Archive de mots clés: « ventre plat »

Technique pour perdre du poids rapidement

Réduire les calories est incontournable pour se délester de quelques kilos superflus. Mais sans en faire une obsession, avec son lot de contraintes et de restrictions.

 

Comment perdre du poids ?

Le régime hyperprotéiné connaît une grande vogue. Au départ, il était destiné à soigner les personnes obèses. Son principe est simple : il n’apporte à l’organisme que des protéines sous forme de boissons, soupes, poudres… Les protéines étant rapidement utilisées pour fournir de l’énergie, l’organisme va puiser dans ses réserves pour faire face au manque d’apport énergétique. Le stock de sucres étant à son tour épuisé en quelques jours, le corps transforme alors ses acides gras de réserve en sucres directement utilisables. Ce mécanisme, appelé cétose, est volontairement recherché : il libère des corps cétoniques qui ont un effet anorexigène. La perte de poids est d’environ de 4 à 7 kg par mois et l’apport massif de protéines permet de préserver la masse musculaire. Cependant, carencé en fibres, vitamines et minéraux, ce régime n’est pas sans danger sur la santé, un suivi médical est indispensable.

 

Choisir les bonnes solutions pour maigrir vite

1/ Remplacer un ou plusieurs repas

Après l’emploi abusif des régimes hyperprotéinés, les protéines n’en gardent pas moins une place centrale dans toute démarche minceur. Les substituts de repas sont riches en protéines, mais ils ne contiennent pas que cela. Leur composition est très réglementée, avec un apport calorique réduit, 200 à 400 kcal. Ce sont les seuls aliments minceur dont l’efficacité a été validée par la réglementation européenne lors de l’évaluation des allégations de santé. Ils ont pour but de remplacer un ou deux repas de la journée dans le cadre d’un régime hypocalorique. Ces repas minceur se révèlent être de vrais alliés anti-frustration.

2/ Couper la faim sans carence pour perdre du ventre

Le substitut de repas n’est pas associé à une fonction de grignotage, mais abordé comme un plat à part entière, nutritionnellement correct, qui apporte une satiété sans risque de carence. Ils garantissent un quota de vitamines, minéraux, glucides et lipides, dont les acides gras essentiels. Ils respectent la prise organisée des repas, maintiennent le lien avec l’aliment classique et avec des repas normaux.

3/ Conserver la convivialité

Ce repas miniaturisé n’a rien d’une diète monotone, d’une contrainte solitaire ou d’une punition gustative. Ses multiples saveurs, textures et modes d’utilisation en font un outil nutritionnel goûteux, savoureux et de plaisir. Ces produits permettent de partager des moments de convivialité et de complicité.

4/ Préserver les apports nutritionnels

Ils remplacent une partie de repas ou se prennent en collation et leur apport calorique est contrôlé. Ils permettent de compléter un régime hypocalorique à base d’aliments courants, tout en garantissant un apport suffisant en nutriments essentiels. Les en-cas sous forme de barres ou de biscuits salés ou sucrés, peuvent être utilisés ponctuellement lors des petits creux, en collation entre les repas, une ou deux fois par jour (10 heures et 16 heures). Ils peuvent aussi être pris en dehors de tout régime, en cas de fringale. N’oubliez pas de prendre en compte les calories apportées dans le total de votre ration journalière.

5/ Compléter avec d’autres aides

Les modérateurs d’appétit diminuent la sensation de faim. Ils sont composés de fibres qui forment, au contact de l’eau, un gel dans l’estomac. Parmi eux, le konjac, doté d’une allégation officielle, mais aussi le guar, la caroube, les algues (fucus) et les pectines. Les agents lipolytiques captent et brûlent les graisses et/ou les sucres. Choisissez des plantes riches en caféine, thé, maté, guarana. Le CLA, conjugated linoleic acid, issu d’huiles végétales est un autre bloqueur de graisses très efficace. Les draineurs déstockent les graisses en stimulant les fonctions d’élimination : thé vert, frêne, cassis, gingembre, radis noir, chicorée.


