Ce soir, on mange léger !

Ce soir, on mange léger !

13 novembre 2020

Pour une digestion et une nuit sereines, on oublie les plats en sauce ! En solo ou en famille, on découvre ceux conjuguant le bon goût et la sobriété calorique.

 

Le dîner est un repas souvent copieux qui rassemble les membres de la famille et leurs estomacs affamés. Il rassasie, il réconforte, il fait du bien. En France, plus que dans d’autres pays, ce repas est pris à table, imposant un code de conduite (prise de parole, comportement, levée de table…) de plus en plus remis en cause par la nouvelle génération. Car celle-ci a besoin de bouger et de se sentir libre dans ses choix alimentaires et de gestion du temps. C’est ainsi que les sociologues observent que, de plus en plus souvent, les « jeunes », seuls ou en couple, mangent sur une table basse (voire dans leur lit) devant leur écran d’ordinateur ou leur téléphone portable – pour parler et écrire en même temps. Ils accordent moins d’importance à ce qu’ils mangent qu’à ce qu’ils lisent ou partagent comme informations. Dans les familles, c’est différent : les enfants focalisent toutes les attentions à table et alimentent les conversations. Pour les couples sans enfant, le repas révèle la qualité relationnelle ; la télévision est alors souvent la « prothèse » qui permet d’occulter le silence et relancer le dialogue. Bref, à chacun son dîner… L’essentiel est de s’y sentir bien.

 À lire aussi : Faire manger sain, varié et savoureux nos enfants, c’est possible !

 

Priorité aux légumes

Sur le plan strictement alimentaire, que manger le soir ? Contrairement à ce que pensent certains, le repas du soir doit être plus léger en calories que celui du déjeuner qui, physiologiquement, doit être le repas principal de la journée car au cœur des dépenses énergétiques. Il est en effet logique de manger léger le soir car après… on dort ! Les calories du soir sont donc beaucoup plus facilement stockées en graisse que celles du déjeuner. Voilà pourquoi le soir il est préférable d’éviter les plats en sauce, la charcuterie, le fromage et les desserts sucrés. L’idéal est donc de se faire plaisir avec du simple, du rapide et du léger (la digestion n’en sera que plus facile). Pourquoi pas une bonne soupe maison, un ou deux œufs coque et ses petites mouillettes, un yaourt et un fruit – ou encore une belle assiette de salade composée avec multiples crudités, du saumon, du fromage blanc et un fruit. Il faut mettre la priorité sur les légumes et préférer le fruit au dessert sucré. On évite ainsi le sommeil de mauvaise qualité et la dérive insidieuse sur la balance. Bon appétit !

 À lire aussi : Mincir sans faire d’erreur

 

Découvrez nos recettes conjuguant le bon goût et la sobriété calorique :

Dr Laurence PLUMEY, médecin nutritionniste

Le choix de la rédac

Twist and shine

Corps

Twist and shine

100 % paillettes

L’ostéopathie au féminin

Autres

L’ostéopathie au féminin

Si j’avais su !

La cure de bonne humeur

Compléments alimentaires

La cure de bonne humeur

Un allié de la bonne humeur

Le poids du microbiote

Transit et digestion

Le poids du microbiote

Comment le microbiote intestinal influe sur le poids ?