THALASSEO THERMES
Tout savoir du syndrome pied main bouche

Tout savoir du syndrome pied main bouche

15 septembre 2016
La maladie, bénigne, touche surtout les jeunes enfants et se caractérise par de petits boutons localisés sur le corps. Contagion, traitement, prévention : on vous fait le topo.

 

Tout est dans son nom : caractérisée par l’apparition de petits boutons, ou vésicules autour et dans la bouche, sur la plante des pieds et la paume des mains, la maladie pied-main-bouche touche essentiellement les jeunes enfants de 6 mois à 4 ans, plus rarement les adultes. Elle se montre particulièrement offensive en été et à l’automne, même si le virus est présent toute l’année dans notre environnement.

 

Les principaux symptômes

Après une période d’incubation de 4 à 6 jours pendant lesquels l’enfant est déjà contagieux, les parents voient apparaître sur le visage, la plante des pieds et les paumes de mains de leur enfant de petites vésicules, ressemblant à des boutons de varicelle. Certains nourrissons en présentent également sur le siège. Ces vésicules ne provoquent pas de démangeaisons, mais peuvent entraîner douleur et gêne. Leur apparition coïncide avec une fièvre importante, pouvant monter jusqu’à 40°C, ainsi que des symptômes ORL (écoulement nasal, mal de gorge) et des troubles digestifs, comme des nausées. Un cocktail sympa tout plein.

Le syndrome pied-main-bouche est bénin dans la très grande majorité des cas. Certaines complications, très rares, surviennent lorsque l’infection est causée par l’entérovirus 71, qui est la source la plus rare de l’infection.

 

Les modes de transmission

Très contagieuse, la maladie se transmet par la salive ou les selles des petits malades infectés. Elle est due au virus Coxsackie A16, capable de survivre plusieurs semaines dans le tube digestif après l’infection. Le petit est contagieux pendant toute la durée de la maladie. Des précautions doivent continuer à être prises dans les semaines suivantes, le virus pouvant toujours être présent dans ses selles durant 8 à 12 semaines.

 

Le traitement du syndrome pied-main bouche de bébé

La maladie est virale, et évolue spontanément vers la guérison après 4 à 7 jours. Les lésions buccales persistent parfois plus longtemps, sans que cela soit alarmant. Il n’existe pas de traitement à base d’antibiotiques (qui rappelons-le, ne sont pas automatiques) ; le seul traitement possible est symptomatique. Surtout, n’essayez pas de percer les vésicules, vous ne feriez qu’aggraver sa gêne. Des médicaments contre la fièvre et des antalgiques pourront vous être prescrits par votre médecin afin de l’aider à passer cette difficile semaine.

Des gargarismes à l’eau tiède et salée soulageront ses maux de gorge. Les gels de dentition comme le Pansoral ou l’Elgydium peuvent être appliqués sur les lésions buccales. Veillez à ce qu’il continue à bien s’hydrater, en évitant les boissons acides comme les jus de fruits qui raviveraient ses douleurs. La déshydratation est l’un des principaux risques du syndrome pied-main-bouche, en raison de la difficulté de l’enfant à s’alimenter et à boire : surveillez-le de près, et emmenez-le aux urgences si vous constatez de premiers signes de déshydratation : peau sèche et froide, maux de tête, léthargie, gémissements, cernes sous les yeux, dépression des fontanelles…

 

Syndrome pied-main-bouche et grossesse

La plupart des adultes sont immunisés contre la maladie. Si vous ne l’êtes pas, sachez que le syndrome est très atténué chez l’adulte. Une femme enceinte qui contracte la maladie pied-main-bouche au cours de son troisième trimestre de grossesse est susceptible de la transmettre à son bébé, aussi il est important, en cas de contact avec un enfant infecté par le syndrome, de prendre des précautions accrues, voire de porter des gants jetables pour changer ses couches, le moucher ou lui donner son repas.

 

Les gestes de prévention de la maladie pied main bouche

Lorsqu’un enfant présente les signes d’infection, il est essentiel que les adultes qui s’occupent de lui se lavent très soigneusement les mains après chaque change et repas pour ne pas disséminer le virus dans leur environnement. Lavez-lui également les mains avec soin plusieurs fois par jour, notamment avant les repas et après avoir été aux toilettes. Désinfectez avec soin les objets qui ont été en contact avec les selles et/ou les vomissures de votre enfant, notamment les WC. Il ne vous reste plus qu’à prendre son mal en patience !

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…