Archive de mots clés: « bienfaits du chant »

3 bonnes raisons de chanter à pleins poumons

La finale de l’Eurovision a lieu le même jour et à la même heure que la finale de The Voice. C’est un peu David contre Goliath, l’OM contre le PSG ou le chou kale contre l’épinard. Bref, c’est l’heure du duel ultime. Mais aussi l’occasion de faire le point sur les vertus du chant.

 

Car si on doit trouver un point commun à ces deux télé-crochets, c’est bien le chant. Une activité qui n’est pas l’apanage des chanteurs en herbe de ces émissions au suspense haletant. Si tout le monde ne chante pas juste (cf. l’Eurovision), tout le monde chante (sous la douche, ça compte aussi). Ce qui est unique pour une « activité » (n’est-ce pas comme cela que l’on qualifie le chant ?). Mais pourquoi donc un tel succès ? Parce que chanter fait du bien. Physiquement bien sûr, mais au moral aussi. Vladimir Jankélévitch n’a-t-il pas écrit : « Celui qui parle tout seul est un fou, mais celui qui chante tout seul, comme l’oiseau, sans s’adresser à personne, est simplement gai » ?

 

Chanter : de l’émotion en barre et de la confiance en soi

Lorsque l’on chante, plus qu’ « une jolie voix », c’est l’émotion qu’elle suscite qui nous touche. Les sensations qui accompagnent le souffle peuvent être puissantes. Or, la concentration est une des clés pour accéder à ces sensations. Car, comme pour la relaxation ou la respiration, canaliser son énergie, quel que soit le chemin emprunté, et le chant en est un, réduit le stress et rassérène. Lorsque l’on chante, la respiration se fait par le ventre ce qui lui confère un pouvoir libérateur. Un peu comme pour un cri, les émotions sortent. Ce qui n’implique pas de crier lorsque l’on chante. Trouver sa voix – ce qui n’a rien à voir avec le fait de chanter comme Céline Dion –, c’est apprendre à la poser, ce qui permet également de s’affirmer, de gagner en confiance en soi, en assurance.

 

Chanter : du sport pour tout le corps

Qu’on se le dise, chanter, c’est mettre 300 muscles en mouvement. Des zygomatiques aux muscles dorsaux en passant par les jambes. Car lorsque l’on chante il convient de bien se tenir – la circulation du son n’en sera qu’améliorée. Tous les muscles autour de la colonne sont également sollicités. Les muscles faciaux, bien sûr, sont très engagés : comment sortir un son digne de ce nom sans articuler ? Poussez la chansonnette est donc une excellente idée pour entretenir la jeunesse de vos traits et l’élasticité de votre peau. Exit les crèmes anti-rides.

 

Chanter, c’est bon pour la santé

Une étude britannique affirme que chanter dans une chorale permet à des patients atteints d’un cancer d’augmenter les chances de leur traitement, mais aussi de prolonger la rémission. Le Dr Ian Lewis et son équipe, qui ont mené cette étude, ont effectués des prélèvements salivaires après une heure de chorale pour les comparer aux prélèvements faits avant : le niveau de stress (lié au cortisol mesuré) avait baissé et le système immunitaire de ces patients chanteurs était dopé grâce à une importante production de cytokine. Dans un autre registre, chanter pourrait améliorer certains troubles du sommeil comme les ronflements et l’apnée du sommeil. Les exercices vocaux musclent les tissus liés à la respiration – les muscles de la gorge et du palais –, ce qui peut permettre une amélioration. Vous avez maintenant toutes les excuses du monde pour chantonner, fredonner, gazouiller ou vocaliser et vous égosiller.