THERMALISME

Thermale ou marine, la cure est une alliée santé ou forme

02 janvier 2018
Sources de bien-être physique et mental, thermalisme et thalassothérapie ont des vertus thérapeutiques garanties. En court ou long séjour, les possibilités sont multiples.

 

Grâce à la diversité de ses reliefs générateurs de sources thermales et ses kilomètres de côtes propices à l’ancrage de « thalassos », la France est aussi le pays de l’eau. L’Hexagone demeure le leader européen du tourisme de santé et du thermalisme, mondial en matière de thalassothérapie, une invention française.

 

Histoires d’eaux…thérapies

À savoir

À savoir

Plus de 580 000 patients ont séjourné en 2016 dans l’une des 90 stations thermales françaises. Côté mer, nos 39 thalassos ont accueilli près de 1,5 million de curistes en 2013.
« La mer lave tous les maux de l’homme » disait Platon mais c’est au milieu du XVIIIe que les médecins découvrent les vertus curatives de l’eau de mer sur certaines maladies et l’amélioration de la santé grâce à l’air marin. En 1899, la première thalasso destinée aux rhumatisants est ouverte à Roscoff. Jusqu’au milieu des années 70, les centres sont dédiés à la rééducation fonctionnelle. En 1964, Bobet invente à Quiberon un nouveau concept : la thalasso reliée à un hôtel intégré. Une génération d’instituts s’est alors développée dans une logique de remise en forme et de préservation du capital santé. L’essor du thermalisme se situe au XIXe. En 1950, la Sécurité sociale prend en charge les cures. Le thermalisme est considéré comme une médecine à part entière qui traite des pathologies chroniques, douloureuses, parfois invalidantes. On ne vient pas en cure pour passer du bon temps aux frais de la Sécu mais parce que l’on a mal, et que l’on veut, pendant 3 semaines, oublier ses douleurs grâce à des protocoles éprouvés.

Mode d’emploi pour différencier thermalisme et thalassothérapie

La confusion règne souvent entre les deux activités. En effet, les soins d’hydrothérapie prodigués en thalasso ou en cure thermale se ressemblent : massage sous affusion, bain hydromassant, douche à jet, application de boues, enveloppement d’algues. Ils agissent sur la douleur, la détente musculaire, la souplesse articulaire et dermique, l’appareil digestif, respiratoire. La différence vient de la nature de l’eau, de la durée et du lieu du séjour, de l’objectif recherché, médical ou bien-être. De 3 à 6 jours en thalasso, 18 jours en thermalisme remboursés ou 6 à 10 jours en cure libre. La plupart des thalassos ouvrent des spas. Ce que font aussi les stations thermales où l’offre « remise en forme » explose. L’eau de mer est chauffée alors que les eaux thermales ont une thermicité naturelle. Partout, les installations sont sous contrôle drastique des services sanitaires. En thalasso, la consultation médicale n’est pas obligatoire. Pour être prise en charge, la cure thermale doit être prescrite par le médecin traitant. Il choisit la station adaptée (composition des eaux, soins, climat) à la pathologie de son patient. La demande acceptée par la caisse, reste à réserver l’établissement où un médecin thermal établira un programme personnalisé.

 À lire aussi : QUIZ Découvrez les bénéfices des eaux thermales, et leurs vertus médicinales et relaxantes

 

La cure thermale : elle fait du bien là où ça fait mal !

Le thermalisme est de plus en plus indiqué en complément de l’allopathie. Mais aussi en prévention de complications ou pour récupérer d’une chirurgie lourde.

 

À savoir

À savoir

Liste complète des stations par indications et départements sur www.medecinethermale.fr et le Guide officiel du thermalisme 2017 (Palindrome édition) ou www.officiel-thermalisme.com
L’orientation spécifique d’une station est déterminée par la composition de son eau ayant reçu l’agrément de l’Académie de médecine. L’Assurance maladie a agréé 12 indications thérapeutiques regroupant plusieurs pathologies. 16 en Rhumatologie (RH, arthrose, spondylarthrite, troubles musculo-squelettiques, lombalgie, fibromyalgie…) ; 9 pour les Voies respiratoires (VR, asthme, rhinite allergique, bronchite chronique…) ; 6 en Phlébologie (PHL, ulcères veineux, lymphœdème, phlébite…) ; 7 dans les Affections digestives et métaboliques (AD, surpoids, colites, troubles digestifs, diabète…) ; 5 en Dermatologie (DER, eczéma, prurit, cicatrices…) ; 5 en Affections psychosomatiques (PSY, insomnie, anxiété…). Toutes les stations thermales ont au moins une double indication thérapeutique.

