Archive de mots clés: « Coloration cheveux sans ammoniaque »

Mettez votre coloration au bio

Sans ammoniaque, la coloration naturelle séduit de plus en plus pour nos cheveux. BIEN-ÊTRE & Santé fait le tour de la question: composition, application, tenue, découvrez ses atouts.

 

Vous pensiez qu’une coloration naturelle se résumait à la palette de couleurs (déjà très large) offerte par le henné ? Point du tout, il existe aujourd’hui une grande variété de teintes pour nos cheveux, obtenues de manière naturelle. Sans produits chimiques qui agressent la fibre capillaire, une coloration végétale apporte de la brillance, du gainage et du volume à la chevelure. Et quoi d’autre ?

 

Qu’est-ce qu’une coloration bio ?

Un produit de coloration bio est réalisé à partir d’un mélange d’extraits naturels de plantes, dont les racines, feuilles ou fleurs sont broyées afin de fournir des pigments. On sait en produire environ une centaine. Ces pigments sont ensuite mélangés à de l’eau chaude, de la pâte, et forment à l’arrivée un mélange qui enveloppe et gaine la fibre capillaire tout en la colorant.

Dans une vraie coloration bio, les formules sont 100% naturelles, sans oxydants ni ammoniaque, par exemple. La couleur tient environ 3 à 4 semaines : si on trouve à peu près toutes les nuances du blond au noir en version naturelle, la coloration bio ne permet pas de changer radicalement de couleur et passer du brun au blond ou inversement.

 

Comment bien préparer ma coloration naturelle ?

Contrairement aux colorations avec ammoniaque, la coloration bio s’applique impérativement sur un cheveu propre et sec, ce qui nécessite une préparation de la chevelure. Il est important d’aérer les écailles et de nettoyer les cheveux avant l’application. Un shampooing aux herbes avec un ph neutre, (aux orties par exemple) ouvre les écailles ; un masque à l’argile élimine ensuite les dernières impuretés et oxygène le cuir chevelu. Le cheveu doit être parfaitement sec avant l’application : on prend donc le temps de sécher mèche par mèche sa tignasse.

C’est ensuite que cela se corse, car pour composer le reflet de votre choix, il faut mélanger plusieurs poudres de pigments (achetés en boutique bio ou enseignes spécialisées) à de l’eau chaude. Le conseil d’un professionnel sur le juste dosage est indispensable si vous décidez de faire votre propre tambouille.

 

Comment s’applique une coloration bio ?

Une fois la poudre de pigments mélangée à de l’eau chaude, la pâte s’applique au pinceau sur des mèches très fines : mieux elle adhère, et meilleur sera le résultat. La manœuvre est assez longue, armez-vous de patience et, idéalement, de quelqu’un pour vous aider.

Une fois que toute la chevelure est recouverte, on laisse poser environ 30 à 45 minutes en surveillant attentivement la teinte des cheveux. Pour favoriser l’imprégnation, n’hésitez pas à vous enturbanner de cellophane.

Rincez ensuite abondamment, puis utilisez un soin après-shampooing adapté aux post-colorations, qui va démêler et fixer la couleur. Laissez poser environ 10 minutes avant de rincer de nouveau, et attendez au moins 12 heures avant de faire un shampooing, sous peine de voir toute votre couleur disparaître dans la bonde.

 

Comment vieillit une coloration naturelle ?

Si le dosage est correctement effectué, la couleur va s’éliminer peu à peu au fil des shampooings, jusqu’à disparaître complètement au bout d’un mois environ. Lorsqu’on passe du côté cheveux bio, les professionnels conseillent de s’y mettre pour de bon, en éliminant les shampooings, après-shampooing et soins capillaires contenant des produits chimiques.