FLORADIX
Se débarrasser des pellicules

Se débarrasser des pellicules

10 octobre 2019

Ras-le-bol des démangeaisons du cuir chevelu et de la neige sur les épaules ? On vous explique pourquoi les pellicules apparaissent et comment en venir à bout.

 

Si vous êtes sujet à l’apparition de pellicules, rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls ! Au moins un Français sur deux est concerné par leur apparition, avec des formes plus ou moins sévères. La science n’a pas encore résolu tous leurs mystères, mais s’accorde toutefois sur les principales causes de leur apparition, et les moyens d’en venir à bout, ou tout au moins de limiter leur nombre.

 

Pourquoi ai-je des pellicules ?

Si vous faites partie des 50% de malchanceux ayant régulièrement de la « neige » sur les épaules, sachez qu’elles proviennent d’une desquamation excessive du cuir chevelu. En temps normal, ses cellules se renouvellent intégralement en 21 jours et disparaissent au fur et à mesure de manière invisible. Mais parfois, certains facteurs accélèrent ce renouvellement, provoquant alors un excès de cellules mortes qui se transforment en disgracieuses pellicules.

 À lire aussi : Nourrir ses cheveux avec les bons nutriments

 

Les causes des pellicules

Les dermatologues ont identifié 4 facteurs qui favorisent le développement des pellicules. Une sécrétion de sébum excessive, la prolifération du champignon pytiriasis, une souche de Malassezia, mais aussi la prédisposition génétique à faire une réaction inflammatoire. Il existe également des facteurs externes comme l’âge, le taux d’hormone, le niveau de stress, etc… On peut ainsi avoir des pellicules à certains moments de sa vie, et pas du tout à d’autres. Si les pellicules sèches provoquées par une desquamation excessive du cuir chevelu sont disgracieuses, les plaques et démangeaisons provoquées par la prolifération du champignon peuvent devenir gênantes socialement.

 À lire aussi : Enrayer la perte de cheveux

 

Les traitements antipelliculaires efficaces

Vive le progrès, les pellicules ne sont plus une fatalité. Objectif : rétablir l’équilibre, sans tomber dans le piège des produits décapants qui aggraveraient le problème à terme. Comptez une dizaine de jours pour un traitement anti-pelliculaire.

Face aux pellicules sèches, optez pour un shampooing contenant du sulfure de sélénium ou du goudron de houille, qui ralentissent le renouvellement des cellules du cuir chevelu.

Confronté à des pellicules grasses et des démangeaisons (dermite séborrhéique), vous préférerez un traitement à base d’antifongiques qui régule la présence du Malassezia. Sachez que la vitamine A assainit le cuir chevelu et calme les irritations : pensez à consommer du poisson, du foie, des carottes, des abricots, des patates douces, etc…

 À lire aussi : DOSSIER – Cheveux, peau, ongles, protégez-les !

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Arrêter de fumer… naturellement

Huiles essentielles

Arrêter de fumer… naturellement

Gérer les envies ponctuelles

Des gommes pleines de bourgeons pour se protéger des maux de l’hiver

Phytothérapie

Le moral au beau fixe avec le millepertuis

Phytothérapie

Le moral au beau fixe avec le millepertuis

Retrouver un état d’esprit positif et un équilibre émotionnel

Le tofu dans tous ses états

Les bons aliments

Le tofu dans tous ses états

Cet ingrédient mystérieux se décline de bien des façons…