MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
SARRIETTE

La sarriette, une herbe fine qui nous veut du bien

11 janvier 2018
Cette herbe fine, très commune sur le pourtour méditerranéen, est appréciée depuis l’Antiquité pour son goût poivré caractéristique et ses vertus médicinales. Elle assaisonne à merveille les salades, viandes en sauce ou légumes, se consomme en infusion et s’utilise aussi en huile essentielle (pour la sarriette de montagne).

 

En plus de ses vertus antiseptiques reconnues et de son apport en antioxydants, la sarriette est réputée pour ses vertus aphrodisiaques. Son nom latin « satureia » serait lié à la vigueur sexuelle des satyres, divinités mythologiques fort polissonnes, et cette réputation sulfureuse lui valut d’être jugée diabolique au Moyen Âge, avant d’être réhabilitée par Sainte Hildegarde, chaste dame qui rédigea au XIIe siècle le traité de médecine Causae et Curae dans lequel elle vante les propriétés digestives et stimulantes de la sarriette. Puisque nous pouvons aujourd’hui profiter pleinement de ses bienfaits sans risquer le bûcher, voici les bonnes raisons pour en consommer sans vous priver.

 À lire aussi : 5 huiles essentielles qui renforcent nos défenses immunitaires

 

La sarriette, une aide précieuse à la digestion

Les Allemands l’appelle « Boknenkraut » (herbe aux haricots) en hommage à ses propriétés antiflatulences. La sarriette est en effet conseillée en assaisonnement de légumineuses, comme les haricots blancs, afin de réduire les gaz qui résultent de leur consommation. Attention, pour préserver toutes les vertus de la sarriette, ajoutez-la seulement en fin de cuisson.

Prise sous forme d’infusion, elle apaise les spasmes et facilite la digestion grâce au flavonoïde qu’elle contient, l’ériodictyol, aux propriétés relaxantes et vasodilatatrices. Elle rééquilibre aussi la flore intestinale, et est conseillée en cas de diarrhée ou ballonnements.

La sarriette aide également à lutter contre la fatigue et son effet tonifiant lui a valu sa réputation d’herbe aphrodisiaque, mais sachez qu’elle donne un coup de fouet aussi intellectuel que physique : pour en bénéficier, buvez 3 tasses par jour pendant quelques jours, dont une au coucher pour réveiller votre libido.

 À lire aussi : Ces huiles essentielles qui réveillent le désir

 

Un cocktail de vitamines, minéraux et oligo-éléments

La sarriette est proche du romarin, avec qui elle partage l’acide rosmarinique, un principe actif aux propriétés antioxydantes qui aide à lutter contre les radicaux libre, responsables du vieillissement accéléré de l’organisme, de l’apparition de maladie cardiovasculaires et certains cancers. Une étude suggère qu’elle serait efficace contre certains types de cancers du foie ; de plus amples recherches doivent toutefois être menées pour préciser son action.

La sarriette contient aussi de nombreux nutriments essentiels, fer, calcium, magnésium… qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de l’organisme. Elle apporte de la vitamine B6, impliquée entre autres dans la fabrication des globules rouges, qui participe au bon fonctionnement du système immunitaire. Riche en vitamine K aux propriétés coagulantes, elle doit toutefois être consommée avec précaution par les personnes prenant des traitements anti-coagulants.

 

Un puissant agent anti-infectieux

Cette herbe fine est aussi efficace contre les infections comme les cystites, mycoses, tout comme les maux de gorge ou rhinites si vous la consommez en infusion. L’huile essentielle de sarriette des montagnes contient des phénols, comme le thymol et le carvacrol, des molécules anti-infectieuses, qui agissent sur certaines bactéries et virus, comme Escherichia Coli (bien connu des abonnés aux infections urinaires). De manière plus générale, la sarriette renforce les défenses immunitaires.

 

Comment consommer la sarriette ?

En aromate, elle peut s’acheter fraîche, mais se consomme en général séchée ou moulue. Son goût poivré remplace agréablement le poivre dans vos assaisonnements et relève bien viandes, salades et poissons. En infusion, vous pouvez en boire plusieurs tasses par jour afin de profiter de ses effets antiseptiques et tonifiants. Après dilution à 10% dans une huile végétale, son huile essentielle s’applique par friction en évitant le contact avec les muqueuses. Par voie interne, diluez deux gouttes dans du lait, par exemple. Son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

 À lire aussi : Les antioxydants, nos alliés pour longtemps

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues