Stop à la somnolence au bureau

Stop à la somnolence au bureau

22 novembre 2018
Vous avez une fâcheuse tendance à piquer du nez en réunion et à ronfloter dans l’open space ? Sans aller jusqu’à souffrir d’hypersomnie, qui est une véritable maladie, nombre de travailleurs ressentent des coups de mou au cours de leur journée. On vous explique comment lutter contre la somnolence et retrouver vigilance et productivité !

 

Que celui ou celle qui n’a jamais senti ses paupières devenir lourdes, très lourdes… au milieu d’une réunion post-déjeuner nous jette le premier Powerpoint. Car la somnolence au travail est une réalité (discrète) mais bien réelle. L’IFOP a révélé qu’un tiers des cadres s’assoupissaient en réunion1, et une autre étude qu’un actif sur 42 souffrait de somnolence dans la journée. Oups. Eh oui, la digestion entraîne un état d’hypovigilance qui peut conduire à la somnolence, voire carrément au sommeil si les conditions sont réunies.
À moins que vous ne travailliez pour une entreprise qui a compris les multiples bienfaits d’une courte sieste (20 minutes suffisent à récupérer), et propose aux salariés une salle réservée à ce temps de pause, il va falloir résister ! Comment lutter contre cette pressante envie d’attraper le premier oreiller venu et de se caler confortablement dans le canapé du couloir ? On vous dévoile plusieurs astuces et exercices qui donnent un coup de fouet à l’organisme et stimulent notre vigilance.

 À lire aussi : Les 10 secrets d’une sieste réussie

 

Mollo sur les desserts et les frites

Vous avez tendance à piquer du nez après le déjeuner ? Allégez votre addition calorique et lipidique, et privilégiez des aliments pauvres en graisses et en sucres. En clair, on choisit le poisson plutôt que la côte de bœuf, et les haricots plutôt que les frites. Les matières grasses et les sucres sont plus difficiles à digérer pour l’organisme : l’énergie utilisée pour la digestion sera utilisée au détriment de votre concentration.

 

Faites des bulles

Une astuce utilisée par les routiers pour éviter de s’endormir au volant : mâcher un chewing-gum, de préférence au goût prononcé. L’effet est double : le goût mentholé stimule vos papilles, et la mastication réveille vos muscles en cours d’assoupissement. On évite toutefois de mâchouiller toute la journée, sinon gare aux ballonnements.

 

Et tu tapes, tapes, tapes, c’est ta façon de te réveiller

Vous sentez arriver le coup de barre de l’après-midi ? Laissez votre bras droit reposer sur votre accoudoir, et fermez votre poing gauche en plaçant le pouce bien au centre de la paume. Utilisez-le ensuite comme un marteau en tapant sur votre bras, en remontant du poignet jusqu’au biceps. Faites cela une minute environ, puis changez de côté. Cette routine relance la circulation sanguine et l’énergie qui va avec, tout en relâchant les muscles crispés.

 

Pince-mi et pince-moi sont en réunion

Vous n’en pouvez plus de cette présentation interminable ? Vous êtes à deux doigts de glisser sous la table et de vous allonger aux pieds de votre patron ? Donnez-vous un coup de fouet en pinçant fortement la peau entre chacun de vos doigts, main après main. Ce geste provoque à la fois une sensation de détente et un afflux sanguin qui booste la circulation pour relancer l’énergie.

 

Promenons-nous dans les bois, pendant que le patron n’y est pas

Rien de pire pour la vigilance que de rester assis toute la journée derrière son bureau. Le corps s’engourdit, et votre attention s’en ressent à la longue. Toutes les 30 minutes (minimum), relancez votre circulation sanguine en faisant quelques pas jusqu’à l’imprimante, la machine à café, le bureau de votre copine Sophie. Et au moins une fois dans la journée, sortez marcher d’un bon pas pendant 10 à 15 minutes pour profiter de la lumière du jour. L’exercice relance la circulation sanguine, et la lumière active la production de sérotonine, adrénaline et cortisol, des hormones qui contribuent à notre vitalité et vivacité.

 À lire aussi : Booster sa sérotonine pour résister à la déprime saisonnière

 

Dodo, l’enfant do

L’un des meilleurs moyens d’éviter la somnolence au bureau, c’est aussi de dormir suffisamment dans son lit. Les adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil. Or les Français dorment en moyenne la semaine 6h55 minutes2, et 20% sont insomniaques… ce qui entraîne forcément une importante somnolence dans la journée. Que faire ? Avancer l’heure de son coucher si vous ne pouvez retarder celle de votre réveil, et proscrire les écrans au moins deux heures avant l’extinction des feux. Si vos problèmes de sommeil et de somnolence persistent, n’hésitez pas à recourir aux médecines douces pour favoriser votre endormissement et retrouver un sommeil récupérateur.

 À lire aussi : Les clés d’un vrai sommeil réparateur

 

1 – Etude IFOP, avril 2014.
2 – Etude Opinion Ways et Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2014.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.