Archive de mots clés: « HUILES »

Les prodiges des huiles

Qu’elle se destine au corps ou aux cheveux, une huile doit toutes ses prouesses à sa composition. Avant de nous parer de cet or liquide, apprenons à l’évaluer.

Similaires de par leur onctuosité mais affichant déjà leurs différences dans leur robe – de l’or pâle au vert miellé –, les huiles se distinguent encore par leur saveur, leur odeur et, surtout, leur composition. Chacune d’elles recèle en effet son propre trésor : une combinaison unique d’acides gras, de vitamines, de minéraux. Et de bien d’autres petites merveilles capables de protéger voire de réparer nos cellules. En s’ajoutant à l’eau d’un bain, les huiles contribuent au bien-être cutané. Combinées à d’autres ingrédients comme des huiles essentielles et des extraits végétaux, elles deviennent des soins de beauté particulièrement bien ciblés. À condition bien sûr de n’utiliser que des huiles de qualité cosmétique, pressées à froid. La chaleur détruit en effet les principes actifs, ce qui anéantit aussitôt leur intérêt cosmétique. En version sèche ou d’origine, les plus prisées de l’univers de la beauté ont toutes leur secret.

Ors liquides : les choix de la rédaction

1/ Institut Arnaud – perle & camélia, huile démaquillante

Ses promesses
Réunir dans un soin démaquillant les pouvoirs apaisants et antioxydants de l’huile de camélia aux vertus anti-âge des perles de culture.

Son plus
Ne laissant aucun film gras sur la peau, ce soin se rince très facilement et convient à tous les types de peaux, même les plus grasses. Il démaquille, nourrit et adoucit la peau.

Son mode d’emploi
Du bout des doigts, massez le produit sur le visage sec puis rincez à l’eau tiède.

Notre avis
Une formule aussi douce qu’efficace. Non comédogène, la texture se rince facilement à l’eau claire sans laisser de film gras. On aime aussi son cadeau bonus : une perle de culture au fond du flacon en attendant d’orner notre poignet.

2/ Klorane – Huile de mangue, sans rinçage

Ses promesses
En été, les filtres UV qu’elle contient protègent les crinières du soleil. Toute l’année, son ingrédient star démêle, nourrit, gaine et fait briller les longueurs.

Son plus
Sans silicone et multifonctions, sa texture au toucher sec redonne douceur et soyeux à la chevelure.

Son mode d’emploi
Vaporisez quotidiennement sur l’ensemble de la chevelure, sèche ou humide, ou déposez une petite quantité dans la main et appliquez l’huile des longueurs aux pointes.

Notre avis
À condition de ne pas le surdoser, ce soin capillaire a de nombreux atouts. Un parfum délicat et gourmand. Un flacon spray très pratique. Une texture fine qui redonne vie aux crinières dévitalisées.

3/ Roger & Gallet – Huile gourmande, fleur de figuier

Ses promesses
Offrir aux peaux déshydratées comme aux cheveux assoiffés une texture réparatrice, riche de quatre huiles végétales et de six huiles de fruits, toutes 100% naturelles.

Son plus
Au service de la douceur, des actifs triés sur le volet, capables de rendre aux peaux sèches et sensibles un toucher velouté dès la première application.

Son mode d’emploi
Vaporisez un peu de produit sur la peau ou les cheveux et massez pour bien répartir.

Notre avis
Parfum de figuier et notes d’agrumes confèrent à ce soin une senteur gourmande. Savoureuse aussi, la consistance du produit, assez grasse pour plaire aux peaux sèches, victimes de tiraillement et de picotements. À utiliser de préférence le soir.

4/ Weleda – Huile de Massage, minceur

Ses promesses
D’un côté, estomper la peau d’orange et déloger les capitons. De l’autre, lisser et raffermir la peau. Le tout, en un mois.

Son plus
Des extraits de jeunes feuilles de bouleau et de romarin s’associent à la racine de petit houx pour favoriser la réduction de la cellulite installée.

Son mode d’emploi
Appliquez le produit après la douche sur une peau encore légèrement humide et faites-le pénétrer par mouvements circulaires en insistant sur les zones concernées.

Notre avis
Cette huile adoucit incontestablement la peau. Pour accroître encore son efficacité, associez-la à deux autres produits phares de la marque : Jus de bouleau, détoxifiant, et Crème de douche gommante au bouleau.

 

Conseils de pharmacien

Conseils de pharmacien

Huile sèche sur peau mouillée
Une huile sèche a pour avantage de pénétrer rapidement dans la peau sans laisser de sensation de gras au toucher, tout en apportant une bonne hydratation. Ces résultats s’expliquent en grande partie par le choix de l’huile ou des huiles intégrant la formule. Car certaines sont naturellement plus légères, plus fluides, et pénètrent en effet plus facilement – citons celles d’onagre, de pépin de raisin, de carthame, de tournesol… Les plus « grasses » sont plutôt utilisées comme huiles de massage ou pour la formulation des soins de nuit.