À chaque mal un remède thermal

En affinant leur offre, les établissements thermaux ne cessent de poursuivre leur mission d’accompagnement et de prise en charge globale de milliers de patients en demande. La tendance 2017 est de renforcer la cure thermale classique de 18 jours par des modules spécifiques de soins et prestations ciblés sur un problème de santé précis lié à l’orientation du site.

  • Le lymphœdème réduit à La Léchère

Grâce à ses eaux riches en soufre, magnésium et calcium, la station savoyarde est experte dans le traitement des troubles veineux et des rhumatismes. Cette année elle innove avec l’atelier thérapeutique Thermœdème complétant la cure Lymphœdème. Cette pathologie se traduit par un gonflement des membres dû à l’accumulation anormale de la lymphe dans les tissus conjonctifs. Principale complication chirurgicale du cancer du sein, elle affecterait 20 % des femmes ayant eu une mastectomie. « Les soins thermaux dédiés, associant diverses techniques dont la douche arciforme, activent la circulation dans les canaux lymphatiques restés fonctionnels. Afin de rendre nos patients plus actifs dans la prise en charge de leur maladie, le programme Thermœdème apprend à contrôler les troubles liés à cette augmentation de volume via des ateliers pratiques (auto-bandage, auto-drainage, contention, gymnastique) et des entretiens individuels », explique Christophe Arsant, directeur des thermes. L’efficacité des cures de 18 jours ou de 6 jours a été reconnue par les études scientifiques du Crull (Centre de recherche universitaire de La Léchère) dirigé par le Pr Carpentier, chef du service de médecine vasculaire au CHU de Grenoble.
www.thermes-lalechere.com
Autres stations : Évaux-les-Bains, Luz-Saint-Sauveur, Rochefort

  • L’asthme « éduqué» à La Bourboule

L’altitude favorisant l’absence d’acariens, une pollution moindre et la réduction des pollens, la station auvergnate de moyenne montagne bénéficie d’une excellente qualité d’air. Ses eaux thermales aux vertus anti-inflammatoires renforcent les défenses immunitaires et protègent les cellules. Grâce à cette situation environnementale et géologique privilégiée, La Bourboule est devenue une destination idéale pour traiter les affections et les allergies respiratoires. Elle est aussi la seule station thermale à accueillir une École de l’asthme agréée par l’Agence régionale de santé. Gratuite, elle est ouverte aux asthmatiques, enfants ou adultes, en cure Voies Respiratoires. Ce programme d’éducation thérapeutique apprend à renforcer le système immunitaire, diminuer la fréquence et l’intensité des crises d’asthme, reconnaître les signes précurseurs, les facteurs déclenchant ou aggravant les allergies… Parmi les nouveautés de la saison 2017, des séjours prévention santé ont été spécifiquement créés : cure libre 6 jours J’arrête de fumer ou Respirazen en 12 jours pour ceux qui veulent retrouver un meilleur souffle.
www.grandsthermes-bourboule.com
Autres stations : Ax-les-Thermes, Saint-Lary-Soulan, Luchon, Molitg-les-Bains

