Archive de mots clés: « bowl »

Les recettes santé du moment se servent dans des bols !

Vous pouvez jeter vos assiettes, elles ne serviront plus à rien, sauf éventuellement à (re)décorer vos murs. Désormais on mange dans des bols. Sucré, salé, exotique, il y en a pour tous les goûts. SMOOTHIE BOWL, POKE BOWL ou BUDDHA BOWL, on vous embarque dans la sphère de la cuisine qui fait rage sur les réseaux sociaux.

 

Côté sucré : des fruits et des fruits pour un Smoothie bowl pêchu. Côté salé, le Poke bowl hawaïen et son assaisonnement irrésistible ; ou alors on mixe les idées et on crée le Pink Bowl – un mélange de Buddha bowl et de Poke bowl.

 À lire aussi : Envie d’un bon bol… de graines ?

 

Découvrir nos recettes servies dans des bols :

·   Le smoothie bowl pechu

·   Le poke bowl saumon

·  Le Mix buddha bowl et poke bowl = le PINK BOWL

Ayez du bowl en cuisine

Vous pouvez jeter vos assiettes, elles ne serviront plus à rien, sauf éventuellement à (re)décorer vos murs. Désormais on mange dans des bols. Sucré, salé, exotique, il y en a pour tous les goûts. Du BOWL CAKE au POKE BOWL en passant par le SMOOTHIE BOWL, on vous embarque dans la sphère de la cuisine qui fait rage sur les réseaux sociaux.

 

Détaillons cette tendance qui a débuté en mode sucré et qui se décline aujourd’hui en mode salé. Dans l’ordre : Bowl Cake, Smoothie Bowl, Buddha Bowl, Ramen Bowl et Poke Bowl. Instagram et Pinterest sont littéralement envahis par cette vague toute ronde.

1 / Le premier né : le BOWL CAKE fait une entrée fracassante au printemps 2015

Mais qu’est-ce donc, au juste ? Un bonheur de simplicité et le moyen d’attaquer la journée avec un vrai petit déjeuner complet. Car son objectif était bel et bien de révolutionner nos petits déj. Côté ingrédients : du lait (d’amande, de soja ou de vache), des céréales (muesli, sarrasin, flocons d’avoine), un œuf et un peu de levure suffisent. Quelques minutes au four à micro-ondes, et le « gâteau-bol » – en français c’est moins bien, on n’y peut rien – est fin prêt. On note l’absence de farine et dans la plupart des recettes qui peuplent la toile, l’absence de beurre également ; enfin, l’ajout de fruits frais en morceaux çà et là. Healthy jusqu’au bout du bol.

 

2 / Le numéro 2 qui a suivi de très très près, disons, printemps/été 2015, est le renommé SMOOTHIE BOWL

Là, on peut même parler de déferlante : Pinterest a frôlé l’OD et les comptes Instagram des foodistas ont enflé comme jamais. Le smoothie bowl est devenu in-dis-pen-sable, point.
Au petit déjeuner ou à n’importe quelle heure de la journée, le smoothie bowl a sa place et détrône aisément son camarade le cake bowl. Il n’a du smoothie que le fruit, c’est-à-dire l’essentiel, sauf qu’adieu paille bonjour cuillère : on ne boit plus le smoothie, on le mange. Cerise sur le gâteau, il est beau : on expose même ses créations comme des œuvres d’art (jetez donc un œil sur Pinterest)

Plus qu’une alternative au traditionnel porridge ou au muesli, c’est un concentré de vitamines et un vrai cocktail énergisant. Mais que mange-t-on précisément ? En résumé, des fruits frais et des graines. Pour la base, c’est comme un smoothie : dans un blender, on met des fruits et du lait végétal (lait d’amande, de soja, d’avoine, etc.). Attention, ici, la moitié des fruits choisis (la banane est souvent présente) sont congelés, ce qui confère à cette base son côté « solide ». Suffisamment en tout cas pour accueillir et supporter les fruits frais coupés en morceaux. Le côté crunchy viendra du muesli ou du granola qu’on saupoudre en garniture (« topping » pour les pros).

Autres toppings possibles et bienvenus : les graines de chia (rassasiantes), les graines de sésame (particulièrement riches en antioxydants), les graines de courges. Si on a faim de fibres et de magnésium, on peut faire un peu de place aux oléagineux : amandes, noix, noisettes. Comme on est sympa, on vous donne la recette du smoothie bowl pêchu.

 

3 / Les numéros 3, 4 & 5 : BUDDHA BOWL, RAMEN BOWL et POKE BOWL, c’est 100 % 2016

L’ère du salé a sonné et la variété fait frémir nos papilles… Commençons par le BUDDHA BOWL. Plusieurs théories sur l’origine de ce curieux nom. Le ventre rebondi de Bouddha ou l’aumône que faisaient dans le temps les moines bouddhistes dans des bols pour leur repas.
Quoiqu’il en soit, le buddha bowl vise à être un repas complet et équilibré. Tour à tour végé ou vegan, on voit s’inviter dans ces bols de multiples ingrédients, crus ou cuits, des textures différentes, du chaud et du froid. Une belle place est faite à la verdure (salade, feuilles d’épinards, kale…), aux légumineuses (lentilles, pois, fèves…) et aux céréales (quinoa, boulgour, riz…). Viennent souvent s’ajouter des graines et une sauce – souvent gourmande, ce qui ne gâche rien. Le RAMEN BOWL. Bon, étant donné que c’est une soupe, le côté bol semble faire sens. Et le ramen existe depuis un bail. Donc rien de vraiment nouveau sous le soleil du ramen bowl (sauf si pour vous la soupe de nouille évoque les sachets d’instantanés des années 80), si ce n’est un retour grâce à ce « bowl », qui connote healthy.

Petit rappel, le Ramen, c’est du bouillon, des nouilles, de la viande, des légumes et des herbes. Donc on reste dans la cuisine-santé-qui-fait-du-bien. C’est nippon et ça vient de Chine. On peut le faire soi-même, on peut surtout le déguster un peu partout : contrairement à ses camarades précités, on le trouve dans de nombreux petits et grands restaurants. Enfin, le petit chouchou du moment : le POKE BOWL. Pourquoi « poke » ? Traduit de l’anglais, ça donnerait de la « pichenette » (on sait également que Facebook a fortement usé du « poke ») et de là à voir un lien avec ce met divin – basé sur du poisson cru – il y a nettement plus qu’un pas. C’est en creusant du côté du hawaïen – car le poke bowl arrive tout droit from Hawaï – qu’on comprend mieux cette appellation. Car littéralement « poke » signifie « dés » ou « cubes », et quand on regarde dans son bol, on trouve bel et bien des dés cubiques. Ouf.
Mais qu’est-ce donc que ce poke bowl ? Amis, veggie, amis vegan, d’avance pardon. Du poisson cru. Et une marinade qui y est pour beaucoup dans la singularité de ce plat. C’est frais, c’est léger, c’est une merveille, on aime follement. Une recette délicieuse ici et pleins d’autres sur le Web. Et comme audace et bien-être & santé ne font qu’un, voilà un mix entre le Buddha bowl et le Poke bowl : le Pink bowl. Home made, rien que pour vous.