Revenir à l’équilibre alimentaire

Revenir à l’équilibre alimentaire

Il s’agit de rééquilibrer la consommation des aliments. Certains sont facilement assimilés et éliminés, mais d’autres s’accumulent, il y a risque de surpoids malgré une alimentation contrôlée. Tous les aliments sont autorisés, mais certains en quantité très limitée. Vos préférences doivent aller aux aliments protéinés d’origine animale dits maigres, viandes blanches, volailles, poissons y compris les gras, produits laitiers allégés. Les glucides (sucres), les fibres et les vitamines sont apportés par les légumes et les fruits frais de saison, consommés crus ou cuits. En revanche, les apports lipidiques sont à surveiller de près, mais ne vous privez pas d’un peu de beurre ou de margarine sur vos tartines et d’huiles mélangées, colza, noix, olive, tournesol… pour assaisonner vos salades.
Réponses d'expert : Les aliments diététiques minceur, ou ADM, rendent possible une perte de poids sûre et encadrée

Réponses d'expert : Les aliments diététiques minceur, ou ADM, rendent possible une perte de poids sûre et encadrée


Dr Pierre Azam
Endocrinologue et nutritionniste, Paris.

Ils permettent de revenir progressivement à de bonnes habitudes alimentaires. Selon le baromètre TNS Sofres 2012*, 79 % des consommateurs d’ADM se déclarent satisfaits des résultats obtenus. Avec un objectif de perte de poids situé entre 3 et 5 kg, 80 % des personnes interrogées ont perdu du poids et 77 % d’entre elles ont réussi à maintenir la perte de poids dans le temps. Pour 72 %, les ADM permettent de préserver l’équilibre nutritionnel pendant un régime, pour 92 % ils sont vus comme des aliments pratiques, simples à préparer, permettant de contrôler la ligne et de se sentir bien, plutôt que pour mener un réel régime.

Comment retrouver la ligne après les fêtes en perdant ses kilos ?

Les fêtes sont aussi synonymes de prise de poids alors voici comment perdre les kilos en trop après les fêtes et maigrir durablement

 

Même s’il fait glacé dehors, on peut lentement, mais sûrement, inverser la tendance en revenant à de plus saines pratiques, alimentaires et sportives… Revue de détail. Marrons glacés, foie gras, galette des Rois, dattes fourrées, miam ! ou beurk… selon les expériences de lendemains de fêtes. Quoi qu’il en soit, il est temps de se remettre dans les clous de journées normales. Et pour cela, point de régime de famine, frustrant par nature, impossible à tenir sur la durée, source donc d’échappement… et de yo-yo dont le corps, et ses adipocytes (qui stockent le gras), garde indéfiniment la mémoire. Pas question non plus de se poster sur une balance de façon obsessionnelle. Une fois de temps en temps (une fois par semaine par exemple) suffit, histoire de vérifier que l’on est dans la bonne direction, mais l’on peut se fier aussi à son impression de mieux-être dans des vêtements jusqu’ici un peu justes. Pas question non plus de compter les calories au risque de ne plus penser qu’à sa calculette et de perdre l’essentiel du plaisir de manger.

 

Comment retrouver la ligne et avoir un ventre plat ?

Pas de grands bouleversements enfin, où l’on perd ses repères et ses préférences alimentaires. Procédez par petites touches pour une (r) évolution en douceur, plus sûrement durable. Et soutenez les deux principaux organes détoxifiants, le foie et les reins, soumis à de récentes rudes épreuves, en leur fournissant des carburants de qualité, dénués de toxines, un zeste de curcuma et de romarin, de l’eau à volonté.

Enfin, en complément indispensable de cette rééducation alimentaire, de l’activité physique à gogo, au moins 30 minutes par jour : vélo, marche, natation, tout est bon, à condition qu’elle soit régulièrement pratiquée.

Adopter les bonnes règles pour une perte de poids efficace et retrouver la ligne

1/ Retenir le meilleur de l’hiver

Plébiscitez les légumes racines, les éternels et les ex-oubliés carottes, potiron, panais, poireaux, artichaut et chou qui, pour certains, favorisent le fonctionnement du foie, pour d’autres de l’écosystème intestinal, pour d’autres encore la synthèse de la bile. Croquez sans modération pommes, poires et agrumes truffés de vitamines antioxydantes, indispensables au fonctionnement harmonieux de toutes les cellules. Et mangez assis, sans télévision qui parasite les signaux de satiété pour retrouver un poids idéal.