  • La fibromyalgie apprivoisée à Allevard

Douleurs musculaires et articulaires diffuses, fatigue, anxiété, troubles du sommeil, colopathie… sont des symptômes caractéristiques de la fibromyalgie. 600 000 personnes en souffrent en France, des femmes en majorité. Ses causes restent un mystère. Des traumatismes psychologiques sont évoqués. Le traitement relevant de la rhumatologie, elle est devenue une indication de cure thermale. Les résultats de l’étude Thermalgi initiée en 2015 sont attendus fin 2017. 5 stations thermales y sont incluses parmi lesquelles Allevard, pionnière qui, depuis 15 ans, fait de la fibromyalgie sa spécialisation. Dans le cadre de la cure RH, l’équipe thérapeutique a développé des programmes associant soins thermaux et ateliers dédiés (sophrologie, cohérence cardiaque, gestion du stress, groupe de paroles…). « La prise en charge est pluridisciplinaire, l’approche holistique, explique Thierry Thomas, le directeur. Chaque malade progresse à son rythme, selon son profil. Objectif : le soulager avec des soins décontracturants, antalgiques et tonifiants et lui apprendre à apprivoiser son syndrome. À l’écoute du ressenti des patients, nos protocoles s’enrichissent en 2017 de yoga ainsi que du module 6 jours Fibromyalgie. »
www.thermes-allevard.com
Autres stations : Bagnères-de-Bigorre, Barbotan, Bourbon-Lancy, Cauterets, Jonzac, Luchon, Néris-les-Bains, Lamalou-les-Bains

 À lire aussi : Comprendre la fibromyalgie

 

  • L’arthrose de la main calmée à Aix-les-Bains

En 2009, l’étude Thermathrose valide les bienfaits de la cure sur l’arthrose du genou. Diminution de la douleur, amélioration de la mobilité, les effets perdurant de 6 à 9 mois. Les rhumatismes regroupent toutes les maladies des articulations, des muscles, os, tendons, ligaments. 20 millions de personnes en souffrent en France, ce qui en fait la première prescription du thermalisme, arthrose en tête. Les mains ne sont pas épargnées, surtout chez la femme ménopausée. Sa fréquence est telle que les experts des Thermes Chevalley-Valvital ont créé le module Arthrose des mains : enveloppements à la paraffine, modelages, cours d’automassage et de mobilité. Autant de soins pour retrouver souplesse de la main, diminuer les œdèmes des doigts et relancer la microcirculation locale. Ils viennent compléter la cure de 18 jours qui calme la douleur et l’inflammation articulaire, décontracte, stimule la circulation sanguine. Soit 4 soins hydro quotidiens, des applications de boue associés à des ateliers santé, de la kiné collective et individuelle.
www.valvital.fr
Autres stations : Casteljaloux, Évaux-les-Bains, Rochefort, Royat, Morsbronn-les-Bains

  • La peau atopique apaisée à Avène

La vocation dermatologique d’Avène débute au siècle des Lumières lorsqu’un marquis atteint d’une éruption cutanée fut guéri après avoir bu de l’eau de source et s’y être baigné tous les jours. Sa réputation s’est confirmée depuis. Spécialiste de la prise en charge des peaux très sèches et atopiques, Avène reçoit 4000 curistes par an, du bébé à l’adulte, venus soigner eczéma, psoriasis, dermatite, prurit, ichtyoses mais aussi séquelles de brûlures, de traitements oncologiques ou chirurgicaux. La cure 18 jours est rythmée par 4 soins quotidiens émollients et apaisants (douche filiforme, enveloppement, pulvérisations locales, compresses thermales). « Avène propose aussi un programme exclusif complet du cuir chevelu, ajoute Marie-Ange Martincic, sa directrice. La douche filiforme via un fauteuil capillaire et les applications de crème émolliente ou kératolytique calment les démangeaisons, éliminent les squames.» Les cures médicales libres initiées en 2016 se poursuivent avec la Sensicure de 6 jours conçue pour les peaux sensibles avec 3 soins d’hydrothérapie + 2 d’esthétique par jour. Autre nouveauté : le modelage du corps avec un baume hydratant « pour répondre à la demande des femmes atteintes de psoriasis, eczéma ou en post-cancer qui n’osent plus toucher leur peau malmenée devenue répulsive. Ce soin expert apporte un peu de douceur dans leurs souffrances.»
www.avenecenter.com
Autres stations : La Roche-Posay, Saint-Gervais Mont-Blanc, Uriage

