Archive de mots clés: « sophrologie »

Je développe mon intuition avec la méditation

Nous avons tous en nous une petite voix bienveillante, une sorte de sixième sens qui nous murmure les directions à prendre. Reste à savoir l’entendre pour mieux lui faire confiance avec la méditation guidée.

 

Intuition… commencez par écouter

Avoir du flair, marcher à l’instinct, posséder un sixième sens… Certaines personnes semblent être nées avec une boussole intérieure qui leur confère des dons particuliers d’anticipation. Leur intuition est tellement aiguisée qu’elle laisse d’ailleurs parfois penser à des capacités médiumniques. Il n’en est rien. Nous sommes tous dotés de ce potentiel intuitif que nous savons – ou apprenons – à écouter.

Bon sens émotionnel

Nous sommes tous à l’écoute de notre corps lorsqu’il a faim ou sommeil. Nous répondons à ce ressenti en mangeant ou en dormant. Notre corps s’exprime physiquement, il réagit et ce, pour ses besoins physiologiques comme à sa perception de ce qui l’entoure. N’avons-nous pas tous connu des sensations de malaise inexplicables en présence d’un inconnu, une angoisse injustifiée dans un nouveau lieu ? Notre intuition se manifeste physiquement et c’est à ces signes que nous devons prêter attention.

Le langage de la perception

Qu’elle se traduise agréablement comme par la détente du plexus solaire, ou au contraire désagréablement comme un nœud dans l’estomac, l’intuition est une conviction immédiate aussi profonde qu’irrationnelle. Mais c’est justement parce qu’elle échappe aux lois de la logique et de ce qu’on estime être le bon sens qu’on préfère ne pas l’écouter. Pourtant, la connexion entre le corps et l’esprit se révèle souvent être sans faille, sous réserve d’y être attentif et de ne pas se laisser parasiter, influencer par les dires d’un tiers ou par la peur de l’erreur de jugement.

 

Je connecte mon esprit avec la relaxation

On l’aura compris, développer son intuition, c’est apprendre à écouter le langage de son corps. Mais pour que les signaux transmis soient captés, il faut que l’esprit soit libre, disposé à recevoir et à accepter. Pour se faire, d’aucuns préconisent de pratiquer un art martial spirituel (Tai Chi, Qi Qong), la méditation ou le yoga. D’autres encouragent à travailler son sens de l’observation. Pour se fier à son intuition, d’autres encore invitent à noter ses premières impressions lors d’une rencontre professionnelle ou personnelle, et de vérifier au fur et à mesure de la relation que les premiers ressentis étaient les bons. Toutes valables, ces pratiques se rejoignent dans une seule et même voie : faire sauter les verrous de sa conscience et laisser le champ libre à son esprit.

Leçon de méditation

Leçon de méditation

Certains scientifiques sont formels : méditation et intuition sont intimement liées. Selon eux, la première donne « accès à une cohérence cardiaque qui favorise la connexion à l’inconscient et aux émotions en augmentant les ondes cérébrales ». En pratique, la méditation consiste à se livrer, dans un lieu calme et confortable, à des exercices de respiration profonde (inspiration de 5 secondes et expiration de 5 secondes) 3 ou 4 fois par jour pendant 5 minutes. C’est ainsi que l’état de conscience s’élargit, que le stress diminue et que nous sommes plus réceptifs aux discours de notre voix intérieure.
À lire

À lire

VOUS SAVEZ DÉJÀ  ! Apprenez à vous servir de votre intuition
S’appuyant sur la psychologie et la spiritualité, l’auteur démontre comment se servir de notre intuition dans les différents domaines de notre vie.
Backy Walsh, éd. Dauphin blanc, 22 €.