2/ Parier sur le croquant

Une fois la première bouchée avalée, il faut vingt minutes environ au centre cérébral de la satiété pour qu’il se signale. En attendant, mastiquez soigneusement, surtout si l’aliment est cru ou entier, avec une préférence pour les fruits et légumes, les viandes, les crustacés, mais aussi le chocolat noir aux amandes rempli de protéine

3/ Faire de petites portions

Bien élevé, on finit toujours son assiette, alors mieux vaut qu’elle soit petite ! Ne vous resservez que si les signaux de satiété sont encore absents. Et surtout, exilez le plat de service en cuisine pour ne pas y piocher automatiquement.

4/ Ne pas abuser du light

Buvez de l’eau, peu de vin et c’est tout. Les boissons light donnent bonne conscience et le risque est de manger encore plus mal. Une très récente étude a fait le lien entre tour de taille augmenté et sodas light… De même, pour les solides, « faible teneur en matières grasses » crée un effet de halo qui brouille l’addition calorique et fait consommer plus, parce qu’on se croit à l’abri.

5/ Suivre le bon rythme alimentaire

Réorganisez votre journée alimentaire pour manger les bons aliments, aux moments de la journée où ils sont le plus utiles : gras le matin, dense au déjeuner, sucré et gras végétal l’après-midi, léger voire ultraléger le soir. Plus précisément, fromage, pain et beurre pour le petit-déjeuner, viande et/ou poisson en quantité avec féculents et légumes verts au déjeuner, gras végétaux (chocolat, avocat, etc.), fruits et dérivés sucrés au goûter, poisson, fruits de mer ou viande blanche et verdure le soir. Cela sera plus facile pour perdre du poids.

Réponses d'expert : “Il existe des moyens naturels de détoxifier l’organisme et de favoriser la perte de poids.

Réponses d'expert : “Il existe des moyens naturels de détoxifier l’organisme et de favoriser la perte de poids.

Dr Jean-Christophe Charrié
auteur avec Marie-Laure de Clermont-Tonnerre de Se soigner toute l’année au naturel, éditions Prat.

Mettez deux bâtons d’aubier de tilleul dans un litre d’eau froide, portez à frémissement, puis décoction 15 minutes et infusion pendant 10 minutes encore avant de filtrer… Buvez cette tisane toute la journée pour drainer doucement le foie, les reins et la peau et désinfiltrer la cellulite.

Autre détoxifiant, idéal à partir de la quarantaine, la cure de pommes, à pratiquer entre fin janvier et début mars : ne croquer que des pommes, sur une journée au moins… Leur richesse en pectine permet d’emprisonner dans le cholestérol alimentaire avant qu’il ne soit assimilé, de ralentir la libération des glucides qu’elles contiennent pour une utilisation graduelle et de protéger la muqueuse digestive. De plus, des fibres insolubles qui facilitent le transit, des vitamines, des polyphénols, etc.

À éviter

À éviter

Suivre seul un régime. À des degrés divers selon le régime, on prend le risque d’une fonte musculaire, d’une fragilisation des os, d’effets néfastes sur la fonction rénale ou hépatique, de constipation, de troubles du comportement alimentaire accentués par une restriction cognitive lancinante (l’impression d’être toujours privé et donc frustré), de déficit en fer, de perturbations hormonales, etc. Le pratiquer à mauvais escient ou sans l’aide d’un médecin ou d’un nutritionniste. Un régime comporte des risques, de déséquilibre de l’alimentation, notamment pour les personnes plus vulnérables (enfants, grossesse, sportifs, etc.), et de modifications profondes du fonctionnement de l’organisme. La reprise de poids, parfois au-delà du poids initial, à l’arrêt du régime, due à ces modifications alimentaires, justifiées ou non. Il est important d’avoir une bonne hygiène de vie pour perdre du poids et combattre la cellulite.