  • Le diabète contrôlé à Vals-les-Bains

Depuis 1845, la station ardéchoise s’est fait la spécialiste du diabète en collaboration avec l’hôpital Ribeyre de Vals-les-Bains où 30 lits sont réservés aux curistes. Les thermes sont inclus dans DiaTherm, la dernière étude en cours qui évalue l’impact de la cure sur le diabète et le taux d’hémoglobine glyquée post-cure. 2500 patients la suivent chaque année. Ils apprennent à contrôler leur maladie et leur poids en modifiant leur comportement hygiéno-diététique. Les soins d’hydrothérapie (bain à hydromassage carbogazeux, douche drainante, cataplasme) sont associés à la cure de boisson. L’eau de Vals ne peut être bue que sur prescription. Les curistes bénéficient aussi des conseils d’un psychologue pour la gestion du stress, d’une diététicienne et d’une infirmière spécialisées en diabétologie. Et pour mieux bouger, un planning d’activités physiques adapté. « Notre travail consiste à donner des clés pour éviter le yo-yo de la glycémie et continuer à être actif de retour chez soi afin de contrer les complications du diabète », ajoute Stéphane Renou, le directeur. Le pack santé Équilibre du diabète en séjour libre permet de profiter du savoir-faire local.
www.thermesdevals.com
Autres stations : Aulus-les-Bains, Brides-les-Bains, Le Boulou, Contrexeville, Vichy

 

 

Réponses d'expert : Cure thermale : service médical rendu démontré

Réponses d'expert : Cure thermale : service médical rendu démontré

CLAUDE EUGENE BOUVIERClaude-Eugène Bouvier
Délégué général du Cneth (Conseil national des exploitants thermaux), membre de l’Afreth (Association française pour la recherche thermale)

La médecine thermale est un élément complémentaire de l’éventail des propositions thérapeutiques, au même titre que la pharmacie ou la chirurgie. Mais elle doit sans cesse faire la preuve de son efficacité pour démontrer le service médical rendu (SMR) par la cure thermale, une obligation conventionnelle avec l’Assurance maladie. Depuis sa création (2005), l’Afreth a ainsi piloté et cofinancé 41 projets de recherche. Huit études cliniques comparatives ont été publiées, 6 autres le seront cette année, 5 sont en cours d’achèvement, 7 mises en place*. À noter que la part du thermalisme ne représente que 0,15 % des dépenses de santé et que, plus que jamais, il est une source de richesse au service des territoires. 100 000 emplois directs ou indirects en dépendent.

*Liste sur www.medecinethermale.fr

 

Conseils de Pharmacien

Conseils de Pharmacien

On joue les prolongations avec la cosmétique thermale
Certaines stations thermales déclinent leur savoir-faire en dermocosmétique. Pour prolonger les soins de cure, les gammes sont disponibles sur place et dans les pharmacies alentour, ou dans les plus « grosses » partout en France.
  • Baume nutri-fluide Trixera-Avène, enfants-adultes, apaise les démangeaisons des peaux les plus sèches et du cuir chevelu.
  • Cicaplast Baume B5-La Roche-Posay répare une peau sensibilisée après une dermatite irritative ou autre altération épidermique.
  • Roséliane-Uriage, crème anti-rougeurs SPF 30, répare et renforce tout en protégeant du soleil.
  • Thermaliv-l’Enveloppement à la boue thermale de Balaruc-les-Bains soulage les articulations.
  • Sérum minceur -Brides-les bains lutte contre la cellulite.
  • Aqualia-Thermal-Vichy, crème visage, hydrate pendant 48 heures.
  • Aquadax, lancée par Dax, une nouvelle gamme régénérante grâce à l’algue bleue issue du fameux péloïde.

 

L’ordonnance thalassothérapie

À s’auto-prescrire sans modération : ses effets sont immédiats. Les secondaires, positifs ceux-là, perdurent bien après le séjour.

