Archive de mots clés: « otite »

Prenez soin de vos oreilles !

Vos oreilles sont précieuses ! Indispensables mais fragiles, elles peuvent souffrir si on n’en prend pas soin. À la clé : otites, acouphènes, perte d’audition voire surdité… Heureusement, il est possible d’agir dès maintenant pour les préserver pour aujourd’hui et pour demain.

 

Vous prenez soin de votre peau en la tartinant de crème hydratante, vous prenez soin de vos intestins en mangeant beaucoup de légumes, vous prenez soin de votre cœur en faisant du sport… Mais que faites-vous pour vos oreilles ? Adoptez dès maintenant les bons réflexes pour les chouchouter elles aussi…

 

Attention aux bruits trop forts : perte d’audition, acouphènes et surdité

L’oreille est un organe fragile. Les bruits très forts (musique en boîte de nuit ou lors d’un concert, pétards du 14 juillet, feux d’artifice…) peuvent créer un véritable traumatisme qui entraîne la mort de centaines de cellules de l’oreille interne. Cela peut provoquer une perte d’audition, en particulier la perte de certaines fréquences les plus aigües, ce qui peut être particulièrement gênant dans la vie quotidienne.

Dans les cas les plus graves, ce traumatisme peut aussi se manifester par des acouphènes, c’est-à-dire des bruits ou bourdonnements permanents dans une oreille ou dans les deux. Ce problème est particulièrement handicapant et peut parfois mener à une dépression.

La solution pour éviter d’en arriver là ? À défaut d’éviter les concerts et toutes les autres manifestations festives où la musique est à fond, on peut simplement penser à protéger ses oreilles en mettant des boules Quiès. Sans oublier de baisser le son quand c’est possible, par exemple quand on écoute de la musique au casque.

 À lire aussi : Comment vivre pleinement malgré des problèmes d’audition ?

 

Otites : priorité à la prévention

Fréquentes, en particulier chez les enfants, les otites peuvent être très douloureuses. Et pourtant, il existe une solution simple pour s’en prémunir : les protéger du froid en portant un bonnet. Autre bon réflexe à prendre : si vous êtes enrhumé, veillez à ne pas laisser trainer l’infection. Mouchez-vous régulièrement, et faites des lavages de nez plusieurs fois par jour, afin d’éviter que le canal qui relie l’oreille et la région nasale ne s’infecte.

L’été, on n’oublie pas également de bien se rincer les oreilles à l’eau claire après les baignades en piscine ou à la mer, car l’eau n’est pas toujours très propre et peut contenir des bactéries.

 

Se nettoyer les oreilles : oui, mais pas n’importe comment !

 L’hygiène des oreilles est primordiale. Mais attention, il est important de ne pas utiliser de Coton-Tige ! C’est une très mauvaise habitude à oublier définitvement car, en faisant cela, on pousse le cérumen vers le fond de l’oreille, ce qui peut créer des bouchons et amener une perte d’audition. Attention aussi aux sprays lavants, qui sont censés assurer une bonne hygiène. En réalité, ils créent une pression dans l’oreille, qui est très mauvaise pour le conduit auditif. La solution ? Un simple lavage à l’eau claire de temps en temps suffit, pour éliminer le cérumen et les poussières en surface. En revanche, si vous constatez une gêne liée à un bouchon, prenez rendez-vous chez un ORL qui pourra l’enlever avec un appareil approprié.

Avec tous ces bons conseils, vous pouvez maintenant dormir tranquillement sur vos deux oreilles…

5 maladies que vous pouvez soigner à l’homéopathie

Otite, angine, rhume… et si pour soigner vos bouts de chou vous faisiez appel à l’homéopathie ? On fait le tour des principaux remèdes pour ces maux du quotidien avec le livre « Soigner son enfant avec l’homéopathie de 0 à 6 ans », du Dr Pierre Popowski*

 

L’homéopathie n’a cessé de se développer dans les trente dernières années : en préventif ou en curatif, elle apporte des réponses complémentaires aux parents désireux de prendre soin de leur enfant. Les remèdes proposés dans le livre de « pédiatrie pratique » du Dr Popowski sont à utiliser soit au long cours pour éviter les récidives, dans le cas d’angines à répétition par exemple, soit en traitement au moment d’une crise pour soulager les symptômes. Quels maux très fréquents les petites granules réussissent-elles à soigner ?

 

Libérons leurs sinus

Lorsque l’on devient parent ou que l’on fréquente de jeunes enfants, la genèse du mot « morveux » prend tout son sens. Entre 0 et 6 ans, les rhumes, rhinopharyngites et autres infections respiratoires sont la principale cause de fièvre. Si un rhume n’est pas alarmant, il aide les enfants à construire leur système immunitaire, il peut en revanche dégénérer en bronchite, voire bronchiolite : il est donc important de le soigner. En plus des lavages de nez au sérum physiologique ou à l’eau de mer selon l’âge de l’enfant, le Sambuccus Nigra 5CH diminuera la sensation de nez bouché et les suées abondantes. Il peut également être efficace en cas de laryngite ou de crise d’asthme, qui provoquent des réveils nocturnes à cause de la sensation d’étouffement.

 

Arrière, otites

Très douloureuses, les otites concernent de nombreux enfants entre 3 et 7 ans, entraînant une forte douleur au niveau du tympan et une baisse d’acuité auditive chez les petits patients. Selon la cause, différents traitements homéopathiques sont possibles. Dans le cas d’une otite avec reflux, vous pouvez administrer du Cadmium Sulfuricum 7CH. Pour les autres cas d’otites (séreuses, congestives, muqueuses), des Manganum Metallicum 7CH soulageront efficacement votre enfant. Pour les otites externes, qui résultent par exemple de bain de mer ou de piscine l’été, sachez qu’il est possible de les prévenir en glissant une goutte d’huile d’olive dans l’oreille de votre enfant le matin.

 

Aïe, c’est une angine

Autre grande copine des jeunes enfants, l’angine est une infection qui peut se soigner grâce à l’homéopathie lorsqu’elle est virale. Ce qui, rappelons-le, est le cas dans 80 à 90% des angines. L’angine entraîne de la fièvre et une forte douleur dans la gorge, pouvant gêner la déglutition. La réponse homéopathique ? Selon les cas, votre enfant pourra être soulagé par des granules d’Apis Mellifica 7CH, de Belladonna 7Ch ou encore d’Aconit 15 CH. Bien sûr, la prise de ces différents remèdes doit toujours se faire en concertation avec votre médecin qui pourra vous conseiller le meilleur traitement pour votre enfant.

 À lire aussi : L’homéopathie est-elle vraiment efficace ?

 

À lire

À lire

LIVRE_HOMEO_ENFANTSSOIGNER SON ENFANT
AVEC L’HOMÉOPATHIE DE 0 À 6 ANS
Des réponses simples et pratiques aux différentes questions que se posent les parents (actuels ou futurs) pour prendre soin de leur enfant.
Dr Pierre Popowski aux éditions du Rocher ; 2014 ; 224 pages ; 14,90 €