Archive de mots clés: « tremblements »

Comment vivre avec la maladie de Parkinson ?

Deuxième maladie neurologique la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson concerne 6,5 millions de personnes dans le monde. Bien-Etre et Santé fait le point sur l’état des recherches, les traitements et les conseils pour mieux vivre au quotidien.

 

En France, 175 000 malades souffrent de la maladie de Parkinson, et 10 000 nouveaux cas sont détectés chaque année. La maladie cause environ 3 500 décès chaque année pour un taux de mortalité des parkinsoniens à peu près identique à celui de la population générale. Les difficultés rencontrées par les malades sont nombreuses au quotidien.

 

Les causes de la maladie

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative provoquée par la destruction progressive de neurones du cerveau. La zone touchée s’appelle la substance noire et joue un rôle important dans le contrôle de nos mouvements grâce à la production de dopamine. Lorsque cette substance diminue, les gestes deviennent peu à peu incontrôlables, rigides et saccadés, rendant très difficiles les gestes de la vie quotidienne. Les troubles liés à la maladie de Parkinson apparaissent en général entre 50 et 70 ans et peuvent au départ être confondus avec les signes du vieillissement : l’âge moyen d’apparition de la maladie en France est 57 ans. Si les traitements pour agir sur les symptômes ont beaucoup progressé ces dernières années et permettent de vivre plusieurs années avec Parkinson, aucun traitement ne peut aujourd’hui inverser le processus.

 

Des symptômes parfois méconnus

On assimile souvent la maladie de Parkinson à d’importants tremblements : c’est en effet le symptôme le plus visible de la dégénérescence des neurones, mais loin d’être le seul. Lenteur des mouvements, sensation de raideur, fatigue extrême, douleurs diffuses, problèmes d’élocution assombrissent le quotidien des malades, qui souffrent aussi de problèmes psychologiques caractérisés par la dépression et une forte anxiété. Parkinson est une maladie qui isole et suscite de l’incompréhension : une étude menée par l’association France Parkinson* révèle que la maladie et ses symptômes sont perçus comme un état d’ébriété et/ou un état de drogué dans 77.9% des cas (!), de la simulation dans 74% ou de la folie dans 64.5%… Un constat alarmant contre lequel s’engagent les associations pour faire comprendre le quotidien des malades.

 

Vivre avec Parkinson

En l’absence de traitement pour guérir de la maladie, les malades peuvent toutefois agir sur leur quotidien en traitant les symptômes et en adoptant un mode de vie spécifique. Le maintien d’une activité physique qui stimule la coordination, la mobilité et l’équilibre est essentiel pour les malades. Les patients atteints par la maladie de Parkinson sont également plus sujets à l’ostéoporose : il leur est conseillé de pratiquer des exercices visant à fortifier le squelette et les articulations, et de passer un maximum de temps à l’extérieur pour stimuler la production de vitamine D, importante pour la santé des os. L’alimentation des malades doit être adaptée pour apporter un maximum d’aliments antioxydants naturels et de fibres facilitant le transit.