Advertisement Banner
NAUSÉES

Solutions anti nausées

15 février 2018
« Enceinte, je commence à avoir des nausées. Comment les atténuer ? », Angélique, 29 ans

 

Les nausées survenant au premier trimestre de la grossesse s’expliqueraient par la quantité importante d’hormone chorionique gonadotrophine (HCG) dans le sang. Produite par le placenta dès la nidation, l’HCG voit son taux croître en général jusqu’à la 8e semaine d’aménorrhée. Cette hormone stimule la production ovarienne d’œstrogènes, lesquels favorisent les nausées. L’odorat particulièrement développé de la femme enceinte pourrait aussi être en cause. La bonne nouvelle, c’est que les nausées s’accompagneraient d’un moindre risque de fausse couche ! Et il est possible d’en atténuer les désagréments.

 À lire aussi : La grossesse en 10 maux

Des solutions naturelles

Le gingembre est conseillé pour les nausées de grossesse car c’est le produit qui présente le meilleur rapport efficacité/sécurité. Son utilisation est reconnue par la Haute Autorité de santé (HAS). La femme enceinte peut le prendre sous forme de gélule, à raison de 2 g maximum par jour (Arkogélules gingembre, Nauséflash, Nausélib…) ; un produit qui lutte également contre le mal des transports. Il est également possible de le consommer frais ou confit : dans ce cas, la vigilance sur sa provenance et sa qualité est conseillée. En homéopathie, il est préférable de consulter un spécialiste pour un conseil personnalisé.

 Zoom : L’homéopathie contre les nausées de grossesse

Zoom : L’homéopathie contre les nausées de grossesse

L’intérêt de l’homéopathie dans ce cadre-là est bien entendu l’absence de contre-indications. Ajoutons à cela que, s’ils sont prescrits, les médicaments homéopathiques sont partiellement remboursés (35 %) par la Sécurité sociale.

L’homéopathie étant une médecine douce qui prend en compte l’être dans sa globalité, il est préférable de s’en remettre à des spécialistes (sage-femme, pharmacien ou médecin spécialisés en homéopathie) qui sauront guider au mieux les patientes en identifiants les symptômes avec précisions. En effet, la prescription diffèrera selon que les nausées sont accompagnées ou non de vomissements, selon le moment où elles surviennent, si d’autres symptômes sont concomitants (constipation), etc.

Plus encore si l’on parle des nausées du premier trimestre ou des nausées qui peuvent apparaître en fin de grossesse, dues cette fois, non pas à une variation hormonale mais à l’espace qu’occupe bébé.

 À lire aussi : L’homéopathie est-elle vraiment efficace ?

Les petits gestes qui soulagent

  • Dormez suffisamment : la fatigue augmente les nausées.
  • Ne vous levez pas à jeun : le soir, préparez une biscotte près de votre lit et mangez-la avant de poser le pied par terre.
  • Fractionnez vos repas. Le but est de ne jamais avoir l’estomac ni trop vide ni trop plein – sans tomber dans le grignotage !
  • Évitez le stress, l’agitation, ainsi que les lieux enfumés et les mets qui écœurent (aliments gras, épicés, vinaigrés) ou qui fermentent (choux, haricots…).
  • Fuyez les odeurs qui vous dérangent : parfums, cosmétiques, certains aliments…

Si les nausées persistent malgré vos précautions, un avis médical s’impose.

 À lire aussi : Sport et grossesse, le cocktail gagnant

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.