Archive de mots clés: « Brûlures d’estomac »

Prévenir et soulager le reflux gastro-œsophagien (RGO)

Emmanuelle, 29ans : après les repas, j’ai parfois des aigreurs d’estomac et des brûlures jusque dans la gorge. Mon alimentation est-elle en cause ? Quelles précautions prendre ?

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) se définit par le retour d’une partie du contenu gastrique dans l’œsophage. Les deux symptômes typiques sont le pyrosis, caractérisé par une brûlure ascendante le long du sternum et pouvant irradier vers les mâchoires, et les régurgitations qui correspondent à une remontée de liquide acide dans la gorge. La douleur des brûlures d’estomac n’est pas ascendante.

Les conséquences du RGO : œsophagite et ulcère

On estime que 30 à 45 % des Français présentent des symptômes de RGO au moins une fois par mois, et 5 à 10 % tous les jours. Le RGO devient pathologique lorsqu’il provoque, à la longue, une inflammation chronique de l’œsophage (œsophagite) qui peut se compliquer en ulcère d’estomac. Si les symptômes sont peu fréquents et peu gênants, il est possible de les prévenir et/ou de les soulager en respectant des mesures hygiéno-diététiques simples.

Surveiller son alimentation

Certains aliments ont tendance à stimuler la sécrétion d’acide gastrique et à aggraver les brûlures. Les plus nocifs sont les agrumes et leur jus, les tomates, les plats épicés, les condiments, la menthe, le miel et les confitures, le chocolat. Évitez également les boissons gazeuses, alcoolisées, le café. Les aliments gras peuvent favoriser le reflux en ralentissant le passage des aliments de l’estomac vers l’intestin. Attention aussi au stress, au tabac, aux chewing-gums, à un excès de poids.

Favoriser une bonne digestion

La position penchée en avant ou la sieste allongée après le repas compromettent une bonne digestion. Même si leur efficacité demeure limitée, des mesures posturales peuvent contribuer à diminuer les reflux. Fractionnez les repas, évitez les repas trop copieux ou trop gras le soir ; respectez un intervalle de deux heures entre dîner et coucher. Pour limiter les renvois dus à l’absorption d’air, mangez lentement assis à table. Buvez en dehors des repas pour ne pas augmenter le volume contenu dans l’estomac. Ne portez pas de vêtements trop serrés qui entraînent une hyperpression abdominale. Surélevez la tête de votre lit avec des cales placées sous ses pieds.