Sextoys à volonté

Sextoys à volonté

29 avril 2022
Si l’orgasme n’a pas de limite d’âge, les joujoux qui lui sont dédiés n’en ont pas non plus. À utiliser en solo ou en duo… sans modération.

 

Au temps d’Hippocrate, l’utérus se traduisait par hysteria. Pour la médecine de l’époque, les crises de démence soi-disant propres à la gent féminine n’avaient en effet qu’une explication possible : le manque d’orgasmes qui tapait sur le système (nerveux). Les thérapeutes antiques « calmaient » leurs patientes en pratiquant un massage clitoridien et vaginal destiné à faire jouir pour guérir. Reposant pendant longtemps sur la dextérité des praticiens, le remède s’est cependant mécanisé au XIXe siècle. Baptisés « manipulator », les premiers vibromasseurs ont investi les services psychiatriques hospitaliers. Il faudra attendre encore quelques décennies pour que ces machines curatives s’échappent du cadre de la santé mentale des femmes et investissent les foyers.

 À lire aussi : Les aléas de la libido

 

Septième ciel garanti

Septième ciel garanti

En matière d’orgasme féminin, la révolution sextoy s’appelle Womanizer. Sa particularité ? La technologie Pleasure Air. Elle consiste à diriger sur le clitoris des vibrations d’air qui l’aspirent et le massent simultanément. Un peu à la manière d’un maestro du cunnilingus, l’appareil promet un décollage quasi immédiat pour le septième ciel. Inutile de dire que l’essayer, c’est l’adopter. En témoignent aujourd’hui les quatre millions d’utilisatrices dans le monde.

 

Frissons garantis

Vibromasseur, godemichet, plug anal, aspirateur à clitoris, cockring… En silicone, élastomère, verre borosilicate ou acier inoxydable. Pas facile aujourd’hui de savoir où donner de l’orgasme tant le marché du sextoy offre pléthore de possibilités. Bien loin de l’ergonomie de leurs ancêtres, ces accessoires sexuels n’ont pourtant rien perdu de leur fonction initiale. Quelle que soit leur forme, leur taille, leur couleur et leur matériau, ils se destinent avant tout à stimuler les organes génitaux féminins ou masculins pour accéder plus facilement au plaisir suprême. Sans prétendre se substituer aux talents érotiques d’un(e) partenaire, ils permettent aux couples de pimenter les routines sous la couette. Les solitaires, eux, peuvent profiter au maximum des zones intimes de leur anatomie.

 À lire aussi : Quand les huiles essentielles réveillent le désir

 

La panacée des périnées

La panacée des périnées

Conçus dans l’Antiquité pour entraîner le vagin à se contracter et mieux servir la cause masculine, les boules de geisha et les œufs de yoni sont aujourd’hui préconisés à des fins plus pratiques pour les femmes. Ces sextoys sont en effet recommandés à toutes celles désireuses de remuscler leur périnée en cas de fuites urinaires ou de rapports anorgasmiques. Certains kinés les préconisent en accompagnement des exercices de rééducation post-accouchement.

 

Grand bien nous fasse

En 2021, selon l’Ifop, les sextoys dans les foyers de l’Hexagone sont aussi nombreux que les cafetières à capsules. Confinements et couvre-feu aidant, plus de la moitié de nos concitoyens en couple ou célibataires de tout âge agrémentent désormais leurs ébats de jouets sexuels, profitables au corps et à l’esprit. Sentir son bas-ventre exploser d’extase déclenche en effet aussi dans le cerveau une déferlante d’hormones du bonheur. À commencer par l’ocytocine et la sérotonine, connues pour être des anxiolytiques hors pair. Suivies de la dopamine et des endorphines, pourvoyeuses respectives de bonne humeur et d’antidouleurs.

 À lire aussi : Prêts pour le sexe tantrique ?

 

Juliette André

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL