CYSTALIA
Soigner l’halitose

Soigner l’halitose

05 juillet 2018
« Je me brosse régulièrement les dents et pourtant j’ai une mauvaise haleine. Comment y remédier ? » Clarisse, 29 ans

 

Dans la plupart des cas, la mauvaise haleine (halitose) est causée par une hygiène dentaire déficiente. Ce sont les bactéries présentes sur la langue ou les dents qui produisent des odeurs incommodantes en libérant des substances soufrées volatiles. Une infection bucco-dentaire ou une sécheresse de la bouche peuvent aussi être en cause. Quelques médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques) diminuent également la production salivaire.

L’halitose peut cependant cacher des problèmes ORL et pulmonaires (angine, sinusite ou rhinite infectieuse) ou digestifs (reflux, ulcère d’estomac, maladie du foie). D’autres causes ne sont pas à négliger comme l’alcoolisme et le tabagisme. Enfin, certains aliments (café, ail, oignons ou épices) contiennent des substances qui, une fois digérées, dégagent une odeur particulière.

Un brossage dans les règles en cas d’halitose d’origine buccale

Si l’origine est buccale, un brossage des dents s’impose après chaque repas. Les espaces interdentaires sont nettoyés avec des brossettes ou du fil dentaire. On conseille aussi un grattage de la langue. Un bain de bouche associant antiseptiques et agents neutralisants complète les soins. Les sprays, pastilles, chewing-gums à base de menthol ou de chlorophylle masquent la mauvaise odeur… sans traiter la cause.

 À lire aussi : L’hygiène bucco-dentaire, pour se bien porter

 

Des fibres et de l’eau en cas d’halitose d’origine digestive

Si le problème est d’origine digestive, commencez par surveiller vos apports alimentaires… et votre façon de mâcher. Nous l’oublions trop souvent : la digestion commence dans la bouche – prenez le temps de mastiquer ! Il convient d’éviter la cuisine à base d’ail et d’oignons, ainsi que les aliments protéiques (produits lactés et viande) dont le métabolisme aggrave l’halitose. Il faut leur préférer une alimentation riche en fibres, assortie d’une bonne hydratation. Si le trouble persiste, l’avis du chirurgien-dentiste ou du médecin généraliste s’impose.

 À lire aussi : Salive : rôle buccodentaire et prévention

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps