THALASSEO THERMES
Les solutions en cas de constipation occasionnelle

Les solutions en cas de constipation occasionnelle

11 octobre 2018
« Je suis parfois constipé. Comment y remédier sans avoir recours aux laxatifs ? », Marie 48 ans

 

La constipation occasionnelle est le plus souvent un symptôme consécutif à des erreurs alimentaires, il faut commencer par modifier les habitudes hygiéno-diététiques. Classiquement, on parle de constipation lorsque la fréquence d’émission des selles est inférieure à trois par semaine. C’est en général l’activité motrice intestinale, indispensable pour amener les selles jusqu’au rectum, qui est prise en défaut.

 À lire aussi : Comment vaincre les ballonnements

 

Rechercher la ou les causes, revoir son hygiène de vie

Les trois facteurs mis en cause sont le bol fécal, la musculature abdominale et le réflexe sphinctérien (muscle qui commande l’ouverture ou la fermeture anale). Il faut bien distinguer les constipations passagères et les constipations chroniques installées qui nécessitent un avis médical. Votre première démarche est de vous interroger sur les conditions d’apparition des troubles : Sautez-vous des repas ? Suivez-vous un régime alimentaire restrictif ? Êtes-vous stressé, contrarié ? Prenez-vous des médicaments (codéine, antidépresseurs, antiacides, sels de fer…) ? Avez-vous cessé vos activités physiques ?

 À lire aussi : Les bons réflexes pour un transit qui file droit

 

Rétablir le transit en douceur avec des fibres et du mucilage

La première mesure est de remédier à la faiblesse de la motricité intestinale. Vous devez enrichir votre alimentation en fibres alimentaires contenant de la pectine, de la cellulose et des mucilages (céréales complètes, prune, figue, rhubarbe). Il est préférable de consommer les légumes cuits, les fruits épépinés et épluchés, cuits ou en compote. Essayez d’aller aux toilettes à heures régulières. Parallèlement, la motricité intestinale peut être ralentie en raison d’un manque d’activité physique ou de perturbations psychologiques. Faites trois repas quotidiens équilibrés, si possible dans le calme, et pratiquez des activités comme la marche, la gymnastique, le vélo ou la natation. Elles renforcent la ceinture abdominale et améliorent le transit intestinal. La constipation bénigne peut aussi être due à une insuffisance d’hydratation des selles. Pensez à boire suffisamment : de 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Un verre d’eau fraîche le matin dès le réveil déclenche les sécrétions biliaires et peut provoquer la selle.

 À lire aussi : Les médicaments des troubles intestinaux sont-ils dangereux ?

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades