THALASSEO THERMES
Soigner une plaie pour une meilleure cicatrisation

Soigner une plaie pour une meilleure cicatrisation

07 juin 2018
« Pourquoi certaines lésions sont-elles longues et difficiles à cicatriser ? », Joséphine, 49 ans

 

Après une lésion cutanée, l’organisme active un processus naturel de réparation. Le temps nécessaire à la cicatrisation dépend à la fois de la profondeur de la plaie et de sa localisation. Ainsi, une atteinte superficielle (au niveau de l’épiderme) guérit en une semaine le plus souvent sans laisser de traces. Si la plaie atteint le derme, le processus de guérison peut demander deux voire trois mois. En outre, le processus de cicatrisation est fragile. Mal soignée, une cicatrice peut devenir rouge, creuse, bourgeonnante, étirée ou surélevée, et provoquer des douleurs et des irritations. On parle de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes.

 À lire aussi : Comment améliorer la cicatrisation

 

Des évolutions plus ou moins rapides

Les cicatrices mettent de six mois à un an avant de se stabiliser. Elles évoluent différemment d’un patient à l’autre et selon les zones du corps concernées : le visage, en particulier les paupières, cicatrise rapidement, alors que le tronc, les épaules, la poitrine et les régions mobiles sont plus défavorisés.

 À lire aussi : Brûlures : 1, 2, 3, degrés !

 

Les facteurs défavorables

L’origine ethnique joue au niveau de la pigmentation et de l’épaisseur des cicatrices. Sur la peau sombre, les troubles de pigmentation sont plus fréquents et le risque de cicatrice chéloïde ou hypertrophique est plus élevé. L’âge est aussi un facteur important et, paradoxalement, ce sont les enfants qui cicatrisent le moins bien. Enfin, certaines circonstances pathologiques peuvent perturber la cicatrisation (diabète, dénutrition, maladies circulatoires).

Les possibilités d’amélioration

Elles varient selon l’ancienneté de la cicatrice. Il est reconnu qu’un environnement humide favorise les mécanismes de la cicatrisation. Toute cicatrice non stabilisée peut bénéficier de différents traitements médicaux (chirurgie, vêtements compressifs réalisés sur mesure, cryothérapie, pressothérapie avec des douches et des jets forts).

Enfin, rappelons qu’une plaie bien soignée cicatrise mieux… Il convient donc de rincer la lésion à l’eau du robinet ou au sérum physiologique avant de la désinfecter à l’aide d’une solution antiseptique.

 À lire aussi : Plaies et cicatrisation

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades