surveiller son alimentation pour perdre du poids.

 À lire aussi : Les plantes anti jambes lourdes

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

La cure de bonne humeur

Compléments alimentaires

La cure de bonne humeur

Un allié de la bonne humeur

Le poids du microbiote

Transit et digestion

Le poids du microbiote

Comment le microbiote intestinal influe sur le poids ?

Finis les frisottis !

Cheveux

Finis les frisottis !

Une arme secrète offrant une chevelure lisse

Vivre et vive la ménopause !

Ménopause

Vivre et vive la ménopause !

Un programme en un clic