CYSTALIA
Traiter la constipation occasionnelle

Traiter la constipation occasionnelle

12 avril 2018
« Je suis constipé de temps en temps. Dois-je prendre des laxatifs ? », Dominique, 56 ans

 

La constipation occasionnelle est un symptôme banal lié le plus souvent à des erreurs alimentaires. Un changement de nourriture, un manque d’activité physique, certains médicaments, une contrariété peuvent aussi rendre les intestins paresseux. Vous ne devez pas vous inquiéter malgré l’inconfort et la gêne ressentis.

 À lire aussi : Des solutions pour lutter contre la constipation

 

Bien s’alimenter, boire et bouger

Les premières mesures pour corriger une paresse intestinale passagère sont avant tout hygiéno-diététiques. Votre alimentation doit être équilibrée et comporter des fibres végétales (pain complet, fruits frais ou secs, légumes verts) qui augmentent le volume des selles et les rendent plus molles. Vous pouvez la compléter par du son et des mucilages. Il est important de faire trois repas quotidiens, si possible dans le calme, et de boire de 1,5 à 2 litres d’eau par jour, en privilégiant les eaux minérales riches en magnésium (Contrex, Hépar, Quezac, Rozana). Un verre d’eau fraîche, le matin dès le réveil, déclenche les sécrétions biliaires et peut provoquer la selle. La marche, la gymnastique, le vélo ou la natation renforcent la ceinture abdominale et améliorent le transit intestinal. En revanche, la sédentarité et l’anxiété aggravent les problèmes.

 À lire aussi : CONSEIL DE PHARMACIEN – Le traitement de la constipation

 

Ne pas se rendre malade

Les laxatifs ne sont à utiliser que si les mesures hygiéno-diététiques sont restées inefficaces. La préférence doit être donnée aux laxatifs doux. Les laxatifs osmotiques (lactulose, sorbitol, macrogol) attirent l’eau dans la lumière intestinale et hydratent les selles. Leur action est douce mais leur effet n’est pas immédiat : il faut patienter 24 heures avant d’être soulagé. Les laxatifs de lest (psyllium, ispaghul) ont un effet mécanique : ils augmentent le volume du bol fécal. Quel que soit le laxatif conseillé par votre médecin ou pharmacien, son utilisation doit se limiter à quelques jours. Au-delà, elle serait contre-productive.

 À lire aussi : Les bons réflexes pour un transit qui file droit

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps

On en parle de mon périnée ?

Gynécologie

Mesdames, pensez périnée !

Un livre vous propose de le rencontrer pour mieux l’apprivoiser.