THALASSEO THERMES
tension

Quand s’inquiéter d’une poussée de tension artérielle?

22 juin 2017
Souvent bénignes, les poussées de tension artérielle peuvent aussi être dangereuses pour la santé si elles ne sont pas prises en charge. Le point sur les symptômes qui doivent alerter.

 

La tension artérielle correspond au niveau de pression exercé par le sang sur la paroi des artères. Lorsqu’on fait un effort physique, que l’on subit un stress ou une émotion forte, cette pression augmente, puis redescend. Dans le cas de l’hypertension, la pression reste élevée tout le temps, ce qui oblige le cœur à pomper de manière excessive, même lorsque la personne est au repos. Le risque, à terme, est d’endommager l’appareil cardio-vasculaire et de provoquer une insuffisance cardiaque car le cœur s’épuise. Une insuffisance rénale tout comme des lésions rétiniennes, dues à la fragilisation des vaisseaux sanguins, peuvent survenir.

 À lire aussi : Cholestérol : comment surveiller son alimentation

 

Quels sont les effets des poussées de tension ?

Les poussées de tension sont fréquentes au quotidien : un coup de stress, une forte émotion ou douleur, une dispute peuvent occasionner une brusque montée de tension, qui s’accompagne de palpitations et déclenche de brusques céphalées de tensions. Dans la plupart des cas, elles se dissipent lorsque la tension redescend, au bout d’une heure. Si elles persistent dans les 24h malgré la prise d’antalgiques, demandez à votre pharmacien de vérifier votre tension et consultez en cas d’anomalie.

 

Les symptômes d’une tension artérielle trop élevée

Le plus souvent, cette hypertension est asymptomatique, rendant son travail de sape sur l’organisme difficile à détecter avant qu’un problème sérieux ne survienne. On parle de tension artérielle normale lorsque la pression systolique (pression artérielle maximale) est inférieure à 140 mmHG (millimètres de mercure), et la pression diastolique (pression artérielle minimale) est supérieure à 9 mmHg, ce qui donne dans la bouche du médecin qui prend votre tension 14 – 9 comme valeurs maximales avant que l’on ne commence à s’inquiéter.

Une pression sanguine trop haute peut toutefois entraîner certains symptômes reconnaissables : maux de tête matinaux, souvent localisés à la nuque, vertiges, bourdonnements, mouches noires devant les yeux, saignements de nez, confusion mentale, engourdissements… doivent vous amener à consulter.

 À lire aussi : Les nutriments qui vous rendent plus résistants au stress

 

Quand les symptômes deviennent-ils alarmants ?

Si après une poussée de tension, on ressent un fort mal de tête, qui s’accompagne de troubles neurologiques (difficulté d’élocution, vertiges, confusion, fourmillement ou engourdissement), hors de question d’attendre, on appelle le 15 ou on se dirige vers les urgences les plus proches sans perdre une minute. Ces symptômes peuvent indiquer un début d’accident vasculaire cérébral avec la déchirure d’une artère cérébrale, déjà fragilisée par une hypertension chronique, et qui aurait lâché sous l’effet de cette brusque augmentation de la pression.

Rappelons qu’un AVC doit être pris en charge dans l’heure pour maximiser les chances de récupération du patient une fois stabilisé. Des douleurs à la poitrine, des difficultés à respirer et parler peuvent, elles, indiquer un début d’infarctus, favorisé par l’hypertension : idem, on appelle le 15 sans perdre une minute.

 À lire aussi : Hypertension, comment la prendre en charge

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades