OKEO SANTE
SOS pollution, comment avoir une belle peau ?

SOS pollution, comment avoir une belle peau ?

12 avril 2018
Attention, peau asphyxiée ! Quand on habite en ville, la pollution fait partie du quotidien. Et si l’on déplore ses effets nocifs pour l’environnement ou encore le système respiratoire, on s’intéresse moins à ses conséquences sur la peau des citadins. Et pourtant ! L’épiderme exposé aux particules fines en souffre et requiert une attention particulière.

 

Ce n’est pas un hasard si la pollution s’est imposée comme l’un des thèmes phares lors du dernier Congrès Mondial de Dermatologie, en 2015 à Vancouver. Et ce sera encore le cas en 2019 à Milan. Sous les particules fines et les émanations toxiques, l’épiderme suffoque. Au programme des réjouissances : points noirs, réactions allergiques, teint terne, acné, hyper-sécheresse, déshydratation, vieillissement prématuré… La peau subit de multiples assauts.

 

Comment la pollution asphyxie-t-elle la peau ?

La pollution favorise la formation de radicaux libres dans l’atmosphère : ces molécules nocives oxydent les cellules de l’organisme, notamment les cellules de la peau. Les radicaux libres dégradent le collagène, et donc accélèrent le vieillissement cutané. La peau perd de sa souplesse, de sa tonicité, de son élasticité et de son éclat ; bonjour rides et ridules prématurées.

En bonus, poussières et microparticules s’accumulent sur le visage, et empêchent la peau de respirer. Oxydées, les barrières cutanées sont altérées et perdent de leur pouvoir protecteur. C’est un cercle vicieux, car une fois ce « bouclier » en mauvais état, les agressions pénètrent plus facilement l’épiderme. La peau devient alors ultra réactive. La plupart des problèmes dermatologiques sont décuplés par la pollution.

Sur les peaux grasses, par exemple, l’obstruction des pores accentue l’excès de sébum. L’oxydation du sébum fait alors la part belle aux points noirs et autres boutons… Quant aux peaux sèches et sensibles, l’oxydation des lipides aggrave les problèmes d’eczéma et d’allergie.

Attendez, ce n’est pas fini. Il est tentant d’exposer le bout de son nez au moindre rayon de soleil en profitant des déjeuners en terrasse. Or, les méfaits de la pollution sur l’épiderme sont exacerbés par les rayons UV. Pic de pollution + soleil = danger pour la peau.

 À lire aussi : 5 gestes beauté anti-fatigue

 

Alors, comment avoir une belle peau en ville ?

Une bonne hygiène de vie et des soins adaptés peuvent vous sauver la mise. Buvez beaucoup d’eau pour contribuer à l’hydratation de la peau, facteur essentiel d’une peau en bonne santé. Dans l’assiette, on privilégie les omégas 6 et 3, et les vitamines C, B, E riches en antioxydants : de véritables alliés pour une belle peau. Concrètement, ne boudez pas les poissons gras, les fruits, les céréales, l’avocat, l’œuf, les huiles alimentaires variées, etc.

Et dans la salle de bain ? Se laver le visage en fin de journée, c’est bien… mais pas suffisant. C’est seulement l’une des étapes d’une routine à mettre en place pour protéger réellement sa peau de la pollution. Voilà les 3 gestes nécessaires à effectuer quotidiennement :

1/ Le démaquillage est primordial, en utilisant des huiles spécifiques qui capturent les impuretés et particules fines pour bien les retirer.

2/ Le nettoyage de la peau doit se faire en profondeur mais tout en douceur. Utilisez quotidiennement un gel ou une mousse lavante, et une à deux fois par semaine une brosse douce ou un gommage léger pour désincruster les pores et aérer l’épiderme.

3/ Évidemment, on continue de bien hydrater la peau en toutes circonstances, et de la protéger en cas d’exposition au soleil (même pour un déjeuner en terrasse).

 À lire aussi : Comment réduire la pollution chez vous ?

 

Une crème anti-pollution, c’est quoi ?

Pour renforcer votre arsenal beauté anti-pollution, faites entrer dans votre routine beauté des cosmétiques dits « anti pollution ». Ils agiront comme des boucliers face aux particules fines, se substituant aux boucliers naturels endommagés.

Une crème anti-pollution contient des agents antioxydants et antiradicalaires. Veillez aussi à sélectionner des soins riches en agents hydratants et apaisants qui réparent la barrière cutanée et empêchent les inflammations. Présent dans la crème anti pollution, un filtre UV à la texture « glissante » repousse les particules fines.

Ces boucliers anti pollution se déclinent sous forme de crèmes, bases, fluides, ou encore en spray à appliquer à tout moment de la journée. On vous a concocté une petite sélection à trouver en pharmacie :

aqua urban

  • Bouclier invisible et Brume défense pollution, collection Aqua Urban de Galenic.
  • Gamme de nettoyants démaquillants anti-pollution certifiés bio de Sanoflore aciana botanica.

En attendant de partir vous installer dans le Larzac avec vos moutons, vous voici équipée pour faire des pieds de nez à la pollution.

 À lire aussi : 10 conseils beauté pour l’été

 

Sylviane Gougeon

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

DEFENCIA