Les formulateurs cosmétiques peuvent aussi travailler une huile pour obtenir un fini encore plus sec, presque invisible. La pénétration en est améliorée mais cela se fait parfois au détriment de l’intégrité des molécules traitantes présentes dans l’huile. Et on peut faciliter la pénétration d’une huile végétale pure en l’appliquant sur peau humide ou en l’associant à une huile plus légère.

Basiques et indispensables

  • L’huile d’amande douce
    Comme son nom le promet, cette huile végétale assure un flot de douceur aux épidermes les plus délicats. Elle est utilisée principalement pour les bébés et plus généralement sur les peaux sèches et sensibles. Avec quelque 24% d’acide linoléique, sa texture onctueuse restructure, hydrate et adoucit les épidermes malmenés.
  • L’huile de germe de blé
    Avec sa concentration en vitamines E, K, D, B, en bêtacarotènes et en acides gras essentiels, cette huile constitue pour la peau un fabuleux bouclier contre les radicaux libres. Active contre les effets du vieillissement et la perte d’élasticité, on la retrouve souvent dans les soins anti-âge pour le corps ou le visage.
  • L’huile d’argan
    Appelée « l’or vert du Maroc », cette huile est particulièrement riche en acides gras essentiels, en vitamine E et en polyphénols. Ses pouvoirs antioxydants jouent un rôle important dans le renouvellement cellulaire.
  • L’huile de coco
    Très utilisée dans tous les pays tropicaux pour sa capacité à réhydrater la peau et les cheveux, l’huile de coprah (la chair de coco) est très riche en potassium, fer, magnésium, cuivre et zinc, des minéraux indispensables à la protection et au fonctionnement de la vie cellulaire.
  • L’huile d’avocat
    Réputée pour les miracles qu’elle accomplit sur des cheveux secs et en mal d’éclat, cette huile décline aussi ses talents sur des épidermes trop exposés au soleil. Ses vitamines A, B, C, D, E, H, K et PP œuvrent contre le vieillissement des cellules. Sa teneur en insaponifiables assouplit et restructure l’épiderme.
 À lire aussi : Zoom sur les bienfaits de l’huile de coco

 

Les huiles, comment ça marche ?

Basiques ou agrémentées, sèches, solaires, capillaires, démaquillantes, minceur… Plus que jamais tendance, les huiles cosmétiques recèlent plus d’un secret de beauté.

Aussi nombreuses qu’il existe de cultures et d’époques, les huiles végétales ont à leur actif d’innombrables prouesses. Voilà en effet des milliers d’années qu’elles transcendent les massages, embellissent les peaux ou les cheveux, et apaisent même certaines irritations cutanées. Ces dernières années ont vu fleurir une offre de plus en plus importante d’huiles cosmétiques. Y compris l’huile « sèche ».

Nature et technologie
Ce véritable produit plaisir doublé d’une innovation technologique a changé la perception que les femmes avaient des huiles. Car les huiles « pures » étaient jugées trop lourdes, trop épaisses, inadaptées aux peaux grasses, voire occlusives. Et les marques nous ont décliné la texture huile sèche sur tous les fronts de la beauté. Du démaquillant au soin capillaire, en passant par l’hydratant corps, le gel douche et la protection solaire, cet élixir à part épouse désormais toutes les causes esthétiques et les caractéristiques cutanées. Sélectionnées selon leur composition d’origine et donc de l’utilisation souhaitée, elles sont cependant toutes sensorielles, fines, bénéficient d’un toucher sec et, surtout, pénètrent facilement sans laisser de film gras sur la peau. Prisées aussi bien par les beauty-addicts que par les adeptes du tout-naturel, reines des articles cosmétiques, les huiles peuvent véritablement être qualifiées de phénomène de mode.

Origines : multiples
Il existe différentes catégories d’huiles, selon qu’elles sont d’origine animale, végétale ou synthétique. En cosmétique, on utilise généralement les végétales et les synthétiques, dites parfois minérales. Les huiles végétales sont obtenues par extraction de noix, de graines, voire de pulpes. Les huiles minérales, quant à elles, sont issues de l’industrie chimique. On retrouve notamment dans cette catégorie les huiles de paraffine ou encore la vaseline. Elles sont appréciées en cosmétiques pour leur toucher particulièrement agréable. Elles permettent une application facile et une texture plus fluide et plus légère. Après leur évaporation, elles ne laissent pas de résidus gras à la surface de la peau.

Lait, crème, huile : quelle différence ?

Lait, crème, huile : quelle différence ?

En ce qui concerne les bénéfices pour la peau, on peut dire que les huiles sont plus nourrissantes que les crèmes ou les laits dits hydratants. Elles permettent de restaurer la barrière protectrice de l’épiderme et pénètrent beaucoup plus rapidement dans la peau. Autre atout majeur : la formulation du soin. En effet, les soins en base huile sont beaucoup plus faciles à concevoir qu’une émulsion car ils ne contiennent pas d’eau. Pour « figer » les émulsions, les formulateurs doivent ajouter des stabilisants, par exemple des conservateurs. Lesquels sont inutiles lorsqu’il s’agit d’une huile.