Archive de mots clés: « bien-être »

Stop aux préjugés sur la santé

Le Dr Alexandra Dallu fait la peau aux préjugés tenaces qui nuisent à notre santé : 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien, un livre à dévorer d’urgence pour se coucher moins bête.

 

Voilà un livre à la fois utile et instructif, préfacé par l’immense Teddy Riner (oui, on est fans, on assume), qui donne une mine d’informations sur notre santé et notre mental, tout en rétablissant la vérité sur certaines idées reçues qui traversent les époques. Et ça dézingue tous azimuts : santé, alimentation, sport, sommeil, hormone, génétiques… grâce à des arguments scientifiques rendus très accessibles, le Dr Dallu nous explique pourquoi il faut changer certaines habitudes.

Des questions existentielles enfin résolues

Vin rouge ou blanc, même combat ? Où se cachent les vrais apports en calcium ? Le gluten free, est-ce vraiment la vie ? Doit-on manger plus en hiver ? Le sport fait-il maigrir ? Etre de mauvais poil pendant ses règles, est-ce inévitable ? La génétique impacte-t-elle notre longévité ? Autant de questions auxquelles on entend des réponses aussi variées que les croyances de notre entourage : en refermant ce livre, vous serez en mesure de clouer le bec à vos contradicteurs dans les dîners.

Des arguments élaborés et accessibles

Ce qu’on aime dans cet ouvrage, c’est le ton à la fois très accessible et les arguments scientifiques qui étayent chacune des explications du Dr Dallu. Pas de « on dit », ou de conditionnel, tout est justifié, et dans le domaine du bien-être et de la santé, on aime.

À lire

À lire

WEB_Les-100-idées-reçues-qui-vous-empêchent-d'aller-bien-_c1Un ouvrage qui risque d’ébranler certaines de vos certitudes, pour le meilleur !
LES 100 IDÉES REÇUES QUI VOUS EMPÊCHENT D’ALLER BIEN
Dr Alexandra Dallu, éditions Leduc, 2016 , 350 pages. Prix : 18 €.

 

Ces idées reçues qui nous empêchent d’aller bien

On croit tous dur comme fer à certains préceptes que l’on entend depuis toujours… et parfois on a tort.

 

Découvrez de nombreux autres préjugés à oublier dans l’ouvrage :
100 IDÉES REÇUES QUI VOUS EMPÊCHENT D’ALLER BIEN
Dr Alexandra Dalu, éditions Leduc.

S’activer pour gagner en sérénité

Tricot, dessin, peinture, jardinage, couture, musique, photographie, bricolage… Autant d’activités qui nous accaparent – si on le veut bien – pour le meilleur, jamais pour le pire.

 

Qui doute des bienfaits des activités manuelles chez nos enfants ? Personne. Une part de l’apprentissage se fait en manipulant, mais pas seulement. Ce type d’activité permet également à un enfant de développer, à la manière d’un artisan, son intelligence et sa capacité à donner forme à quelque chose dans sa tête. Attention et concentration sont au rendez-vous, deux précieuses aptitudes… Et chez les adultes ?

 

Travailler la matière pour apaiser son esprit

On ne compte plus les témoignages de celles et ceux qui bricolent, jardinent, tricotent, font de la couture et qui y associent une forme de sérénité. Pourquoi ? Parce que travailler la matière, la voir se transformer sous l’action de nos mains, apprendre les bons gestes et la précision qui permettent de faire un pull, fabriquer un meuble, créer des pâtisseries, coudre, dessiner sont des activités qui développent toutes sortes de compétences intellectuelles : réflexion, sens de l’espace, calcul et géométrie, inventivité et créativité. Et ce qui permet tout ça ? L’attention et la concentration qui exigent calme et précision, les clefs pour un esprit serein.
Pascal, en son temps, affirmait « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre ». Difficile de le contredire. Commencer par mettre la main à la pâte ou les mains dans le cambouis serait sans doute un bon début.

 

Des activités pour le plaisir

Le choix est vaste et pour certains d’entre nous, c’est plus un handicap qu’autre chose. Pensez à ce qui pourrait vous faire plaisir. Si vous manquez de savoir-faire, rien ne vous empêche de vous lancer dans une activité tout en étant accompagné. Il y a pléthore de tutos – pas toujours très regardables – sur YouTube. Sinon, des cours en ligne comme ceux proposés par Skilleos – structurés et agréables à regarder – existent ; vous pouvez contracter un abonnement mensuel ou acheter des cours à vie ! Exemple : Le programme de couture. Il a été conçu autour de 8 projets pratiques pour vous permettre de maîtriser les différentes techniques de couture (les plus simples, mais aussi les plus élaborées). Quantitativement parlant, ce sont 6 heures de cours dispensées en 91 vidéos. Le tout pour moins de 10 € par mois si vous optez pour l’abonnement mensuel (accès illimité sur ce cours durant le mois) ou pour 69,90 € pour un accès à vie ! Vous n’êtes pas couture ? Tournez-vous vers le dessin, le piano, la décoration d’intérieur, etc.

De plus, quand on réalise quelque chose de ses propres mains, outre le plaisir et la joie de voir les choses se transformer, on ressent énormément de satisfaction et on gagne en estime de soi ! Faire des choses avec ses mains met en action nos neurones – le philosophe Matthew B Crawford (lire l’encadré ci-dessous) affirme que « le travail manuel peut même se révéler beaucoup plus captivant d’un point de vue intellectuel que tous les nouveaux emplois de l’ “économie du savoir” ».

À savoir

À savoir

Matthew B. Crawford est philosophe. Dans son premier livre, Eloge du carburateur (paru aux éditions de La Découverte et traduit par Marc Saint-Upéry), mêlant anecdotes, récit, et réflexions philosophiques et sociologiques, Matthew B. Crawford montre que ce « travail intellectuel » dont on nous rebat les oreilles, se révèle pauvre et déresponsabilisant. À l’inverse, il restitue l’expérience de ceux qui, comme lui (il est philosophe mais également réparateurs de moto), s’emploient à fabriquer ou réparer des objets – dans un monde où l’on ne sait plus qu’acheter, jeter et remplacer.

Son second ouvrage, vient de paraître en France :

CONTACT_CRAWFORDCONTACT – POURQUOI NOUS AVONS PERDU LE MONDE ET COMMENT LE RETROUVER
Aux éditions de La Découverte.