Archive de mots clés: « énergie »

L’aryuvedique : puisez dans les ressources de l’eau !

Purifier son corps par une détoxination complète grâce à un cocktail de soins drainants, relaxants et énergisants pour restaurer vos flux vitaux.

 

Éliminez vos tensions avec l’Aryuvédique

Laissez-vous aller sous la brise marine et le soleil de Djerba en testant une cure à l’Athénée thalasso ou à l’Ulysse thalasso incluant les soins communs à toutes les cures (bains et douches, relaxation en bassin, enveloppement d’algues, etc.) auxquels s’ajoute ce petit plus à l’orientale : des gommages, des massages et des modelages inspirés de cultures plus ou moins lointaines dont les connaissances ancestrales sont des sources inépuisables de bien-être et de sérénité.

Vous pourrez ainsi avoir un teint lumineux et une peau saine grâce à un massage Kobido qui vous procure une merveilleuse sensation de relaxation, ou agir sur les couches profondes de votre peau avec le Volto Piu, le must des soins antirides, à moins que vous ne soyez plus attiré par le massage Tuina qui rééquilibre votre énergie vitale. Vous emprunterez à la tradition avec un enveloppement d’algues recelant de prodigieux secrets avant de vous abandonner aux délices d’une relaxation marine par le Watsu. Vous éliminerez vos tensions physiques et psychiques dans ces deux centres qui ressuscitent à merveille l’esprit des thermes antiques où les soins du corps étaient associés au délassement de l’esprit. Relaxation, remise en forme ou détox : à vous de choisir la cure qui vous convient le mieux.

 À lire aussi : Se relaxer avec le Watsu

 

Rééquilibrez vos énergies vitales avec l’aryuvédique

Infos

Infos

RENSEIGNEMENTS
par mail info.resa@thalassopornic.com ou par téléphone au 02 40 82 91 73
Depuis le mois de janvier 2014, Alliance Pornic est le seul centre de thalassothérapie en France qui propose une cure ayurvédique. Reconnu par l’OMS, l’ayurveda est la plus ancienne et la plus répandue des médecines traditionnelles de l’Inde. Un système de santé ancestral toujours pratiqué de nos jours qui intervient sur les plans physique, mental, psychique et spirituel. La cure ayurvédique permet le rééquilibre des énergies selon les 3 doshas : Vata, Pitta, Kapha. Temps privilégié de soins, massages traditionnels, de nutrition adaptée, d’utilisation de plantes et de pratiques respiratoires, cette cure de 6 jours comprend 12 soins thalasso, 6 séances ayurvédiques, 3 ateliers de relaxation et 2 consultations. La pension complète est vivement conseillée afin d’assurer la continuité de la diététique ayurvédique.
 À lire aussi : Alliance Pornic Hôtel Thalasso et Spa**** : plein phare sur les nouveautés

 

Réponses d'expert : L'ayurveda est une analyse de soi

Réponses d'expert : L'ayurveda est une analyse de soi

Dr Sylvie Tanguy
Médecin généraliste

« Avec mes connaissances en ayurveda, je sais maintenant ce que mes patientes ont comme problème. L’ayurveda est une analyse de soi qui est née en Inde, mais en Inde il n’y a pas l’eau de mer. L’essentiel est de définir le déséquilibre de la personne afin de l’orienter vers les bons soins. Les massages ainsi que les soins d’hydrothérapie suivis du hammam et du sauna, mais aussi le yoga et les étirements, la méditation, la sophrologie, l’hypnose et la diététique contribuent à conserver ou à rétablir l’équilibre des énergies. »

 À lire aussi : Massage du corps pour se relaxer ou à but médical

 

Je recharge mes batteries

L’année s’achève et entraîne avec elle le moral et le tonus. Une réalité, mais pas une fatalité quand on suit ces petites astuces pour se « rebooster » afin d’éviter la fatigue.

 

Je m’entraîne à l’entrain

Les jours n’en finissent pas de raccourcir. Le froid et la fatigue se sont copieusement installés. Le quotidien a toujours son lot de contraintes. Et quand l’appel de la couette prend le pas sur les envies, que la moindre petite tâche ressemble à une montagne à gravir avec un sac de plomb sur les épaules, c’est assurément le signe que les batteries physiques et morales, sont bel et bien à plat.

Retrouver l’envie d’avoir envie

Où puiser l’énergie lorsqu’on n’a goût à rien ? Comment se réconcilier avec l’optimisme quand tout semble fade, répétitif, inutile, vain ? Accentué par la saison et son manque de luminosité, le « blues » hivernal donne souvent l’impression de tourner en rond dans une pièce obscure et sans fenêtre, fermée sur un lendemain meilleur. Et pourtant, il suffit de pousser la porte pour (re)trouver les petits plaisirs qui font le plus grand bien. Des choses égoïstement simples, mais néanmoins agréables comme celui de prendre un bain en écoutant sa musique préférée, diner avec une amie chère ou aller voir un film drôle.

Faire le plein de positif

Recharger ses batteries, c’est commencer par penser à soi et éviter le coup de blues. Se remplir d’émotions positives pour chasser les négatives, s’extraire par petites touches de ce qui nous pèse, et sentir peu à peu les bienfaits de ces petits objectifs que l’on se fixe au jour le jour. Ils opèrent de façon inconsciente sur le dynamisme et, comme un goutte à goutte, reconstituent les réserves d’énergie qui font défaut.

 

Je me prends en main

On le sait, le corps et l’esprit entretiennent d’étroites relations. Quand l’un va mal, l’autre emboîte son pas. Et inversement. Voilà pourquoi recharger ses batteries passe aussi par prendre son corps à cœur.

Se dépenser pour regagner le moral

L’être humain possède trois batteries : physique, mentale et émotionnelle. C’est parce qu’elles fonctionnent en synergie qu’il est important de prendre soin des trois. Quand la première est à plat, ses carences retentissent sur les deux autres. Comprenez par là que l’hygiène de vie et la remise en forme physique contribuent largement à la recharge de ces trois batteries. Pour cela, il suffit de manger équilibré, de bien dormir et surtout de pratiquer un sport, ne serait-ce qu’un footing de 20 minutes trois fois par semaine, ou marcher dix minutes en milieu de matinée. Rien de tel pour faire le plein d’endorphines, hormones du plaisir.

L'art de la sieste

L'art de la sieste

Ignorant toutes ses vertus, on s’accorde rarement le droit à un petit somme pendant la journée. Seulement voilà, la sieste n’est pas l’apanage de la digestion d’un bon repas en période de vacances ! En effet, plusieurs études ont montré que dormir une vingtaine de minutes entre 13h et 17h stimulait le système immunitaire, diminuait les risques d’accidents cardiovasculaires et surtout gommait la fatigue nerveuse. Résultat, elle améliore les performances et la concentration dans les heures qui suivent. Elle facilite aussi l’endormissement nocturne.
À lire

À lire

« La Pensée Positive, C’est Malin »,
Aurore Aimelet, Editions Quotidien Malin, 6€.

Suivez ce guide pratique bourré de conseils et d’exercices faciles à réaliser. Il apprend à se réconcilier avec l’énergie et l’optimisme au quotidien.