Je teste ma condition physique

Je teste ma condition physique

10 septembre 2014
Le sport améliore de manière certaine notre état de forme. Pour être plus performant, améliorer sa qualité de vie avec justesse, mieux vaut connaître ses points forts et ses points faibles.

 

Dois-je suivre un programme entrainement ?

Les différents tests permettent à chacun de situer sa condition physique. Que ce soit sur le plan de la force, de la souplesse, de l’endurance, de l’équilibre, de la coordination, du maintien ou encore du mental. À un moment de notre vie, nous avons des besoins particuliers et nous possédons des aptitudes physiques qui nous sont propres. Le but n’est pas de faire une performance, mais d’avoir une idée précise de notre état. Rien de tel pour établir un programme d’entraînement ciblé et obtenir des résultats rapidement.

 

Ai-je vraiment des kilos superflus ?

Pour en avoir une idée, calculez votre indice de masse corporelle (IMC). Divisez votre poids (en kilos) par votre taille (en mètres) au carré. Si le résultat est compris entre 19 et 25, votre poids est considéré comme normal. Inférieur à 18,5, vous êtes maigre. Entre 25 et 30, vous avez une surcharge pondérale. Au-dessus de 30, vous êtes obèse. Si vous voulez être plus précis, calculez votre rapport tour de taille/tour de hanche. Mieux encore, utilisez une pince à plis cutanés qui évalue votre masse grasse.

 

Suis-je assez tonique ?

Le test de la force des mains et des avant-bras (pratiquée avec un dynamomètre) peut se faire plus facilement avec un pèse-personne tenu à bout de bras. Le principe est le même : serrez de toutes vos forces le plateau avec les deux mains. Faites deux essais. Additionnez les résultats et faites une moyenne. Sinon, demandez-vous si l’on dit de vous que vous avez de la poigne.

 

Suis-je essoufflé(e) au moindre effort ?

Le débit maximal d’oxygène utilisable par l’organisme (VO2 max) est un critère primordial qui évalue les capacités d’endurance de chacun. Plus le système cardiovasculaire est performant, moins le cœur se fatigue, plus le VO2 max est élevé. Posez-vous les bonnes questions. Dans quel état suis-je après avoir monté trois étages à vive allure ? Combien de temps suis-je capable de courir à allure moyenne ?

 

Quel est mon degré de souplesse ?

La souplesse donne aux mouvements leur amplitude et leur fluidité, limitant au maximum les risques traumatiques dus à une sollicitation inattendue ou brutale. Tenez-vous plus du verre de lampe que du manche à balai ? Faites le test ! Debout, jambes tendues, fléchissez le tronc et amenez les mains le plus bas possible. Posez-vous les mains à plat sur le sol ou stoppez-vous à mi-mollet ?

 

N’oubliez pas la visite médicale !

Rendue obligatoire depuis 1975 pour s’inscrire dans une fédération sportive ou participer à une compétition, elle est plus que conseillée avant de reprendre toute activité physique ou sportive. Donnez le maximum d’informations au médecin traitant ou au médecin du sport. Selon vos réponses, il sera, ou pas, nécessaire que vous fassiez une épreuve d’effort. Un rendez-vous à ne pas prendre à la légère si vous souhaitez pratiquer en toute sécurité et sérénité.

À lire

À lire


LA BIBLE DE LA PRÉPARATION PHYSIQUE. LE GUIDE SCIENTIFIQUE ET PRATIQUE POUR TOUS
Endurance, perte de poids, musculation, force maximale, vitesse, masse musculaire, souplesse, équilibre… Vous saurez tout, quels que soient votre niveau, sport et objectifs.
Didier Reiss et Dr Pascal Prévost. Amphora. 640 pages. 37,50€.

Clarisse Nénard

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais