Archive de mots clés: « angine »

À quoi sont dus les maux de gorge et quand consulter ?

Ophélie, 32 ans, Périgueux : j’ai souvent mal à la gorge. La cause de cette douleur est-elle toujours virale ? Et quand faut-il consulter son médecin ?

 

Un mal de gorge est une affection banale qui peut traduire plusieurs types d’affections. Une inflammation du pharynx, ou pharyngite, se manifeste par une douleur de la partie centrale de la gorge et une gêne à la déglutition de la salive ou des aliments (dysphagie). On parle communément d’angine, ou d’amygdalite, quand l’inflammation s’étend aux amygdales qui sont enflées et rouges, parfois couvertes de points blancs (angine blanche). La fièvre est fréquente, l’état général altéré et les douleurs peuvent s’étendre aux oreilles. Enfin, une atteinte du larynx, ou laryngite, se traduit par une voix rauque et un enrouement pouvant aller jusqu’à l’extinction de voix (aphonie). Elle s’accompagne parfois d’une toux impressionnante, en particulier chez le jeune enfant.

Mal de gorge : virus et bactéries en cause… mais pas seulement

Le mal de gorge est très souvent le premier symptôme d’un refroidissement : il peut être suivi par l’apparition d’une toux, d’un rhume… En hiver, les virus et les bactéries sont souvent les premiers suspectés. Mais d’autres facteurs peuvent être en cause, que ce soit en hiver ou en été : tabagisme, exposition à des polluants atmosphériques, air trop sec, surmenage de la voix, alimentation épicée, allergie… Tous ces facteurs peuvent irriter la gorge et déclencher l’inflammation. En prévention, supprimez les divers facteurs irritants : évitez de fumer, ne sortez pas pendant les pics de pollution, mettez votre voix au repos… Veillez aussi à éviter les brusques variations de température. Dans la maison, pensez à humidifier l’atmosphère si nécessaire (afin d’éviter de respirer un air trop sec et donc irritant). Quand les températures baissent et dans les endroits climatisés, prenez l’habitude de porter une écharpe ou un foulard pour maintenir le cou au chaud, et éviter les courant d’air froid.

Prudence en cas de maux de gorge avec douleur intense et/ou fièvre

Le traitement conseillé à l’officine pour traiter le mal de gorge doit aboutir à une disparition rapide des symptômes. S’il n’y a pas d’amélioration après trois à cinq jours, une consultation médicale s’impose. Les signes qui doivent vous alarmer sont des douleurs intenses, une fièvre élevée et persistante, des maux d’oreille, des ganglions au niveau du cou ainsi que des sensations de brûlures thoraciques.

Gare au streptocoque A !

Des maux de gorge chez l’enfant doivent faire évoquer la survenue d’une maladie infantile type scarlatine, oreillons ou encore rougeole. N’hésitez pas à consulter car ce sont des maladies très contagieuses. Et, y compris chez les adultes, il ne faut pas non plus négliger le risque d’angine à streptocoque hémolytique A pouvant donner lieu à des complications sévères. D’où l’importance de faire un test de diagnostic rapide (TDR), disponible en pharmacie et chez les médecins généralistes. S’il est positif (angine bactérienne et non virale), le médecin pourra prescrire une antibiothérapie.

 

5 maladies que vous pouvez soigner à l’homéopathie

Otite, angine, rhume… et si pour soigner vos bouts de chou vous faisiez appel à l’homéopathie ? On fait le tour des principaux remèdes pour ces maux du quotidien avec le livre « Soigner son enfant avec l’homéopathie de 0 à 6 ans », du Dr Pierre Popowski*

 

L’homéopathie n’a cessé de se développer dans les trente dernières années : en préventif ou en curatif, elle apporte des réponses complémentaires aux parents désireux de prendre soin de leur enfant. Les remèdes proposés dans le livre de « pédiatrie pratique » du Dr Popowski sont à utiliser soit au long cours pour éviter les récidives, dans le cas d’angines à répétition par exemple, soit en traitement au moment d’une crise pour soulager les symptômes. Quels maux très fréquents les petites granules réussissent-elles à soigner ?

 

Libérons leurs sinus

Lorsque l’on devient parent ou que l’on fréquente de jeunes enfants, la genèse du mot « morveux » prend tout son sens. Entre 0 et 6 ans, les rhumes, rhinopharyngites et autres infections respiratoires sont la principale cause de fièvre. Si un rhume n’est pas alarmant, il aide les enfants à construire leur système immunitaire, il peut en revanche dégénérer en bronchite, voire bronchiolite : il est donc important de le soigner. En plus des lavages de nez au sérum physiologique ou à l’eau de mer selon l’âge de l’enfant, le Sambuccus Nigra 5CH diminuera la sensation de nez bouché et les suées abondantes. Il peut également être efficace en cas de laryngite ou de crise d’asthme, qui provoquent des réveils nocturnes à cause de la sensation d’étouffement.

 

Arrière, otites

Très douloureuses, les otites concernent de nombreux enfants entre 3 et 7 ans, entraînant une forte douleur au niveau du tympan et une baisse d’acuité auditive chez les petits patients. Selon la cause, différents traitements homéopathiques sont possibles. Dans le cas d’une otite avec reflux, vous pouvez administrer du Cadmium Sulfuricum 7CH. Pour les autres cas d’otites (séreuses, congestives, muqueuses), des Manganum Metallicum 7CH soulageront efficacement votre enfant. Pour les otites externes, qui résultent par exemple de bain de mer ou de piscine l’été, sachez qu’il est possible de les prévenir en glissant une goutte d’huile d’olive dans l’oreille de votre enfant le matin.

 

Aïe, c’est une angine

Autre grande copine des jeunes enfants, l’angine est une infection qui peut se soigner grâce à l’homéopathie lorsqu’elle est virale. Ce qui, rappelons-le, est le cas dans 80 à 90% des angines. L’angine entraîne de la fièvre et une forte douleur dans la gorge, pouvant gêner la déglutition. La réponse homéopathique ? Selon les cas, votre enfant pourra être soulagé par des granules d’Apis Mellifica 7CH, de Belladonna 7Ch ou encore d’Aconit 15 CH. Bien sûr, la prise de ces différents remèdes doit toujours se faire en concertation avec votre médecin qui pourra vous conseiller le meilleur traitement pour votre enfant.

 À lire aussi : L’homéopathie est-elle vraiment efficace ?

 

À lire

À lire

LIVRE_HOMEO_ENFANTSSOIGNER SON ENFANT
AVEC L’HOMÉOPATHIE DE 0 À 6 ANS
Des réponses simples et pratiques aux différentes questions que se posent les parents (actuels ou futurs) pour prendre soin de leur enfant.
Dr Pierre Popowski aux éditions du Rocher ; 2014 ; 224 pages ; 14,90 €