SPRAY ANTI MOUSTIQUES
Les solutions contre le mal des transports

Les solutions contre le mal des transports

23 mai 2019
« En voiture, mon fils de 8 ans est souvent malade. Comment expliquer cette réaction et que faire ? » Charlotte, 35 ans

 

 

Tout le monde peut être concerné par le mal des transports, encore appelé cinétose, mais les enfants y sont particulièrement sensibles. Sans être grave, ce mal au cœur est très pénible mais des moyens de prévention existent.

 

Une sollicitation trop intense

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’origine du mal des transports se situe dans l’oreille. En fait, les mouvements imposés lors des trajets sollicitent fortement l’organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne. Celui-ci perd alors ses capacités d’adaptation et ne parvient plus à compenser les déséquilibres induits par les secousses et les stimulations excessives provoquées lors des déplacements. Parallèlement, les mouvements des yeux censés maintenir l’image fixe ne parviennent pas à compenser les mouvements du corps. Les images se brouillent, d’où la sensation de vertiges et de nausées.

 À lire aussi : Nausée, vomissement… Comment l’aider ?

 

Quel que soit le moyen de transport

Tous les types de transport sont concernés mais l’automobile occasionne 54 % des cas. En voiture, le malaise est déclenché par le confinement, le manque d’aération, les odeurs, la fatigue. Des accélérations ou des freinages brusques augmentent aussi le malaise. Le mal de mer est la conséquence directe des mouvements lents du bateau ou du tangage et du roulis en cas de mer agitée. En train, c’est la très grande vitesse ou la position assise en sens contraire de la marche qui peut incommoder.

 À lire aussi : 10 jeux pour occuper les enfants sur la route des vacances

 

Les solutions naturelles

Chez l’enfant, l’homéopathie est une alternative intéressante pour prévenir la cinétose car elle est dénuée d’effets secondaires. Les granulés sont à prendre avant le départ et à renouveler au cours de voyage si nécessaire. Il existe aussi des présentations à base d’huiles essentielles ou d’extraits de plantes dont l’action est rapide (inhalateurs de poche, sprays buccaux). Des bracelets antinauséeux s’appliquent sur les points d’acupuncture du vomissement au niveau du poignet. Les autres recommandations sont d’éviter de jeûner ou de trop manger avant le départ, de ne pas lire en voiture ni d’utiliser de jeux vidéo.

 À lire aussi : L’homéopathie est-elle vraiment efficace ?

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Le yoga, cet atout santé
Bien-être

Yoga / qi gong / watsu

Des aisselles fraiches sans sels

Corps

Des aisselles fraiches sans sels

Efficacité et douceur

Des fleurs bien intentionnées

Phytothérapie

Des fleurs bien intentionnées

Rétablir un équilibre émotionnel

La nouvelle protection hygiénique

Gynécologie

La nouvelle protection hygiénique

Une nouvelle génération de protection