Advertisement Banner
SAUGE

Sauge qui peut !

29 juin 2017
Jolie au jardin et bénéfique pour la santé : découvrez les multiples vertus et utilisations de la sauge officinale.

 

Vous ne connaissez pas encore les nombreuses propriétés de la sauge officinale, de son petit nom latin « salvia officinalis » (sauver, guérir), cette plante vivace qui fleurit nos jardins ? Le célèbre diction « Qui a de la sauge en son jardin n’a pas besoin de médecin » résume à quel point elle est bénéfique si l’on sait tirer parti de ses propriétés curatives. Attention, elle ne doit pas être confondue avec la sauge sclarée, une autre variété aux indications différentes. Découvrons ses principales utilisations et la manière de la consommer pour bénéficier de tous ses bienfaits.

 

La sauge comme régulateur hormonal

Cette plante est très appréciée par les femmes souffrant de syndrome prémenstruel et de règles douloureuses. Elle a en effet une action antispasmodique, et la capacité à réguler certains déséquilibres hormonaux entraînant des troubles du cycle menstruel, des règles trop abondantes, une sensibilité douloureuse des seins. Au moment de la ménopause, elle limite les bouffées de chaleur et les poussées de transpiration.

Comment l’utiliser ? En huile essentielle diluée avec une huile végétale neutre, faire des massages de la partie concernée (bas-ventre, poitrine). Elle peut aussi s’inhaler dans le cas de bouffées de chaleur.

 

Précautions d’usage

Précautions d’usage

La sauge officinale est à utiliser avec quelques pincettes. L’huile essentielle de sauge contient jusqu’à 50% de thuyone, une substance neurotoxique et abortive : elle est donc à proscrire pendant la grossesse. Son utilisation peut provoquer des convulsions, voire des crises d’épilepsie, ce qui contre-indique son usage chez les enfants de moins de 12 ans et les femmes allaitantes. Son usage prolongé en huile essentielle peut s’avérer toxique pour le système nerveux, elle ne doit pas être prise de manière régulière et prolongée sans avis d’un aromathérapeute.

 

 À lire aussi : L’homéopathie contre les bouffées de chaleur

 

Des vertus antiseptiques multiples

Astringente, antiseptique, et antimicrobienne, la sauge est très utile pour soulager les piqûres, morsures, gorges douloureuses, aphtes, et réduire les sécrétions bronchiques.

Comment l’utiliser ?
En gargarisme ou en infusion, elle soulage la plupart des maux de gorge et la toux du fumeur, calme les gingivites et soigne les aphtes.

Quelques feuilles fraîches frottées sur une piqûre, morsure ou petite plaie calme la douleur et les démangeaisons.

En huile essentielle appliquée sur le thorax, elle réduit les sécrétions bronchiques. Il est possible de fumer ses feuilles séchées pour soigner l’asthme.

 

La sauge comme aide à la digestion

Plante digestive par excellence, les Romains et les Egyptiens l’utilisaient déjà pour faciliter la digestion après un repas trop copieux, calmer les spasmes gastriques et les douleurs intestinales. Elle traite aussi les troubles digestifs comme les ballonnements ou les éructations.

Comment l’utiliser ?
La sauge se consomme facilement en infusion : il suffit de laisser infuser quelques feuilles fraîches avant de la boire. Il est aussi possible de la prendre en inhalation d’huile essentielle.

 À lire aussi : Les huiles essentielles pour retrouver le sommeil

 

Une action sur le système nerveux

La sauge stimule les glandes surrénales et semble efficace pour lutter contre les états dépressifs, la dépression saisonnière, l’asthénie. Une étude1 menée en Iran sur des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer a montré une légère amélioration de leurs performances cognitives avec l’administration quotidienne de sauge, qui semblait aussi réduire leur agitation.

Comment l’utiliser ?
En huile essentielle, l’inhalation sera efficace. Par voix interne, mieux vaut privilégier l’infusion de feuilles fraîches.

 

Un remède contre la transpiration

Avis à ceux et celles qui souffrent de transpiration abondante : la sauge est l’une des plantes les plus efficaces contre la sudation excessive grâce à l’action régulatrice qu’elle exerce sur les glandes sudorales.

Comment l’utiliser ?
Diluez trois fois par jour 25 gouttes de teinture mère dans de l’eau à l’heure des repas, et / ou appliquez quelques gouttes localement sur les zones sujettes à la transpiration.

 À lire aussi : Dossier se soigner avec les plantes médicinales et aromatiques

 

  1. Akhondzadeh S, Noroozian M, et al. Salvia officinalis extract in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease: a double blind, randomized and placebo-controlled trial. J Clin Pharm Ther. 2003 Feb;28(1):53-9.
Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.