 

Une semaine, ou un long week-end, en thalasso agit sur plusieurs niveaux. L’eau de mer chauffée à température du corps traverse la barrière cutanée en apportant à l’organisme ses oligoéléments et sels minéraux. Comme porté en apesanteur dans la piscine d’eau de mer ou les bains bouillonnants, le corps se dénoue ; il se détend sous les massages à affusion, se régénère lors des enveloppements. Il s’étire, s’assouplit, s’oxygène et se relaxe. Ce qui fait taire les douleurs, ou les prévient, tout en retrouvant du tonus. Les cures santé reviennent en force. Zoom sur trois d’entre elles.

 À lire aussi : Et vous, quel séjour bien-être allez-vous choisir ?

 

À Cabourg, préserver sa santé est capital

Quelle que soit la cure suivie à Thalazur-Cabourg, l’option Capital santé est proposée sans supplément au menu de chaque repas. Le chef et la diététicienne ont élaboré une cuisine saine avec des produits locaux de saison. Certains plats identifiés par un logo sont « sans » gluten, lactose, protéines animales mais riches en antioxydants et phytodrainants. « Convaincus de l’existence du lien étroit entre l’état de santé et l’alimentation, nous avons réuni cette année nos 4 savoir-faire (soins, nutrition, sport et conseils d’experts) afin de préserver et renforcer le capital santé de nos curistes, également très demandeurs. Nous avons étendu cette orientation santé à tous les séjours », explique Régis Cheze, le directeur. Autre nouveauté : les cures (Basique, Résolution minceur, Fermeté au masculin, Anti-âge, Expert du dos ou Jeune maman) sont éligibles – sans surcoût – aux Thérapies minérales. Du magnésium, du calcium ou du potassium est ajouté lors du massage sous affusion ou l’enveloppement d’algues, histoire de se recharger en minéraux marins dont le déficit est à l’origine de fatigue et de troubles divers.
www.thalazur.fr

À Saint-Malo, le corps se reconnecte à l’esprit

Le nouveau séjour Mer & Harmonie des Thermes marins s’adresse à celles et ceux qui ont des problèmes de sommeil, anxiété, surmenage, stress ou simplement besoin de souffler et se relaxer. « Cette cure inédite invite à un cheminement intérieur pour se recentrer et harmoniser corps et esprit, commente Serge Raulic, fondateur des Thermes. On sait en effet l’influence de l’esprit sur le corps ; leur interaction s’impose comme une condition sine qua non du bien-être, de l’équilibre, voire un véritable enjeu de santé.» Cette vision holistique de la santé physique et mentale se concrétise par 10 soins experts d’hydrothérapie marine, un modelage énergétique chinois, un ayurvédique. Ils s’associent à 3 séances de yoga et 2 nouveaux protocoles : l’aquarelaxation et la réflexologie plantaire émotionnelle, réputée pour favoriser la relance du métabolisme. La prise en charge corps et esprit est globale pendant 6 jours.
www.thalassotherapie.com

À Pornic, le potentiel cellulaire est dynamisé

Inlassablement à la recherche des dernières avancées en matière de prévention santé et de bien-être, avec la mer et la technologie de pointe comme source d’inspiration, Marie-Noëlle Veillet, la directrice générale d’Alliance Pornic, innove en créant la cure Luminescence Thérapie. 29 soins sur 6 jours combinant les soins fondamentaux de la thalasso à des séances de yoga, hypnose, sophrologie et de Miltaled. « Cet appareil à émission magnéto-infrarouge-laser à faible intensité stimule le processus de régénération cellulaire. Son action est antalgique, anti-inflammatoire, cicatrisante et immunostimulante. Les propriétés thérapeutiques de sa lumière agissant en synergie avec les effets reminéralisants des soins marins aident à dynamiser le potentiel énergétique cellulaire et accroître la vitalité de l’organisme. » Ce programme est indiqué en cas de stress, burn-out, insomnie, maux de tête.
www.thalassopornic.com

 

Charte qualité

Charte qualité

Le mot thalassothérapie, créé en 1865 (du grec thalassa : la mer), est une appellation protégée grâce à la vigilance du syndicat national des professionnels de la thalasso, France Thalasso. Pour y prétendre, il faut répondre aux exigences de sa charte qualité et être impérativement situé à moins de 1 km du bord de mer. Les 39 thalassos référencées sur www.france-thalasso.com

 

Dominique Thibaud

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues