Archive de mots clés: « aquafusion »

Sport aquafusion, la nouvelle manière de perdre du poids

Nous connaissions l’aquagym, l’aquabiking, l’aquaboxing, l’aquapalming… Déjà précurseur avec l’aquarunning, l’Espace Récréa, qui gère et anime des centres aquatiques partout en France, a su créer le buzz avec sa dernière activité, l’aquafusion.


En quoi consiste cette variante de l’Aqua bike ?

Le cours d’aquafusion consiste à faire du vélo piscine, des haltères, mais aussi du trampoline dans l’eau pour jouer sur les quatre différentes parties du corps. « Nous avons essayé de trouver un équilibre entre le haut et le bas, explique Cyril Chapron, responsable des activités d’Espace Recréa. Aucun muscle, aucune partie du corps ne sont négligés. Dans l’eau, la résistance est multidimensionnelle.» Avec l’atelier vélo et celui avec le trampoline, vous tonifiez les jambes, galbez vos fessiers et travaillez les abdominaux. Quant aux enchaînements avec les haltères, vous sollicitez les triceps, biceps, le dos, la ceinture scapulaire…


Je vais vraiment m’affiner avec ce vélo de piscine ?

« Préparez-vous à fondre », c’est ce qu’annonce les créateurs de ce véritable circuit training dans l’eau, en small group et à haute intensité. « Je me suis basé sur une méthode d’entraînement qu’utilisent les sportifs de haut niveau pour améliorer leurs capacités physiques générales, l’anaérobie lactique. Il s’agit de travailler sur des séries courtes, mais très intenses, avec une notion de récupération contrôlée. Vous allez donc utiliser les glucides dans le sang, les réserves et le foie. Par conséquent, exploiter toutes les réserves en glycogène et énergétiques dans le corps. » Et tout cela sans regarder votre montre.


Combien vais-je perdre de calories avec l’aquafusion ?

Difficile de connaître le nombre exact. Tout dépend des personnes, de votre métabolisme de base et de l’intensité que vous allez y mettre. « Une chose est sûre, en stimulant vos muscles, vous augmentez le nombre de leurs fibres et leur résistance. Ainsi, non seulement vous allez taper dans les lipides, mais vous dépenserez plus de calories au repos. » Qui dit plus de fibres musculaires, dit plus d’énergie pour les alimenter…

Est-ce que je risque de me blesser ?

Même si vous n’êtes pas très en forme, effectuez des sauts, sollicitez fortement votre cœur… Pas de panique ! Le prof vous propose toujours des variantes si vous êtes en difficulté. Sachez aussi que dans l’eau les chocs articulaires sont amoindris. « 25 à 30 % du poids sont utilisés. Les chocs sont donc moins violents que sur la terre ferme. Prenez aussi en compte que dans l’eau, vous exploitez environ 10 % de vos capacités cardiaques en moins. » Quoi qu’il en soit, respectez votre corps et écoutez-le !


Respectez votre niveau en aquacycling !

Cours un peu guerrier, l’aquafusion reste dans le même registre que le grit et autres crossfit des salles de fitness. Si tout le monde peut essayer, mieux vaut avoir l’esprit combatif. Alors, si vous reprenez le sport, redémarrez avec de l’aquaforme, un aquafit avec des steps ou encore un aquabalance avec des frites. Trop facile ? Montez d’un cran avec l’aquabuilding ou l’aquaboxing. Toujours trop facile ? Vous êtes prêt…

À lire

À lire


LES FONDAMENTAUX DE L’AQUAFUSION
Déjà adopté par plus de 35 000 nageurs et encadrants, cet ouvrage est un véritable best-seller dans le monde de la natation !
Michel Pedroletti, éditions Amphora, 280 pages, 24,50€